Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Trop de liberté ?

+3
Silentio
Euterpe
Collegienmv
7 participants

descriptionTrop de liberté ? - Page 3 EmptyRe: Trop de liberté ?

more_horiz
La conscience n'est pas hors de la société. Si vous la considérez, de plus, comme un "état d'être avec" alors vous ne pouvez la séparer de ce à quoi elle est corrélée. Et cela c'est le monde tel qu'institué par la société. Par ailleurs, un changement n'est pas un progrès. Dans le cas des philosophes, leurs idées ont changé le monde. Par l'inspiration de mouvements politiques, l'éthique ou la morale ou encore par le changement des mentalités (par exemple, le poids de l'Église, des Écritures, etc., de même que la Révolution change les rapports entre les individus, leurs façons de se considérer les uns les autres et leur place dans le monde). Penser c'est agir, donner à voir le monde autrement et susciter une transformation en l'autre du fait de l'expérience de la vérité ou d'un décentrement des valeurs. Rousseau a changé le monde, notamment les représentations. Sans lui il n'y aurait pas non plus Kant et les sciences sociales, ni Hegel, pas d'idéalisme allemand, pas Gœthe, ni Marx, ni Nietzsche. Rousseau c'est la seconde vague de la modernité selon Strauss, sans lui il n'y a pas de philosophie de l'histoire en réaction à sa position anti-progressiste ou anti-téléologique, et il n'y aurait pas eu de troisième et dernière vague menant au nihilisme. La philosophie, plus généralement, c'est aussi ce qui permet la science et les mathématiques. Sans Descartes, Pascal et Leibniz, pas d'ordinateur ! Je pense que les philosophes, parce qu'ils font l'épreuve des limites de leur monde, ont ceci de bénéfique qu'ils nous donnent à voir les choses autrement, à nous défaire de nos évidences et à voir dans le quotidien ce qui y était mais comme invisible du fait de notre aveuglement.

descriptionTrop de liberté ? - Page 3 EmptyRe: Trop de liberté ?

more_horiz
Mais ça ne signifie pas que l'autonomie est impossible. Elle passe juste par une autre subjectivité que celle de l'individu libéral.

descriptionTrop de liberté ? - Page 3 EmptyRe: Trop de liberté ?

more_horiz
Silentio a écrit:
Aristippe de cyrène a écrit:
Désolé si cela vire au hors sujet, mais la remarque finale d'Euterpe fait bien état d'un problème que je me pose. Comment un seul homme, par sa pensée, parvient à changer le monde ! Cela me semble si impressionnant. Comment Rousseau a-t-il changé le monde, par exemple ?
Par son influence, même si c'est au prix de mésinterprétations. Voyez la Révolution française et le jacobinisme.
En somme, par la politique. La philosophie inspire le politique, qui change le monde.

descriptionTrop de liberté ? - Page 3 EmptyRe: Trop de liberté ?

more_horiz
Ronin a écrit:
NOU-JE a écrit:
Ronin a dit : la confusion entre le "monde" et la société.

Quels sont les critères de votre différenciation entre ces deux notions ?

La question est-elle posée sérieusement ?
Réellement, vous ne voyez pas de différences entre un champ de blé et une prairie naturelle ?
Attendons encore quelques décennies, je pense que la différenciation va nous sauter aux yeux.

Que voulez-vous dire entre champ de blé et prairie naturelle, vous dites que le monde est naturel ou encore plus animal et que la société est humaine, et pour exagérer pas naturelle. Mais, alors j'ai une question pour vous : pensez-vous que nous devons vivre comme des animaux, sans société ? Ou quel genre de société voulez-vous ? Il est vrai que notre société actuelle n'est pas parfaite mais c'est l'une des meilleures (pour  ne pas dire la meilleure). J'ai une dernière question : comment pouvez-vous prévoir que notre société ne va pas évoluer ? Il y aura peut-être un deuxième Rousseau (oui, je pense que ce fut un grand Homme).

descriptionTrop de liberté ? - Page 3 EmptyRe: Trop de liberté ?

more_horiz
Ce que vous ne semblez pas voir c'est que vous interprétez la nature de l'homme en des termes hobbesiens. Or Rousseau lui-même critique Hobbes en suggérant que ce dernier dépeint comme homme naturel l'homme civilisé de son époque (cette violence-là est sociale, non naturelle). Cela permet aux théoriciens libéraux de justifier la tyrannie contre la violence naturelle. Mais que la société corrompe l'homme, voilà bien le problème et la solution. Le problème, parce que la société libérale ou monarchique (tout dépend si l'on se place du point de vue du réel ou de la théorie) brime la liberté des individus. La solution, parce que la société devrait encore plus dénaturer l'homme pour le faire jouir d'une liberté véritable. Bref, vous ne pouvez pas faire dire la même chose à Hobbes et à Rousseau. :hydderf:
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum