Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Lire Kant.

5 participants

descriptionLire Kant. - Page 2 EmptyRe: Lire Kant.

more_horiz
Cette année j'ai eu un cours d'éthique où j'ai pu aborder plus en détail le Kant de la Critique de la raison pratique et les Fondements de la métaphysique des mœurs. Je relis aussi assez souvent le Que sais-je ? de Jean Lacroix, Kant et le kantisme, qui est vraiment très bien. J'ai quelques connaissances et compréhensions mais à mon goût c'est trop peu et il va falloir que je me mette sérieusement à ce monument de la pensée si je veux aller plus loin. Et ce bien que je ne sois pas d'accord avec certaines positions de Kant. Mais je suis parfois surpris de me retrouver plus kantien que ce que je pouvais croire, de sorte que Kant est un adversaire qui suscite le dialogue et la pensée. Je crois aussi qu'en ayant gagné en vivacité d'esprit, en assurance et en rigueur, à force de lecture et d'écriture, il est possible que je comprenne mieux ce qui me paraissait obscur auparavant (il faut dire que Kant n'est pas un styliste...). Par probité intellectuelle je pense qu'il est mieux de repartir à zéro et de se donner les moyens d'un bon approfondissement du kantisme. Je prévois d'accompagner mes lectures des commentaires de Victor Delbos et de Jaspers.

descriptionLire Kant. - Page 2 EmptyRe: Lire Kant.

more_horiz
Dites, vous n'aviez que ça à faire, à 12 ans ?

C'est l'année de mes 12 ans que j'ai découvert le mot "philosophie", j'ai regardé ce que cela voulait dire, et j'ai tout de suite compris qu'elle me permettrait de comprendre ma vie et le monde si je tentais de la pratiquer. Ainsi, depuis mes 12 ans je suis littéralement passionné par la philosophie... Et bon, le premier livre qui était sur la bibliothèque de ma sœur, qui était à l'époque en Terminale L, était le Discours de la méthode ...

comment un cerveau peut-il ne pas être en ébullition ?

Ce que je veux dire, c'est qu'il me paraît très difficile de se concentrer à fond durant autant d'heures en une journée !

Si c'est pour lire trois livres dans sa vie, la digestion n'en vaut pas la peine.

Je ne peux pas vous donnez tort là dessus !

e n'ai lu en entier qu'un seul livre de Kant, Vers la paix perpétuelle

Je ne connais pas.... est-ce un bon livre ?

descriptionLire Kant. - Page 2 EmptyRe: Lire Kant.

more_horiz
aristippe de cyrène a écrit:
je n'ai lu en entier qu'un seul livre de Kant, Vers la paix perpétuelle


Je ne connais pas.... est-ce un bon livre ?

Oui, car on se moque trop facilement des pacifistes et de leurs prétentions. Ce livre permet au moins de répondre à ses adversaires, quand on défend ces thèses. Je l'avais lu en même temps que "Pourquoi la guerre ?" de Freud et Einstein.


Silentio a écrit:
Mais je suis parfois surpris de me retrouver plus kantien que ce que je pouvais croire, de sorte que Kant est un adversaire qui suscite le dialogue et la pensée.

La pensée oui, la sensibilité non. Il n'a pas d'accroche sur moi, car même au plus fort de son discours moral, il ne me touche pas. Qu'est-ce qu'une philosophie qui ne pense pas la vie ? C'est la différence entre Kant et Schopenhauer. Prenons par exemple son opuscule D'un prétendu droit de mentir par humanité. Dans l'idéal, on ne doit pas mentir, mais quand la Gestapo vient vous demander si votre ami est là, vous pouvez mentir.

descriptionLire Kant. - Page 2 EmptyRe: Lire Kant.

more_horiz
Dans l'idéal, on ne doit pas mentir, mais quand la Gestapo vient vous demander si votre ami est là, vous pouvez mentir.


Je suis tout à fait d'accord. Mais je pense que cette action de ne pas dénoncer est morale, je ne crois donc pas que la philosophie Kantienne la condamnerait, même si Kant condamne le mensonge. Car ici le mensonge sert la moralité. Le mensonge n'est pas là pour ce qu'il est, mais c'est un outil qui nous mène à une action morale.

descriptionLire Kant. - Page 2 EmptyRe: Lire Kant.

more_horiz
aristippe de cyrène a écrit:
Dans l'idéal, on ne doit pas mentir, mais quand la Gestapo vient vous demander si votre ami est là, vous pouvez mentir.


Je suis tout à fait d'accord. Mais je pense que cette action de ne pas dénoncer est moral, je ne crois donc pas que la philosophie Kantienne la condamnerai, même si Kant condamne le mensonge. Car ici le mensonge sert la moralité. Le mensonge n'est pas là pour ce qu'il ait, mais c'est un outil qui nous mène à une action morale.

En bref, Kant serait d'accord, mais il dirait que ce n'est pas moral, puisque la moralité consiste à ne pas mentir. Tout cela est très joli, mais je me demande bien à quoi ça sert, parce que la morale doit être efficace, sinon ce ne sont que "beaux discours" comme on en fait en de multiples réunions publiques, romans, poésies...
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum