Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Controverse de Valladolid (1550-1551)

4 participants

descriptionControverse de Valladolid (1550-1551) - Page 7 EmptyRe: Controverse de Valladolid (1550-1551)

more_horiz
agur a écrit:
Seul, l'usage de l'encre rouge utilisée ici par vous, Eunomia, m'échappe complètement


Les messages en rouges sont l’apanage de la modération. C’est une manière et de signifier qu’une action a été effectué, et de la mettre en avant de manière à être visible.

agur a écrit:
Malheureusement mon message a été bloqué puis a disparu.


Si vous pouviez reproduire ce message fouillé, nous vous en serions reconnaissants. Regardez dans vos brouillions ?

agur a écrit:
La controverse de Valladolid et de l'histoire de la péninsule ibérique du XVIe siècle (qui est au programme de l'agrégation d'histoire 2015


Courage aux modernistes donc.

Dernière édition par Eunomia le Sam 2 Aoû 2014 - 13:19, édité 1 fois

descriptionControverse de Valladolid (1550-1551) - Page 7 EmptyRe: Controverse de Valladolid (1550-1551)

more_horiz
Au final, rien de grave, Eunomia. Mon message n'était pas fouillé, et j'ai pris le temps de le reconstituer, ne serait-ce que pour donner quelques liens utiles sur cette période passionnante (Il me faut juste le temps de m'habituer à la fonction "Citation multiple").

descriptionControverse de Valladolid (1550-1551) - Page 7 EmptyRe: Controverse de Valladolid (1550-1551)

more_horiz
agur a écrit:
Malgré tout, dans le passage de Lévi-Strauss, que je transcris ci-dessous de façon plus complète, il est question aussi de « deux interlocuteurs qui se donnent la réplique », ce qui n’est pas sans évoquer la controverse de Valladolid.  
 
« L’ethnocentrisme », chapitre 3, Race et histoire a écrit:
On va souvent jusqu’à priver l’étranger de ce dernier degré de réalité en en faisant un « fantôme » ou une « apparition ». Ainsi se réalisent de curieuses situations où deux interlocuteurs se donnent cruellement la réplique. Dans les Grandes Antilles, quelques années après la découverte de l’Amérique, pendant que les Espagnols envoyaient des commissions d’enquête pour rechercher si les indigènes possédaient ou non une âme, ces derniers s’employaient à immerger des blancs prisonniers afin de vérifier par une surveillance prolongée si leur cadavre était, ou non, sujet à la putréfaction



J’avais associé cette deuxième phrase de votre citation à la première et non à une référence à Valladolid, mais votre interprétation est aussi valable, je suppose.

agur a écrit:
 Je citais notamment l'ouvrage important De l’humanisme aux Lumières : Etudes sur l’Espagne et l’Amérique, par Joseph Pérez,
Casa de Velázquez, 2000, que l'on peut consulter en ligne (sauf quelques pages manquantes) :
https://www.casadevelazquez.org/accueil/librairie-en-ligne/livre/de-lhumanisme-aux-lumieres/
En cliquant sur la table des matières, on pourra lire notamment :
 
« Conquête et colonisation du Nouveau Monde : la querelle des justes titres chez les penseurs espagnols du XVIe siècle », pp. 373-386
 
« Vitoria, Sepúlveda, Las Casas et les problèmes de la conquête et de la colonisation espagnole au XVIe siècle », pp. 387-402 

« Humanisme et scolastique », pp. 205-226 (que j'avais eu l'occasion de citer supra)


Très intéressant effectivement. Notamment, p 385:

Joseph Pérez - De l'humanisme aux Lumières - p385 a écrit:
Depuis les origines, la colonisation espagnole, qui n’est pas une colonisation de peuplement, repose sur le travail des indigènes (travail service ou travail forcé). Renoncer à l’encomienda revenait à renoncer à la colonisation. C’est la force des choses autant que les colons qui a imposé à l’empereur le maintien de l’encomienda.


Offre également un éclairage sur les prises de position de Charles Quint.

Les pages manquantes sont tout de même gênantes. L’ouvrage étant une collection d’articles, je vais voir si les trois articles que vous citez sont disponibles sur CAIRN (Après vérification, j’étais un peu trop optimiste, les articles sont trop anciens pour être disponibles sur CAIRN). Merci pour les références.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum