Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Sexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains

5 participants

descriptionSexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains - Page 11 EmptyRe: Sexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains

more_horiz
L'amour qui reconnaît l'autre comme être aimé et digne d'amour, oui c'est l'amour qui reconnaît la beauté de l'âme. (On peut aimer et désirer bien autrement, mais alors c'est autre chose...)

Donc si le désir (= le manque de l'être aimé) s'accompagne de la présence de la beauté (de l'âme), oui le sentiment d'amour fera naître (une œuvre, un enfant, une amitié). Mais remarquez que la formulation de Platon va plus loin : l'amour est d'emblée le désir d'enfanter dans la beauté : en d'autres termes, il ne commence qu'avec le désir d'enfanter dans la beauté, pour autant qu'il s'agisse bien d'enfanter dans la beauté. Ce qui doit sans doute se comprendre ainsi : lorsque l'âme reconnaît la beauté d'une autre âme, elle aime et elle désire enfanter, créer avec elle.

(Pour Socrate et Alcibiade : Socrate ne touche pas à Alcibiade mais il le suit depuis le plus jeune âge, le couve de toutes les attentions, surveille son évolution et la formation de son âme... ici l'enfantement est de nature très particulière, mais il existe.)

descriptionSexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains - Page 11 EmptyRe: Sexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains

more_horiz
le désir (= le manque de l'être aimé)
Il faut préciser que le désir n'est pas que cela. L'équation : désir = manque et l'équation de Platon, mais cette équation ne représente qu'une face du désir.

descriptionSexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains - Page 11 EmptyRe: Sexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains

more_horiz
aristippe de cyrène a écrit:
D'une part parce que l'amour demeure un désir

Tout à fait. D'ailleurs c'est très clairement énoncé dans le Banquet :
Ce qu'on n'a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour
La construction même de la phrase vous montre que non. Elle énonce un point commun au désir et à l'amour. La conjonction, comme telle, implique une distinction. Or, de fait, amour et désir se distinguent.

descriptionSexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains - Page 11 EmptyRe: Sexualité, amour et mariage chez les Grecs et les Romains

more_horiz
Or, de fait, amour et désir se distinguent.

Oui c'est certain, on ne peut pas réduire l'amour au seul désir, l'amour n'est pas fait que de désir... Ce que je voulais dire, c'était que Platon rapproche ces deux concepts dans cette phrase afin de montrer qu'il y a une forte corrélation entre les deux ;)
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum