Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

La science fait-elle reculer l'irrationnel ?

+2
Euterpe
JimmyB
6 participants

descriptionLa science fait-elle reculer l'irrationnel ? EmptyRe: La science fait-elle reculer l'irrationnel ?

more_horiz
Si l'on reprend la question de manière plus simple elle pourrait être celle-ci : la science nous permet-elle de connaître davantage de choses, d'étendre notre savoir et par là même écarter ce qui alors était de la simple croyance voire de la superstition ?

Je ne le pense pas et ce pour plusieurs raisons.

Le "nous" désigne la civilisation ou la société dans sa globalité. Or il est aisé de remarquer que la majorité de la population n'a soit pas accès aux travaux scientifiques actuels, soit ne peut en avoir aucune compréhension à cause de la complexité des travaux. Pour cette majorité là, aucune pédagogie scientifique n'est envisagée, les découvertes scientifiques n'auront que peu d'effets sur leurs croyances. Dans notre société actuelle il faut hélas beaucoup d'implication et d'efforts pour avoir accès aux progrès scientifiques et à la culture en général.

Ensuite même si nous connaissons davantage de choses grâce à la science, il me semble que nous nous appuyons sur ces nouvelles connaissances pour porter nos croyances plus en avant dans le sujet exploité.
Il est selon moi irrémédiable de croire en des choses irrationnelles et inexplicables dans la mesure où nous ne pouvons tout connaître avec certitude, chaque progrès scientifique ne peut tout expliquer par conséquent ce progrès nous sert à développer de nouvelles croyances infondées.
Le paranormal ce n'est que cela, un chemin encore inexploré par la science qui conduit à bon nombre de superstitions car elles sont pour l'instant inexplicables selon nos connaissances scientifiques actuelles.

Le rationnel évolue en progressant certes mais notre somme de connaissances est minoritaire face à notre somme de croyances inexplicables et inexpliquées. Par conséquent je pense que l'on ne peut parler de recul de l'irrationnel, car l'irrationnel est pour moi illimité, trouvant toujours de nouveaux horizons. Horizons mis en exergue par nos découvertes scientifiques. Plus nous connaissons un sujet, plus nous remarquons notre méconnaissance de celui-ci et plus nous développons des croyances peu démontrables à cet instant. La progression du rationnel n'entraîne pas, je pense, un recul de l'irrationnel.  Pour imager mon propos l'on peut penser que l'on est dans une pièce totalement obscure avec pour seul moyen de connaître sa configuration une simple allumette qui ne brûle que le temps d'une découverte.

Si l'on pousse à l'extrême le raisonnement, l'irrationnel absolu est Dieu, la science ne peut pas, et je doute qu'elle le puisse, démontrer que Dieu n'existe pas. Le concept de Dieu se basant sur des croyances affectives la seule raison ne sera jamais convaincante pour ceux qui croient en Dieu. La science n'a donc pas d'instrument de réfutation exploitable hormis la seule logique qui ne sera donc pas d'une grande utilité.

descriptionLa science fait-elle reculer l'irrationnel ? EmptyRe: La science fait-elle reculer l'irrationnel ?

more_horiz
JimmyB a écrit:
Ensuite même si nous connaissons davantage de choses grâce à la science, il me semble que nous nous appuyons sur ces nouvelles connaissances pour porter nos croyances plus en avant dans le sujet exploité.
Il est selon moi irrémédiable de croire en des choses irrationnelles et inexplicables dans la mesure où nous ne pouvons tout connaître avec certitude, chaque progrès scientifique ne peut tout expliquer par conséquent ce progrès nous sert à développer de nouvelles croyances infondées.

Si ça vous intéresse, vous pouvez lire ce fil de discussion : http://www.forumdephilosophie.com/t514-societes-historiques-et-societes-naturelles#811

Dernière édition par Euterpe le Mer 26 Juil 2017 - 13:54, édité 3 fois

descriptionLa science fait-elle reculer l'irrationnel ? EmptyLe progrès scientifique contribue-t-il au recul de l'irrationnel ?

more_horiz
Édition complète du message d'origine pour le rendre conforme à la charte (art. 3 & 6)

La révolution conceptuelle de la physique quantique bouscule tous nos repères ! Progrès majeur de la science depuis plus d'un siècle, personne ne la comprend vraiment !

C'est comme si les lois du microscopique étaient d'une tout autre nature que celles du macroscopique.
Ce que nous percevons avec nos sens est complètement différent de la réalité quantique ! Mais la physique quantique décrit-elle la réalité ? Ainsi se pose la question : dans quelle réalité vivons-nous ?

descriptionLa science fait-elle reculer l'irrationnel ? EmptyRe: La science fait-elle reculer l'irrationnel ?

more_horiz
Édition complète du message d'origine pour le rendre conforme à la charte (art. 3 & 6)

Bonjour,

C'est vrai que la mécanique quantique semble balayer le réalisme commun. Ces histoires de réduction du paquet d’onde, de probabilité d’être, etc., sont à la fois très troublantes et incompréhensibles.

Il faut néanmoins noter que le « sens commun » n’est pas une notion nettement définie. Je peux tout aussi bien dire de la mécanique classique qu’elle est incompréhensible : d’où vient cette force d’attraction ? Cela semble « magique », « irrationnel » que des corps s’attirent à distance et sans point de contact matériel.

Par ailleurs, la question de la compréhension est épineuse. Que signifie comprendre une théorie. Est-ce simplement savoir utiliser les équations ? Ou alors, y a-t-il un élément qui relève d’une intuition ?

descriptionLa science fait-elle reculer l'irrationnel ? EmptyRe: La science fait-elle reculer l'irrationnel ?

more_horiz
Nabuchodonosor a écrit:
Cela semble « magique », « irrationnel » que des corps s’attirent à distance et sans point de contact matériel.

Je pense que vous voulez parler de la gravitation. Depuis Einstein la théorie admet un point de contact qui est l'espace-temps. Ce ne sont plus les corps qui s'attirent seuls, mais la déformation de l'espace-temps qu'imposent des corps massifs et qui entraîne des corps moins massifs dans le sillage de cette déformation.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum