Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

La vérité dépend-elle de nous ?

+4
Silentio
Desassocega
Liber
Euterpe
8 participants

descriptionLa vérité dépend-elle de nous ? - Page 2 EmptyRe: La vérité dépend-elle de nous ?

more_horiz
La différence des époques et des hommes fait qu'une œuvre est irréductible, inépuisable. Chaque époque renouvelle une œuvre, qui renouvelle à son tour, ravive, ranime l'époque nouvelle qui s'en saisit.

Exactement ! Car chaque génération va lire une œuvre à travers le prisme de son époque, époque forcément différente des générations précédentes ! Il suit de là qu'on trouve des interprétations différentes pour chaque œuvre.


C'est aussi pour cette raison qu'on n'en aura jamais fini avec la philosophie. Car nous avons largement fait le tour de toutes les grandes questions philosophiques (hormis celles qui apparaissent en même temps que nous évoluons), mais nous n'aurons jamais fait le tour de tout ce qu'on peut en dire...

descriptionLa vérité dépend-elle de nous ? - Page 2 EmptyRe: La vérité dépend-elle de nous ?

more_horiz
Pour répondre un peu tardivement à Jean Ghislain, je pense réellement que si la vérité n'est pas collective, si elle n'est pas partagée, soit elle n'est rien, soit il faut l'appeler autrement (sa voie, son credo...?).

descriptionLa vérité dépend-elle de nous ? - Page 2 EmptyRe: La vérité dépend-elle de nous ?

more_horiz
Pour répondre un peu tardivement à Jean Ghislain, je pense réellement que si la vérité n'est pas collective, si elle n'est pas partagée, soit elle n'est rien, soit il faut l'appeler autrement (sa voie, son credo...?).


Je suis tout à fait d'accord avec cela !

J'ai toujours eu du mal avec les expressions comme "c'est sa vérité" comme s'il pouvait y avoir des vérités différentes selon l'individu. Pourquoi ne pas plutôt parler de point de vue, d'opinion, plutôt que de vérité !

descriptionLa vérité dépend-elle de nous ? - Page 2 EmptyRe: La vérité dépend-elle de nous ?

more_horiz
Dans une perspective aristotélicienne, je souscris complètement à ce que dit friedrich crap. Il me semble qu'il n'y a de vérité que délibérative, de l'ordre du vraisemblable. Mais cela concerne les affaires de la cité, pour le dire dans des termes antiques. Et ces affaires sont les principales. Toutefois, il n'y a de vérité que solitaire. Chercher la vérité, c'est quelque chose de solitaire. Je ne caractérise pas la vérité ici, mais la recherche de la vérité, plus précisément ceux qu'anime cette recherche. Or cela montre l'ignorance où nous sommes. Si on sait, alors on ne cherche pas la vérité, on croit ou on prétend qu'on l'a, où qu'elle est quelque part, à disposition. Il suffirait alors de s'en saisir. Mais je crois fermement que la vérité n'est pas affaire de connaissance. De même que Maurice Blanchot disait à juste titre que, pour écrire une œuvre, il faut ne pas savoir à l'avance ce qu'on a à dire, puisque si on savait ce qu'on a à dire, on ne s'embarquerait pas dans cette aventure, de même on ne sait pas ce que pourrait bien être la "vérité" qu'on cherche. A vrai dire, on ne dit cela que par défaut, faute d'un autre mot peut-être plus approprié. On est animé par quelque chose, qu'on exprime sous la forme d'intuitions ou de systèmes, peu importe, mais qui est et qui restera sans doute à comprendre.

Au total, il y a des vérités factuelles, et encore : qu'est-ce qu'un fait ? Est-on bien certain que le fait qu'on établit se distingue absolument de son interprétation ? J'avais écrit un petit billet qui en parle, consacré à Anatole France, très instructif (Anatole France, pas le billet). Ici.
Anatole France a écrit:
qu'est-ce que l'histoire ? L'histoire est la représentation écrite des événements passés. Mais qu'est-ce qu'un événement ? Est-ce un fait quelconque ? Non pas ! C'est un fait notable. Or, comment l'historien juge-t-il qu'un fait est notable ou non ? Il en juge arbitrairement, selon son goût et son caprice, à son idée, en artiste enfin ! car les faits ne se divisent pas, de leur propre nature, en faits historiques et en faits non historiques. »
Ça vaut pour les sciences. Il y a du vraisemblable (le délibératif). Il y a quelque chose comme une aventure personnelle, une singularité, celle d'un esprit qu'un homme incarne comme il peut, dans la contingence de ses circonstances et de son temps. Au bout du compte, on n'a pas grand-chose.

descriptionLa vérité dépend-elle de nous ? - Page 2 EmptyRe: La vérité dépend-elle de nous ?

more_horiz
Euterpe, je vous en conjure, soyez plus précis, essayez de nous donner un exemple supplémentaire, ou proposez un autre terme. Qu'est-ce que c'est que cette vérité personnelle ? Cette aventure solipsiste ?

Une intuition (à la Fichte ?), une forme de sagesse (à la Spinoza ?), un trait de génie (façon médaille Fields ?), Le Vrai (qu'est-il chez Platon ?), un dévoilement heideggerrien ?

L'esprit humain peut chercher et même "toucher" seul certaines vérités (dans ce cas je préfère le pluriel, vous comprenez que "La Vérité" cela rende mal à l'aise...) mais desquelles parlez-vous ? D'autre part, si je détiens une vérité et que je suis le seul à la détenir, je suis comme L'Avare avec sa cassette.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum