Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

L'intuition sensible chez Kant : connaissance ou saisie directe ?

5 participants

descriptionL'intuition sensible chez Kant : connaissance ou saisie directe ? - Page 2 EmptyRe: L'intuition sensible chez Kant : connaissance ou saisie directe ?

more_horiz
Préalable me fait penser à une antériorité de l'un par rapport à l'autre. Je ne sais pas si on peut établir un ordre chronologique. Mais, à mon avis, ce qui est important est qu'intuition (sensible dans le cadre de notre propos) et connaissance par concept doivent aller de paire pour permettre la connaissance.

Une dernière définition pour la route, je pense qu'elle peut aider :

"intuition : (...) chez Kant (all. Anschauung) (opp. concept), connaissance se rapportant immédiatement à des objets, c.-à-d. toute appréhension de quelque chose de donné. (...)" (Vocabulaire de la philosophie et des sciences humaines, Louis-Marie Morfaux, éd. Armand Colin, p. 182).

descriptionL'intuition sensible chez Kant : connaissance ou saisie directe ? - Page 2 EmptyRe: L'intuition sensible chez Kant : connaissance ou saisie directe ?

more_horiz
Il me semble que pour Kant, pur est synonyme d'a priori.

Mais pour Kant, il y a les concepts purs (ou concepts a priori encore appelés catégories de l'entendement) et les concepts a posteriori (ou concepts empiriques).

Les concepts purs ou a priori sont indépendants de l'expérience. Nous ne les acquérons pas par l'expérience.
Les concepts a posteriori dériveraient de l'expérience.

Les seconds ne pourraient donc être antérieurs à l'intuition (à vérifier).

descriptionL'intuition sensible chez Kant : connaissance ou saisie directe ? - Page 2 EmptyRe: L'intuition sensible chez Kant : connaissance ou saisie directe ?

more_horiz
goldo a écrit:
Il me semble que pour Kant, pur est synonyme d' a priori.

Pur et a priori sont deux qualificatifs possibles pour l'intuition mais ils ne sont pas synonymes.

goldo a écrit:
Les seconds [les concepts a posteriori] ne pourraient donc être antérieurs à l'intuition (à vérifier).

Les seules intuitions sensibles a priori sont le temps et l'espace. Ce sont les intuitions pures.

Les concepts de l'entendement sont a priori. L'intuition empirique se rapporte aux objets que l'on perçoit. Pour percevoir, on a besoin de l'entendement. Donc l'entendement et ses concepts précèdent l'intuition empirique sur les objets. Seules exceptions : l'espace et temps.

descriptionL'intuition sensible chez Kant : connaissance ou saisie directe ? - Page 2 EmptyRe: L'intuition sensible chez Kant : connaissance ou saisie directe ?

more_horiz
Les seules intuitions sensibles a priori sont le temps et l'espace. Ce sont les intuitions pures.

Il n'y a pas d' « intuition a priori » chez Kant bien que le terme existe (malheureusement).

Il y a des "formes pures de l'intuition" et non des "intuitions pures" ; l'"intuition pure" est une formulation abrégée désignant en fait les "formes pures de l'intuition". C'est justement l'utilisation de ces deux termes (plutôt qu'un seul) qui provoque autant de méprises.

En fait :
Forme = conditions (en ce sens, c'est proche du sens du mot formalisme)
Pur = a priori
"Formes pures de l'intuition" = conditions a priori de l'intuition (et donc de l'expérience).

Dire que l'espace et le temps sont des "formes pures de l'intuition", c'est dire que l'espace et le temps sont les conditions rendant possible l'intuition (et donc l'expérience) et non que l'espace et le temps SONT des intuitions bien que l'on puisse lire que "l'espace et le temps sont des intuitions pures". C'est une formulation abrégée et trompeuse.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Critique_de_la_raison_pure a écrit:
La thèse de Kant est en effet qu'il existe un cadre a priori dans lequel les objets nous sont originairement donnés et qui permet leur représentation. C'est ce que Kant nomme l'intuition pure (c'est-à-dire a priori et non mêlée d'expérience).

Selon lui, même si on enlève à un objet toutes ses caractéristiques extérieures (sa couleur, sa dureté, sa divisibilité), il en reste toujours quelque chose : l'étendue et la figure, qui constituent la forme pure d'un objet, indépendante de toute expérience, de toute sensation. Kant va dès lors tenter de montrer qu'il existe un cadre a priori de l'intuition, ce qu'il nomme les formes a priori de la sensibilité, l'espace et le temps. L'existence de ces formes pures de l'intuition serait donc une condition nécessaire, pour Kant, à la possibilité de constitution de connaissances synthétiques a priori par le sujet.
On voit que l'espace et le temps sont : "un cadre a priori de l'intuition". Si le temps et l'espace sont un cadre de l'intuition, il ne peuvent être des intuitions, puisqu'ils sont le cadre qui les rend possibles. C'est ce qu'on appelle les "formes pures de l'intuition".

On peut d'ailleurs lire :
http://www.cnrtl.fr/definition/forme a écrit:
Formes a priori de la sensibilité : Appelle-t-il [Kant] l'espace et le temps les formes de la sensibilité parce que les idées d'espace et de temps sont les conditions logiques de la connaissance sensible ? (Cousin, Philos. Kant, 1857, p. 306)
Le sens des termes "intuition pure" est donc tout à fait particulier. On doit considérer qu'il s'agit d'un synonyme "abrégé" de "forme pure (ou a priori) de l'intuition".

Dans le texte ci-dessus on peut lire : "Kant va dès lors tenter de montrer qu'il existe un cadre a priori de l'intuition, ce qu'il nomme les formes a priori de la sensibilité, l'espace et le temps. L'existence de ces formes pures de l'intuition serait donc (...)".

De même, on peut lire :
PUR : Kant applique ce terme à la Raison et à l’entendement pour désigner ce qui dans nos connaissances est fondé sur ces seules facultés et non sur l’expérience. Il en fait un synonyme d'a priori" (Fiches pour l'étude de Kant, Josiane BOULAD-AYOUB, Cahiers recherches et théories, collection Symbolique et idéologie, département de philosophie, presse de l'université du Québec, 1990)
"A priori" est donc synonyme de "pur".
"Intuitions pures" est un synonyme abrégé de "formes pures de l'intuition".
"formes pures de l'intuition" est synonyme de "formes a priori de l'intuition", les "formes pures (ou a priori) de l'intuition étant le temps et l'espace qui rendent l'intuition possible.

descriptionL'intuition sensible chez Kant : connaissance ou saisie directe ? - Page 2 EmptyRe: L'intuition sensible chez Kant : connaissance ou saisie directe ?

more_horiz
Il me semble qu'il manque deux choses à l'ensemble de cette réflexion. D'abord l'idée chez Kant, que l'intuition est déjà une représentation, mais la représentation d'un objet unique ; alors que le concept est une représentation, assortie d'un signe, qui réunit plusieurs représentations, qu'elles soient intuitions ou concepts, mais en nombre fini (contrairement au schème qui peut représenter de façon dynamique un nombre infini d'objets comme le montre l'exemple du schème du triangle choisi par Kant). Il y a donc présentation et re-présentation. Devant qui ? Devant quoi ? La conscience, dont on peut se demander si elle n'est pas l'enregistrement dans le temps de ces représentations successives (et des remaniements de la mise en ordre de ces représentations). Alors, si l'intuition est déjà consciente, elle est perception. Il n'y a donc rien avant la perception. Les données des sens sont immédiatement soumises aux contraintes de l'espace et du temps. Le donné est donné structuré. Sensations et intuitions inconscientes sont des artifices de présentation. Ensuite, en ce qui concerne l'existence, il manque une référence à ce qu'en dit Kant lorsqu'il parle des principes "dynamiques" a priori de la raison. Pour lui, les principes dynamiques (substance, cause-effet, actions réciproques) ne concernent que les rapports d'existence des phénomènes. On est loin du premier contact du pied ou du bâton qui manifeste intuitivement l'existence de l'objet (ou de la chose)...
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum