Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Raison et déraison.

+10
bbb
Zingaro
Nash
Oboulah
JimmyB
Euterpe
Desassocega
Collegienmv
Janus
Gnomon
14 participants

descriptionRaison et déraison. EmptyRaison et déraison.

more_horiz
Bonjour,

J'aurais aimé susciter des commentaires sur le thème suivant : quelle est la limite entre raison et déraison ? Quel est le critère de sélection entre les deux attitudes ? A partir de quand la raison tombe-t-elle dans la déraison ?

descriptionRaison et déraison. EmptyRe: Raison et déraison.

more_horiz
Ce qui me vient en premier lieu à l'esprit pour que la raison ne soit pas pervertie, c'est le réalisme et l'objectivité. Cela me semble être les deux principales conditions pour ne pas tomber dans la déraison : perdre le sens des réalités, et se laisser submerger par ses affects. On peut d'ailleurs ici se référer à Kant en ce qui concerne sa définition de la "passion" comme forme de déraison par "excès" d'affect.

descriptionRaison et déraison. EmptyRe: Raison et déraison.

more_horiz
Le mot "raison", en latin (ratio), signifie "proportion". Il fait référence à la capacité à établir des liens proportionnels entre la réalité et le sujet pensant. Le domaine propre de la raison est bien le réel. A ce titre, l'objectivité vient spontanément comme critère entre raison et déraison. Mais, est-ce à dire que les raisonnements subjectifs entrent dans la catégorie de la déraison, de l'illusion, du fantasme de la raison ? Et il est vrai que les passions affectent le raisonnement de contenus éminemment subjectifs, donc déraisonnables. Mais comment reconnaître qu'un argument avancé est proprement subjectif, sans lien objectif avec le sujet étudié ?
Et est-ce à dire que les perceptions subjectives sont de l'ordre de la déraison ? comme toutes les expériences sensorielles où la raison n'intervient pas, comme la transe ou les expériences psychédéliques ?

descriptionRaison et déraison. EmptyRe: Raison et déraison.

more_horiz

Dans l'acte de raison on ne peut faire abstraction d'un "sujet pensant", car pour qu'il y ait objet de pensée il nous faudra toujours un sujet pour l'exprimer, ce qui ne rendra pas pour autant sa raison "subjective", d'autant plus qu'il nous faut bien un sujet affecté pour ressentir des sensations sans lesquelles aucun objet de pensée (et de raison) ne serait possible. Donc, bien heureusement, toute perception subjective ne sera pas déraisonnable, à condition qu'un travail (expérience, observations objectives) se charge d'en vérifier la concordance avec la réalité.

descriptionRaison et déraison. EmptyRe: Raison et déraison.

more_horiz
Certes, mais pour vous prendre au mot, comment savoir que le raisonnement que vous venez de tenir est conforme à la raison ? qu'il est bien conforme à la réalité que vous souhaitez exprimer dans votre raisonnement.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum