Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Raison et déraison.

+10
bbb
Zingaro
Nash
Oboulah
JimmyB
Euterpe
Desassocega
Collegienmv
Janus
Gnomon
14 participants

descriptionRaison et déraison. - Page 16 EmptyRe: Raison et déraison.

more_horiz
papillon a écrit:
la raison est raison tant qu'elle maintient le raisonnement.
Au-delà de la tautologie, ce n'est pas suffisant. Amusez-vous à prendre en défaut de raisonnement un jaloux, pour reprendre l'exemple d'Euterpe, vous allez avoir des sueurs.

descriptionRaison et déraison. - Page 16 EmptyRe: Raison et déraison.

more_horiz
Bonjour à tous ! l'orientation à laquelle je voudrais porter ce sujet de réflexion consiste à concevoir la déraison dans un autre angle que celui de l'absence de toute rationalité. En fait considérant le domaine d'exploration de notre raison il paraît tout à fait limité pour pouvoir analyser le vaste champ de l'univers. Si la raison, qui est faculté humaine, se trouve inapte dans l'explication des phénomènes comme la bilocation, la sorcellerie, la téléportation... devrons-nous les considérer en bloc comme tout à fait irrationnels ou déraisonnables ? Le psychotique, l'aliéné mental, celui-là qu'on qualifie de fou a-t-il perdu la raison ?
       
Pour approfondir cette réflexion, je conseille la lecture d'un ouvrage intitulé : La rationalité d'un discours africain sur les phénomènes paranormaux, de Pierre Meinrad Hebga, éd. L'Harmattan, 1998.

descriptionRaison et déraison. - Page 16 EmptyRe: Raison et déraison.

more_horiz
Votre question est biaisée parce qu'elle a un fort présupposé, celle de tenir pour réels les phénomènes que vous évoquez. Et aussi, faites attention avec ce genre de manifestation qui n'est pas du tout du genre de la maison. Par contre, vous citez Meinrad. Sans le connaître, le titre de l'ouvrage que vous citez porte sur la notion de discours et ouvre une perspective intéressante. En effet, des actions extraordinaires et des êtres extraordinaires ne sont pas toujours issus de la folie quand ils s'inscrivent dans un discours qui peut être cohérent dans son ensemble, comme par exemple dans certaines cosmogonies antiques.  Donc c'est le discours et son environnement qui importe plus que tel ou tel élément.

Quant à la sorcellerie en Afrique, c'est une véritable question pour la psychiatrie occidentale. Il n'est bien sûr, pas question de parler des pratiques en  elles-mêmes, mais on ne peut pas l'évacuer du contexte social et culturel du patient. Croire, n'est pas a priori une déficience de la raison. Tout dépend du discours dans lequel il s'articule.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum