Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Choisir, est-ce être libre ?

+2
Vangelis
Collegienmv
6 participants

descriptionChoisir, est-ce être libre ? - Page 3 EmptyRe: Choisir, est-ce être libre ?

more_horiz
Comme je l'ai dit, dans certaines cultures il n'y a pas de "je" et dans d'autres pas de "nous".

Aussi l'absence de choix n'est pas ne pas choisir mais ne pas pouvoir choisir.

descriptionChoisir, est-ce être libre ? - Page 3 EmptyRe: Choisir, est-ce être libre ?

more_horiz
Comme vous le dit JimmyB, il s'agit d'une impossibilité de choisir. Chez Spinoza, autant que chez Schopenhauer ou chez Nietzsche, jamais vous ne choisissez. Vous êtes toujours déterminé.

descriptionChoisir, est-ce être libre ? - Page 3 EmptyRe: Choisir, est-ce être libre ?

more_horiz
Je n'arrive pas à appréhender l'idée. Comment il peut exister une impossibilité de choisir ? (pouvez-vous me donnez un exemple concret ?)

Bref, tout d'abord aucune mort n'est utile, tout personne est utile. Combattre contre sa propre mort est une preuve d'altruisme car on s'occupe de soi pour s'occuper ensuite des autres. Le kamikaze est comme je le disais un sacrifice, le dernier, c'est pour cela que c'est un beau concept mais n'est pas justifiable.

descriptionChoisir, est-ce être libre ? - Page 3 EmptyRe: Choisir, est-ce être libre ?

more_horiz
En fait, je pense que ce qui cause votre incompréhension, c'est que vous prenez le problème à l'envers. Ce n'est pas que le choix est impossible, c'est qu'il n'y a pas de choix. Jamais vous ne choisissez. Vous êtes déterminé par ce que Spinoza appelle "cause extérieure". Par exemple, un étudiant ne choisit pas réellement d'aller en "L" ou en "S", il est déterminé par des causes extérieures (son goût pour les langues ; son aversion pour la chimie, etc.), si bien que jamais il ne choisit réellement, il n'a que l'illusion du choix.

Dernière édition par Aristippe de cyrène le Lun 7 Mai 2012 - 20:43, édité 1 fois

descriptionChoisir, est-ce être libre ? - Page 3 EmptyPas de choix, pas de liberté, pas de responsabilité

more_horiz
Bonsoir,

Votre conclusion sur l'illusion du choix est effectivement surprenante. Ceci dit, c'est bien parce que l'être humain est prévisible, donc déterminé dans ses choix, que les techniques de marketing atteignent si souvent leur cible : activer l'acte de vente.

Mais votre conclusion en appelle d'autres qui ont de quoi laisser perplexe. Si nous ne choisissons jamais, c'est que nous ne sommes jamais responsables et encore moins libres.

Pouvez-vous m'expliquer comment vous évitez cet écueil, moral, en affirmant que tout choix est illusoire parce que toujours déterminé par des causes extérieures et jamais internes. Il n'y a que les choix personnels, qui proviennent d'une cause intérieure, la conscience morale, qui entraînent de la responsabilité.
Il me semble, en tout cas.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum