Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Changer de regard

+3
nnikkolass
Silentio
Dalva
7 participants

descriptionChanger de regard - Page 3 EmptyRe: Changer de regard

more_horiz
Nixkamich a écrit:
Aristote a essayé de nous convaincre que la philosophie ne serait que pure spéculation théorique sans autre but adjacent, mais il oublie que la recherche de la connaissance débouche sur un meilleur vivre, par rapport à soi et par rapport aux autres et au monde, du fait que le regard qu’elle nous fait porter sur les choses change.

S'il y a bien un philosophe qui ne l'oublie pas, c'est Aristote... Il n'est qu'à lire l'Éthique à Nicomaque !
Quant à la théorie, Aristote ne l'entend pas du tout dans le sens opposé à la pratique. Il faut entendre théorie en grec (θεωρία : contemplation).

Si l’étude des textes n’opère pas en nous un changement de rapport au monde, c’est soit que nous n’étudions pas ceux-ci avec toute la rigueur nécessaire, soit que d’une manière ou d’une autre il y a en nous un blocage qui limite notre compréhension.

Sur ce point je suis d'accord !


Nash : le problème avec une définition des textes philosophiques comme point de vue, c'est qu'après on a bien du mal à opérer une différence avec l'opinion...

Dernière édition par Desassossego le Mer 15 Mai 2013 - 23:02, édité 1 fois

descriptionChanger de regard - Page 3 EmptyRe: Changer de regard

more_horiz
Je vois, le texte philosophique n'est pas en effet l'expression de la seule opinion de son auteur, mais une tentative d'utilisation de sa raison pour répondre à une question, de la manière la plus générale et universelle possible.

descriptionChanger de regard - Page 3 EmptyRe: Changer de regard

more_horiz
Le mot utilisation me paraît inadéquat... je parlerais plus d'écoute. Car utiliser la raison, cela peut mener à des choses bien déraisonnables...

Nash a écrit:
répondre à une question, de la manière la plus générale et universelle possible.


Pourquoi cela ? Que voulez-vous dire exactement ?

descriptionChanger de regard - Page 3 EmptyRe: Changer de regard

more_horiz
Desassossego a écrit:
Le mot utilisation me paraît inadéquat... je parlerais plus d'écoute. Car utiliser la raison, cela peut mener à des choses bien déraisonnables...  

Pourriez vous développer s'il vous plaît ? Je ne suis pas sûr de bien saisir.
Par rapport à votre citation : je pense que le but des écrits des philosophes est de répondre à diverses problématiques et questionnements, qui concernent l'Homme, la société, son organisation, la conscience, le langage, la religion (au hasard et dans le désordre). Dans un écrit, l'auteur tente de répondre à une ou plusieurs de ces questions, de manière générale, il tente je crois de systématiser sa pensée afin de la libérer des contraintes temporelles, et particulières, pour en faire quelque chose de théorique, au-delà de l'expérience quotidienne.

descriptionChanger de regard - Page 3 EmptyRe: Changer de regard

more_horiz
Desassossego a écrit:
S'il y a bien un philosophe qui ne l'oublie pas, ce n'est certainement pas Aristote... Il n'est qu'à lire l'Éthique à Nicomaque !

Quant à la théorie, Aristote ne l'entend pas du tout dans le sens d'opposé à la pratique. Il faut entendre théorie en grec (θεωρία : contemplation)

Pourtant, si je me réfère au texte de la Métaphysique où il parle de la philosophie, il dit bien que la philosophie, fille de l’étonnement, n’a d’autre finalité que la connaissance pure, sans aucun but pratique et qu’elle est sa propre fin.
Au deuxième chapitre du livre 1, nous trouvons :
« Enfin, celui qui a les notions les plus rigoureuses des causes, et qui enseigne le mieux ces notions, celui-là est plus philosophe que tous les autres sur toute science. Et, parmi les sciences, celle à laquelle on s'applique pour elle-même, et dans le seul but de savoir, est plus philosophie que celle qu'on étudie à cause de ses résultats ; et celle qui domine les autres est plus philosophie que celle qui est subordonnée à quelque autre.Il ne faut pas que le philosophe reçoive des lois, mais qu'il donne des lois ; il ne faut pas qu'il obéisse à un autre, c'est à celui qui est moins philosophe à lui obéir. »

[...]

« Et qu'elle n'est point une science pratique, c'est ce que   démontre l’exemple de ceux qui ont   philosophé les premiers. »

[...]

« Par conséquent, si les premiers philosophes philosophèrent pour échapper à l'ignorance, il est évident qu'ils poursuivaient la science pour savoir, et non en vue de quelque utilité. Le fait lui-même en est la preuve : presque tous les arts qui regardent les besoins et ceux qui s'appliquent au bien-être et au plaisir étaient connus déjà, quand on commença à chercher les explications de ce genre[b][u]. Il est donc évident que nous n'étudions la philosophie pour aucun autre intérêt étranger. »
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum