Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Avoir des enfants : égoïsme ou pas ?

+2
Crosswind
kiralinconnu
6 participants

descriptionAvoir des enfants : égoïsme ou pas ? - Page 3 EmptyRe: Avoir des enfants : égoïsme ou pas ?

more_horiz
D'après ce que je comprends, le sujet posé par kiralinconnu ne porte pas sur le pourquoi de la procréation mais sur l'égoïsme en matière de procréation - qui suppose, au préalable, que l'on sache ce que l'on entend par égoïsme. Ceci étant dit, le pourquoi de la procréation est un sujet également intéressant.

descriptionAvoir des enfants : égoïsme ou pas ? - Page 3 EmptyRe: Avoir des enfants : égoïsme ou pas ?

more_horiz
Absolument, c'est la raison pour laquelle j'ai commencé ma réponse par sa définition, pour ensuite axer une partie du développement sur elle.

descriptionAvoir des enfants : égoïsme ou pas ? - Page 3 EmptyRe: Avoir des enfants : égoïsme ou pas ?

more_horiz
Le penchant égoïste des hommes, suivant lequel ils pourraient vouloir des enfants seulement pour être aimés et par là donner un sens à leur existence, serait contrebalancé par leur insociable sociabilité naturelle et/ou par leur morale :
Emmanuel Kant, Idée d’une histoire universelle du point de vue cosmopolitique a écrit:
J'entends ici par antagonisme l'insociable sociabilité des hommes, c'est-à-dire le penchant des hommes à entrer en société, qui est pourtant lié à une résistance générale qui menace constamment de rompre cette société. L'homme possède une tendance à s'associer, parce que dans un tel état il se sent plus qu'homme, c'est-à-dire qu'il sent le développement de ses dispositions naturelles. Mais il a aussi un grand penchant à se séparer (s'isoler) parce qu'il trouve en même temps en lui cet attribut qu'est l'insociabilité, [tendance] à vouloir seul tout organiser selon son humeur; et de là, il s'attend à [trouver] de la résistance partout, car il sait de lui-même qu'il est enclin de son côté à résister aux autres.

Traduction de Philippe Folliot


Contre Sartre qui semble prôner l’amour « égoïste », le philosophe Lévinas insiste sur la supériorité de l’amour altruiste. Pour lui c’est par l’amour que nous portons à l’autre que nous nous rendons dignes d’être heureux et que par-là même nous justifions notre existence. Quand il nous demande d’aimer notre prochain comme nous-mêmes, le Christ concilie en fait le point de vue de Lévinas et celui de Sartre, car l’amour de soi et de l’autre sont liés.

Extrait de l'article "Se sentir aimé est ce qui nous justifie d’exister"

descriptionAvoir des enfants : égoïsme ou pas ? - Page 3 EmptyRe: Avoir des enfants : égoïsme ou pas ?

more_horiz
Là je suis franchement étonné. Pour juger de l'égoïsme ou pas du désir d'avoir des enfants, en quoi la pensée de Kant ou celle de Sartre aurait-elle un intérêt plus important que celle du voisin, voire la vôtre ? Il me paraît incompréhensible que l'on puisse aller chercher les avis de penseurs qui, sur ce type de problème, ne me paraissent absolument pas être plus légitimes que soi ! Il faut tout de même apprendre à penser par soi-même sur des sujets aussi personnels. Et ne permettre à personne, fût-il le plus grand génie de tout l'univers, de vous influencer quand vous devez faire des choix personnels.

Certaines personnes attendent d'être aimées de leurs enfants, pour d'autres ce n'est pas leur priorité. Le Pater familias avait, il n'y a pas si longtemps, un presque droit de vie ou de mort sur ses enfants, aujourd'hui c'est parfois le contraire, les pères notamment veulent de plus en plus être aimés de leurs enfants (d'où la perte d'autorité), tout cela varie avec les civilisations, le développement des sociétés, il n'y a aucune vérité arrêtée là-dessus. Quant aux raisons intimes qui conduisent à prendre la décision d'avoir des enfants, je ne laisserai jamais personne me dire si mes raisons sont égoïstes ou pas ! jamais je ne laisserai quelqu'un parler pour moi de ce qui se passe en moi !

descriptionAvoir des enfants : égoïsme ou pas ? - Page 3 EmptyRe: Avoir des enfants : égoïsme ou pas ?

more_horiz
aliochaverkiev a écrit:
Il faut tout de même apprendre à penser par soi-même sur des sujets aussi personnels.
1) Il faut, en effet, éviter d'utiliser les textes philosophiques comme guides pour penser sans avoir au préalable mobilisé sa propre réflexion. Cependant, nos pensées premières sont le plus souvent des idées fausses sédimentées dans notre mémoire, des préjugés, des illusions, etc. La bonne pensée philosophique consiste alors à confronter sa pensée personnelle avec celle des philosophes académiques pour la valider. Une autre façon, tout aussi respectable, consiste à prendre une question fondamentale pour commenter et/ou faire l'histoire des textes philosophiques. C'est ainsi que, par exemple, l'œuvre de Kant présente pour partie un intérêt simplement historique car elle comprend beaucoup d'erreurs, mais elle est en partie opérationnelle.
2) Vous remarquerez que j'ai écrit ma première phrase paradoxale au conditionnel : "Le penchant égoïste des hommes, suivant lequel ils pourraient vouloir des enfants seulement pour être aimés". On peut citer d'autres paradoxes sur le sujet "égoïsme vs. procréation", par exemple, avec les progrès de la médecine, la contraception et la procréation assistée, faire des enfants est devenu une question de choix. Mais, entre le désir hédoniste, la pression sociale et l’instinct animal, cette décision apparemment rationnelle n’est pas aussi claire qu’on le croit. Le paradoxe est, en philosophie, l'équivalent de l'absinthe, un alcool fort qui rend fou. Le paradoxe est aussi une vision qui délivre de l'endoctrinement de la raison en permettant de constater nos limites rationnelles. C'est alors qu'intervient votre remarque initiale :
BOUDOU a écrit:
Le sujet posé d'entrée de jeu par aliochaverkiev sur le caractère plus ou moins rationnel de nos comportements pourrait également être mis à profit dans ce contexte.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum