Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

L'existence de la liberté

+6
Euterpe
Baschus
Silentio
Liber
Desassocega
jem
10 participants

descriptionL'existence de la liberté - Page 3 EmptyRe: L'existence de la liberté

more_horiz
Baschus a écrit:
L'homme libre, c'est l'homme actif, l'homme débarrassé de la servitude des passions ; il ne pâtit pas, il agit.
Est-il débarrassé de toutes les passions ou seulement des passions tristes ? Son activité implique l'effort, le conatus, l'exercice de sa puissance contre l'affectivité négative et passive (la contrainte extérieure qui nous diminue dans notre être et entravant notre désir). Il fait jouer son désir, en tant qu'il est son essence, face à la nécessité qui ne dépend pas de lui.

descriptionL'existence de la liberté - Page 3 EmptyRe: L'existence de la liberté

more_horiz
Est-il débarrassé de toutes les passions ou seulement des passions tristes ?
Il ne me semble pas qu'il y ait de passions joyeuses chez Spinoza. Car une passion joyeuse serait forcément une action.

descriptionL'existence de la liberté - Page 3 EmptyRe: L'existence de la liberté

more_horiz
Vous avez sans doute raison, il faut que je relise l'Éthique et que je revoie les définitions. La mémoire me fait défaut. Il me semble que l'on peut parler de passions joyeuses lorsque la joie est provoquée par un objet extérieur. L'action est quant à elle le corps se modifiant lui-même et par lui-même, activité qui nous fait persévérer dans notre être. Cela dit, est-on en mesure de connaître toutes les causes de cette joie, est-on sûr que l'on est soi-même la source de cet état ?
En tout cas, Spinoza définit la liberté comme suit :
Spinoza a écrit:
J'appelle libre une chose qui est et agit selon la seule nécessité de sa nature, contrainte celle qui est déterminée par une autre à exister et à agir d'une certaine façon déterminée.


Dernière édition par Silentio le Mar 23 Aoû 2011 - 16:57, édité 1 fois

descriptionL'existence de la liberté - Page 3 EmptyRe: L'existence de la liberté

more_horiz
Non, il existe bien des passions joyeuses ; encore heureux, sinon, quelle catastrophe seraient nos vies ! Le problème, c'est que tant que nous sommes sous le régime de la passion, nous dépendons du hasard des rencontres, qui peuvent ou diminuer notre puissance, ou augmenter notre puissance. Si je suis passionnément amoureux d'une gonzesse, et que, par chance, elle l'est aussi de moi, ma passion a toutes les raisons d'être joyeuse... En revanche, il n'y a pas d'action triste, toutes les actions, en tant qu'elles sont libres, sont joyeuses. Nous ne pouvons évidemment pas être complètement libres, l'empire des passions ne pourra jamais être tout à fait anéanti ; la liberté totale est réservée à Dieu, ce qui est la moindre des choses.

Dernière édition par Baschus le Mar 23 Aoû 2011 - 19:19, édité 1 fois

descriptionL'existence de la liberté - Page 3 EmptyRe: L'existence de la liberté

more_horiz
est-on sûr que l'on est soi-même la source de cet état ?

Dans la 3e partir de L'Éthique, Spinoza établit un catalogue de toutes les mécaniques affectives, c'est très instructif, car on se reconnaît un peu dans chaque... il y en a quelques unes, mais là de mémoire je me souviens par exemple de l'imitation affective, de l'affection par contiguïté...

Tout ça pour dire que non, nous ne sommes pas toujours à la source de nos états, prenez l'exemple de l'amour. Spinoza, dans sa définition, précise bien que l'amour naît d'une cause extérieure.


la liberté totale est réservée à Dieu

À la nature donc...
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum