Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Sexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains

5 participants

descriptionSexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains - Page 3 EmptyRe: Sexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains

more_horiz
jean ghislain a écrit:
L'amour entre Alcibiade et Socrate, on oublie d'en parler...
Et que vouliez-vous en dire ?

jean ghislain a écrit:
Pensez-vous que la pédérastie était très répandue à Athènes, ou chez les Romains ?
Oui elle l'était. Mais les Romains étaient moins volontiers homosexuels que les Grecs. La carrière militaire, par sa durée, incitait à des expédients de ce genre, qui étaient très sévèrement punis s'ils devenaient publics. Les Romains, en général, n'ont pas montré une sympathie particulière pour l'homosexualité, quoi qu'elle fut pratiquée sans difficulté majeure. De toute façon, l'homosexualité a toujours été une pratique répandue ; ce qui change, c'est le silence dans lequel on la maintient, ou la publicité qu'on lui fait.

jean ghislain a écrit:
Il y a très peu d'études sur ce sujet
Suffisamment pour établir une bibliographie conséquente, tout de même.

jean ghislain a écrit:
les Américains sans histoire
Les Américains ont une histoire. Quatre siècles, ça compte.

jean ghislain a écrit:
C'est une question d'histoire et pas de philosophie, je sais...
Mais nous sommes bien dans la rubrique Sciences humaines du forum, dans la partie dédiée à l'histoire. ;)

descriptionSexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains - Page 3 EmptyRe: Sexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains

more_horiz
Euterpe a écrit:
jean ghislain a écrit:
les Américains sans histoire
Les Américains ont une histoire. Quatre siècles, ça compte.

Je pense que Jean voulait dire que les Américains n'ont connu qu'une seule civilisation, européenne et moderne.

descriptionSexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains - Page 3 EmptyRe: Sexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains

more_horiz
jean ghislain a écrit:
Je voulais dire effectivement qu'ils sont refermés sur leur propre histoire
Tout montre que non. Les États-Unis regardent devant eux, quand l'Europe n'est plus qu'un musée qui se mire dans un passé qui ne brille encore que parce qu'elle l'encaustique comme le ferait un maniaque. Mais, dans le même temps, ils sont plus et mieux déterminés par leur propre histoire que ne le sont les Européens. Chez nous, c'est de l'atavisme ; chez eux, c'est la faculté à agir en fonction de ce qui leur est arrivé. Ils ont bonne mémoire précisément parce qu'ils ne sont pas hypermnésiques, ce qui les dispense d'être historiens, quoi qu'il y ait de nombreux et d'excellents historiens aux États-Unis. Tout cela impliquant, bien sûr, défauts et qualités, si on veut : les Américains sont à la fois souvent naïfs, et même niais, mais ils sont volontaires, entreprenants parfois jusqu'à l'ascèse (pour des choses auxquelles nous, Européens, n'accordons aucune valeur), capables de sacrifier bien des choses, pour des causes qu'ils pensent plus grandes qu'eux (sans en tirer aucune gloire sinon de la jouissance immédiate et de l'autosatisfaction, mais sans aucune duplicité). On n'y peut démêler le bas du haut, le vil du noble, chez eux ; par exemple, s'ils sont calculateurs, ils ne sont pas hypocrites.

jean ghislain a écrit:
ne comprennent pas la vieille Europe, encore moins l'antiquité.
C'est une idée fausse. L'antiquité, notamment romaine, est une source essentielle et bien vivante aux États-Unis. En outre, et surtout, je peux vous sortir une bibliographie interminable et de très grande qualité, strictement américaine, sur à peu près tout ce qui concerne l'Europe, son histoire, ses mœurs, sa politique, etc. Mais, en France, nous ne lisons pratiquement pas les ouvrages américains, en raison de préjugés et d'un mépris bien connus, sur lesquels je ne m'étendrai pas.

descriptionSexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains - Page 3 EmptyRe: Sexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains

more_horiz
Plus nous avancerons dans le temps, plus nous nous rapprocherons d'une civilisation telle que l'Amérique, parce que nous perdrons peu à peu nos racines. Pour l'instant, je suis encore heureux de pouvoir me promener en Italie et d'y sentir quelque chose d'italien. A Rome, à Milan, à Florence, il n'y a pas que les monuments et les bibliothèques, il y a, comme ce cher Stendhal les aimaient, la légèreté, la bonne humeur, la distinction des habitants, bien loin de la sombre rigueur protestante de l'Amérique.

descriptionSexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains - Page 3 EmptyRe: Sexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains

more_horiz
Je n'ai pas senti cette rigueur dont vous parlez, et bien plutôt cette naïveté et ce volontariat qu'Euterpe évoque. Curieusement j'ai souvent eu l'impression de trouver quelque chose de l'ordre de l'esprit vivant d'Emerson et de Thoreau, en tout cas dans le Minnesota où se côtoient diverses facettes du pays.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum