Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Le déterminisme absolu.

+2
papillon
SimonM
6 participants

descriptionLe déterminisme absolu. - Page 11 EmptyRe: Le déterminisme absolu.

more_horiz
Pour Spinoza, Dieu est le monde, c'est un Dieu-Nature ; donc l'univers est ainsi parce que Dieu est ainsi. Le Dieu spinoziste est sans volonté, la création de l'univers est un effet nécessaire de la cause qu'est Dieu. Donc la causalité dans son ensemble est nécessaire, ainsi que l'univers. Tout ne peut pas ne pas être si vous préférez.

Vous vous compliquez la vie pour la liberté chez Spinoza, il suffit de la penser que comme apprentissage des causes qui nous déterminent. Rien de plus. Bien entendu nous sommes déterminés à souhaiter les connaître comme nous sommes déterminés par notre propre volonté. Donc aucun désir n'est libre sinon librement consenti, ils sont tous déterminés par des causes extérieures ou par ma nature.

descriptionLe déterminisme absolu. - Page 11 EmptyRe: Le déterminisme absolu.

more_horiz
JimmyB a écrit:
Pour Spinoza, Dieu est le monde, c'est un Dieu-Nature ; donc l'univers est ainsi parce que Dieu est ainsi. Le Dieu spinoziste est sans volonté, la création de l'univers est un effet nécessaire de la cause qu'est Dieu. Donc la causalité dans son ensemble est nécessaire, ainsi que l'univers. Tout ne peut pas ne pas être si vous préférez.

Vous vous compliquez la vie pour la liberté chez Spinoza, il suffit de la penser que comme apprentissage des causes qui nous déterminent. Rien de plus. Bien entendu nous sommes déterminés à souhaiter les connaître comme nous sommes déterminés par notre propre volonté. Donc aucun désir n'est libre sinon librement consenti, ils sont tous déterminés par des causes extérieures ou par ma nature.


Oui, mais je souhaitais aller plus loin et comprendre la raison qu'avait Spinoza d'appeler cela liberté. A présent, j'ai compris, nous sommes libres lorsque nous sommes la cause de notre être et de nos actions, et nous sommes contraints lorsque d'autres sont la cause de notre être et de nos actions.
Bien que ce qui me permette d'accéder plus pleinement à mon pouvoir de comprendre vient d'éléments extérieurs, une fois que j'ai accédé à ce pouvoir de comprendre, cela devient alors moi et nul autre qui comprend à ma place. Je deviens alors plus libre à mesure que j'augmente mon pouvoir de comprendre, ce qui se traduit par une affection de joie, nous encourageant à persévérer.

Bien entendu, personne n'est totalement libre ou totalement contraint, mais certains sont plus libres que d'autres. Et c'est par la raison qu'on accède à cette liberté. Ce qui me bluffe, c'est que Spinoza n'a vécu qu'au 17e siècle, ses idées ont forcément eu un impact important sur la philosophie des Lumières.

A présent, j'aimerais vous demander si vous pensez que le raisonnement et les conclusions que j'ai exposés au cours de ce sujet sont corrects, et s'il vaut mieux être panenthéiste que panthéiste.

Enfin, il faut se demander si l'univers a une conscience ou non, et je crois qu'on ne peut pas trancher. Mais s'il faut se demander si Dieu existe, alors, la réponse serait oui.

descriptionLe déterminisme absolu. - Page 11 EmptyRe: Le déterminisme absolu.

more_horiz
Dieu n'a pas de conscience chez Spinoza. Nous ne sommes jamais la cause de notre être, nous pouvons seulement comprendre quelles causes nous déterminent.
Dire que Spinoza a une visions panenthéiste est anachronique.

descriptionLe déterminisme absolu. - Page 11 EmptyRe: Le déterminisme absolu.

more_horiz
Ne prenez pas la peine de relire, je peux résumer très rapidement :
A° - Définition du déterminisme
1) Bon, c'est le déterminisme tel qu'il est défini à la fin de la page 3 en tant que déterminisme étendu (regroupant les concepts de déterminisme scientifique et déterminisme statistique), c'est-à-dire ; "principe qui régit l'évolution d'une cause à ses conséquences sous l'action de toute loi naturelle"
2) Nous n'avons pas de libre arbitre
3) On peut cependant considérer que nous avons une liberté au sens énoncé par Spinoza, qui s'acquière par la connaissance de la causalité.

B° - Définition de l'impulsion initiale
1) On ne peut pas remonter le temps avant t=10^(-43)s, nous commencerons donc à partir de ce moment-là, en disant qu'il détermina le fil des événements jusqu'à l'heure actuelle. Tous les événements ayant suivis étant nécessaires (toujours d'après Spinoza).
En raison de l'extrême petite durée séparant cet instant de la création de l'espace-temps, et en raison aussi de l'impossibilité de définir ce qui se passe sous l'échelle de Planck, on acceptera le terme d'impulsion initiale comme l'état de l'univers à l'instant t=10^(-43)s
2) Cette première impulsion est l'unique création ayant jamais existé, tout le reste n'étant que la conséquence de cette création.
Cette impulsion initiale est l'unique responsable de la lancée du mouvement de l'univers, qui se continue aujourd'hui.

C° - Annexe sur le Big Bang
1) On y découvre certaines propriétés comme l'incroyable quantité d'énergie concentrée dans ce petit espace, le fait que cette impulsion a précédée l'existence des 4 forces fondamentales, ainsi que de la lumière.
2) On découvre aussi que les constantes fondamentales incroyablement bien réglés pour la vie (cf. http://www.astronomes.com/le-big-bang/constante-fondamentale/ )
3) L'univers qui nous entoure est en expansion, dont on suppose qu'il est fini mais non borné.

D° - Rapprochement avec Dieu
1) Lorsqu'on résume les propriétés que l'on peut attribuer à l'impulsion initiale, cela donne : 
- Une existence simultanée à l'existence de la matière et du temps de quelque chose qui a définie les constantes fondamentales et engendré le mouvement de l'univers;
- Une existence précédant celle de la lumière; 
- Une existence qui perdure toujours dans l'univers actuel, et qui ne prendra fin qu'à la fin de l'univers; Il est en nous et tout autour de nous;
- C'est la première cause (cause définie temporellement, pas logiquement); Etc'est la seule création qui existera jamais au cours de l'existence de l'univers, tout ce que nous faisons existe et est créé à travers lui, nous n'avons pas de libre arbitre;
2) Il a pas mal d'attributs réservés à Dieu : première cause, il a créé la lumière, c'est l'alpha et l'oméga ...
3) Peut-on dire qu'on parle du même Dieu que Spinoza ?

E° - ??
1) ??

D'ailleurs, ça vaudrait peut-être le coup de le mettre en rajout 2 suite au premier post, en précisant au début que l'on peut directement passer au rajout 2 sans se taper tout le post. Je ne peux plus l'éditer

Dernière édition par SimonM le Lun 19 Aoû 2013 - 11:36, édité 2 fois

descriptionLe déterminisme absolu. - Page 11 EmptyRe: Le déterminisme absolu.

more_horiz
Je  suis désolé SmonM, mais ceci ressemble à une mauvaise recette de cuisine, où vous mélanger quelques gouttes de philosophie avec une petite cuillère de sciences dans un grand bol de pseudo-théologie, mais la mayonnaise ne prend pas, mais peut-être est-ce à votre goût?
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum