Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Choisir, est-ce être libre ?

+2
Vangelis
Collegienmv
6 participants

descriptionChoisir, est-ce être libre ? - Page 5 EmptyRe: Choisir, est-ce être libre ?

more_horiz
Je n'entendais pas la responsabilité dans le sens de suivre un code de valeurs, dans le but d'être vertueux par exemple, mais le simple sentiment de se sentir responsable d'un acte. Si je ne choisis pas mes actes, je n'en suis pas non plus responsable et personne ne devient condamnable.

descriptionChoisir, est-ce être libre ? - Page 5 EmptyRe: Choisir, est-ce être libre ?

more_horiz
Oui, mais je suis coupable de m'enfoncer dans les passions tristes. Or, si l'homme ne choisit pas, s'il est déterminé, il n'en a pas moins une puissance : la raison. Et à charge pour l'homme de raisonner pour comprendre la détermination qui est la sienne. Et dès lors qu'il fait appel à la puissance de son entendement, il ne pourra commettre un crime. Celui qui commet un crime est une petite force d'âme, et il faut l'éliminer pour que la société soit sauvée.

Mais comme je vous l'ai dit, la question de la loi morale est assez complexe chez Spinoza, Kant y répond mieux il me semble.

descriptionChoisir, est-ce être libre ? - Page 5 EmptyRe: Choisir, est-ce être libre ?

more_horiz
Effectivement, tel que vous l'expliquez, la notion de responsabilité est douteuse chez Spinoza.

Mais, vous-même, qu'en pensez-vous ? Si les humains ne choisissent jamais, est-il encore possible de les considérer responsables de leurs actes ?

descriptionChoisir, est-ce être libre ? - Page 5 EmptyRe: Choisir, est-ce être libre ?

more_horiz
C'est une question assez vaste et j'aurais peur en y répondant de tomber dans un certain relativisme. L'homme n'est pas responsable d'un de ses actes dans le sens où il était déterminé à le faire ; mais il en est responsable dans le sens où il n'a pas fait l'effort d'obéir à la raison. La détermination de l'homme n'est pas une excuse pour s'abandonner à ses passions, certainement pas.

descriptionChoisir, est-ce être libre ? - Page 5 EmptyRe: Choisir, est-ce être libre ?

more_horiz
Je pense aussi
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum