Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Y a-t-il un sens pour l'homme à continuer d'exister ? Si oui dans quel but ?

+5
Lucien Cadet
Kikool42
Euterpe
Desassocega
basilephilo
9 participants

descriptionY a-t-il un sens pour l'homme à continuer d'exister ? Si oui dans quel but ? - Page 2 EmptyRe: Y a-t-il un sens pour l'homme à continuer d'exister ? Si oui dans quel but ?

more_horiz
L'existence de l'homme n'a pas de sens, c'est un premier point. Toutefois, cela ne veut pas dire que l'homme ne crée pas de sens. La vie telle qu'elle est n'a aucun sens, mais nous lui en donnons.

La vie d'un animal n'a aucun sens, mais il ne peut lui en donner. Seul l'homme peut donner du sens à son existence, peut-être car il est le seul être à exister...

descriptionY a-t-il un sens pour l'homme à continuer d'exister ? Si oui dans quel but ? - Page 2 EmptyRe: Y a-t-il un sens pour l'homme à continuer d'exister ? Si oui dans quel but ?

more_horiz
Je comprends ce que vous voulez dire. L'être humain crée du sens au niveau "local".
Mais sachant que d'un point de vue absolu son existence n'a pas de sens, pourquoi ne pas arrêter de se reproduire et attendre notre extinction ?

descriptionY a-t-il un sens pour l'homme à continuer d'exister ? Si oui dans quel but ? - Page 2 EmptyRe: Y a-t-il un sens pour l'homme à continuer d'exister ? Si oui dans quel but ?

more_horiz
On pourrait formuler la question ainsi : le fait que l'existence humaine n'a aucun sens est-il une bonne raison pour penser qu'il serait préférable de voir l'homme disparaître ?
Répondre oui supposerait que pour qu'une chose vive, il faut qu'elle ait un sens. En gros, si elle n'a pas de sens, elle ne sert à rien. Mais est-ce que la vie doit servir à quelque chose ?
Je persiste à penser que cette question ne peut être posée que de nos jours, qu'un homme il y a 2000 ans ne se la serait jamais posé ainsi, car il me semble clair que de nos jours on demande à tout ce qui nous entoure de servir à quelque chose, si une chose ne sert à rien immédiatement, alors elle est bonne pour la poubelle. De là la dépréciation des matières littéraires je pense. La philosophie, comme la littérature, ne sont pas immédiatement utiles ; elles sont médiatement indispensables. Mais l'homme n'en a que faire, s'il ne peut la consommer de suite, il ne s'y intéresse pas.
Pourquoi l'homme, sous prétexte que sa vie n'a aucun sens, ne devrait plus subsister ? Comme si le but ultime était que la vie ait un sens et que si elle n'en a pas, autant ne pas exister ?
Le travail de l'homme est peut-être justement de donner un sens à la vie humaine au travers de son existence... Le travail qu'il s'est lui-même donné j'entends.

descriptionY a-t-il un sens pour l'homme à continuer d'exister ? Si oui dans quel but ? - Page 2 EmptyRe: Y a-t-il un sens pour l'homme à continuer d'exister ? Si oui dans quel but ?

more_horiz
basilephilo a écrit:
Mais sachant que d'un point de vue absolu son existence n'a pas de sens, pourquoi ne pas arrêter de se reproduire et attendre notre extinction ?

D'une certaine manière, et à une échelle très limitée, la chose s'est déjà produite et pourrait se produire encore. La reproduction n'est pas inscrite dans notre "programme" comme elle l'est dans la vie des êtres naturels (faune et flore). La démographie est très variable.

descriptionY a-t-il un sens pour l'homme à continuer d'exister ? Si oui dans quel but ? - Page 2 EmptyRe: Y a-t-il un sens pour l'homme à continuer d'exister ? Si oui dans quel but ?

more_horiz
Euterpe a écrit:
La reproduction n'est pas inscrite dans notre "programme" comme elle l'est dans la vie des êtres naturels (faune et flore). La démographie est très variable.
Oui c'est vrai. Toutefois, l'humanité ne me semble pas prête de disparaitre, et même si la reproduction humaine n'a rien à voir avec l'aspect "mécanique" qu'elle a chez les autres êtres vivants, on peut tout de même dire qu'il y a dans la reproduction humaine quelque chose de l'instinct de survie de l'espèce, non ? (Peut-être ma formulation est maladroite, je n'ai pas trouvé mieux sur le coup).
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum