Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

[résolu]"La volonté de puissance" : un faux ?

+2
Euterpe
Silentio
6 participants

description[résolu]"La volonté de puissance" : un faux ? Empty[résolu]"La volonté de puissance" : un faux ?

more_horiz
Pendant qu'on y est, que pensez-vous de la Volonté de puissance ? Faut-il lire ce recueil, dans quelle édition ? Le rejeter ? Lui préférer les Fragments posthumes ? Si oui, lesquels en priorité (de quelle période) ? Peut-on se contenter des livres publiés du vivant de l'auteur ?

description[résolu]"La volonté de puissance" : un faux ? EmptyRe: [résolu]"La volonté de puissance" : un faux ?

more_horiz
Silentio a écrit:
Pendant qu'on y est, que pensez-vous de la Volonté de puissance ? Faut-il lire ce recueil, dans quelle édition ? Le rejeter ? Lui préférer les Fragments posthumes ? Si oui, lesquels en priorité (de quelle période) ? Peut-on se contenter des livres publiés du vivant de l'auteur ?
Chez Tel Gallimard, l'édition est sérieuse. On dira ce qu'on voudra : Nietzsche est et reste l'auteur de cette œuvre qui n'en est pas une. Il suffit de lire les paragraphes dans l'ordre chronologique, si vraiment on y tient, pour découvrir que même lus chronologiquement, leur ensemble soulèverait quand même des difficultés. Pourquoi ne pas lire La volonté de puissance et les Fragments en même temps, et même se livrer à une lecture comparée ? Rien ne l'interdit et, au fond, c'est au lecteur de se montrer actif, de prendre ses initiatives, de vivre sa lecture. Pour ma part, je ne me suis jamais senti hors de Nietzsche ou de toute vérité nietzschéenne dans La volonté de puissance, il s'agit simplement de veiller à ne pas la lire comme s'il s'agissait du dernier mot de Nietzsche, ou du dernier Nietzsche, achevé, fermé sur lui-même, et donnant les clés de son œuvre.

description[résolu]"La volonté de puissance" : un faux ? EmptyRe: [résolu]"La volonté de puissance" : un faux ?

more_horiz
Oui, tout n'est qu'un problème de plan et de quelques erreurs de retranscription. Personne ne proteste parce que les Pensées de Pascal sont rangées dans l'ordre où elles le sont, alors que les originaux sont de simples feuilles volantes, là aussi récoltées par sa soeur. J'aimerais bien qu'on me fasse la liste des erreurs de la Volonté de puissance en comparant les textes de ce recueil à ceux des Fragments. Il ne doit pas y en avoir beaucoup. Et ne me dites pas qu'un lecteur aguerri se laissera influencer par le nom et l'ordre des sections où sont rangées les textes ! Quant à lire les FP dans l'ordre chronologique, c'est très vite rébarbatif. Le seul intérêt que j'ai trouvé à cette solution philologique est de pouvoir comparer le texte d'un livre publié à un brouillon ou un fragment complémentaire (quand c'est fait par un appel de note, hors de question d'aller chercher moi-même chaque FP à relier à tel ou tel aphorisme publié par Nietzsche dans un ses livres).

description[résolu]"La volonté de puissance" : un faux ? EmptyRe: [résolu]"La volonté de puissance" : un faux ?

more_horiz
Il y aurait quand même des aphorismes qui auraient été décortiqués pour que chaque partie soit incluse dans d'autres aphorismes. Il y aurait aussi des aphorismes qui ne sont qu'un montage de plusieurs bouts d'autres aphorismes.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

description[résolu]"La volonté de puissance" : un faux ? EmptyRe: [résolu]"La volonté de puissance" : un faux ?

more_horiz
Silentio a écrit:
Il y aurait quand même des aphorismes qui auraient été décortiqués pour que chaque partie soit incluse dans d'autres aphorismes. Il y aurait aussi des aphorismes qui ne sont qu'un montage de plusieurs bouts d'autres aphorismes.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Ce lien est fort contestable, ses erreurs, ses faiblesses et ses incohérences me paraissent évidentes. En l'état, on ne peut pas trancher, quoique la thèse de Montinari et Colli, évidemment, soit on ne peut plus sérieuse et probante. Nietzsche est-il, oui ou non, l'auteur des textes publiés dans l'édition de la Volonté de puissance ? Oui. A partir du moment où la question n'est pas celle de l'attribution, ne reste que la question de l'établissement du texte. Certains aphorismes ne sont-ils que le montage de fragments d'autres aphorismes ? Si tous les aphorismes de l'édition du texte établi par Würzbach ne sont pas toujours datés avec certitude, tous renvoient à l'édition Kröner et l'éditeur précise dès la première page :
Nous n'avons pas signalé les cas nombreux où nous n'avons traduit qu'une partie de l'alinéa ou du fragment.

Le lecteur est averti d'emblée, et sait qu'il devra, de lui-même s'il le souhaite, comparer les aphorismes de la VP avec ceux de l'édition de référence. Il n'y a donc aucun mystère, sinon une difficulté technique de lecture. Tous les aphorismes de référence sont signalés. Que veut-on de plus ? Contester le parti pris thématique de l'édition Würzbach ? Mais le parti pris chronologique de Montinari et de Colli n'est pas sans faille, au moins parce que Nietzsche n'est pas linéaire ni cumulatif : il pense plusieurs choses à la fois et dans plusieurs directions à la fois. Tant que le lecteur a tout ce qu'il faut pour vérifier et corriger par lui-même les choses, je ne vois pas où est le problème.

Dernière édition par Euterpe le Lun 31 Oct 2016 - 14:33, édité 2 fois
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum