Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

La science fait-elle reculer l'irrationnel ?

+2
Euterpe
JimmyB
6 participants

descriptionLa science fait-elle reculer l'irrationnel ? - Page 3 EmptyRe: La science fait-elle reculer l'irrationnel ?

more_horiz
Difficile de savoir ce qui anime un physicien des particules ! Mais peut-être est-ce quelque chose du même ordre que la passion philosophique : qu'est-ce que l'être ? A ceci près que la réponse à la question de l'être se trouve dans la matière. C'est là que gît le fin mot de l'histoire ! L'étoffe du monde ! Il y a ce côté ultime dans le microscopique qui est aussi lié à une certaine forme de réductionnisme.
C'est la réponse que je donnerais.

Pour ce qui est d'apprendre à vivre, je ne vois pas bien ce que ces questions (de particules) apportent de plus que ce que l'activité scientifique en général apporte déjà, à savoir l'exigence de rationalité, de rigueur et d’honnêteté. Peut-être que ces obscures questions enjoignent à respecter ces exigences plus que jamais.

descriptionLa science fait-elle reculer l'irrationnel ? - Page 3 EmptyRe: La science fait-elle reculer l'irrationnel ?

more_horiz
Nabuchodonosor a écrit:
Difficile de savoir ce qui anime un physicien des particules ! Mais peut-être est-ce quelque chose du même ordre que la passion philosophique : qu'est-ce que l'être ? A ceci près que la réponse à la question de l'être se trouve dans la matière. C'est là que gît le fin mot de l'histoire ! L'étoffe du monde ! Il y a ce  coté ultime dans le microscopique qui est aussi lié à une certaine forme de réductionnisme.
C'est la réponse que je donnerais.

Pour ce qui est d'apprendre à vivre, je ne vois pas bien ce que ces questions (de particules) apportent de plus que ce que  l'activité scientifique en général apporte déjà. A savoir l'exigence de rationalité, de rigueur et d’honnêteté. Peut-être que ces obscures questions enjoignent à respecter ces exigences plus que jamais.

Je vous conseille de lire l'ouvrage intitulé Le Théorème vivant de Cédric Villani (médaille fields en 2010).

En lisant l'ensemble des propos, on arrive à en déduire que les sciences accélèrent l'irrationalité du néophyte. Quel intérêt de prolonger l'exemple de la physique quantique sachant qu'ici peu de personnes maîtrisent le sujet ?

Force est de constater que les sciences ne font en rien reculer l'irrationnel, elles n'expliquent que trop rarement un phénomène duquel découleront d'autres problèmes, tout en restant suffisamment loin de nos préoccupations (quid du "deus ex machina" qui a eu comme conséquence la vie plusieurs milliards d'années plus tard ?) ou alors elles ne font que réfuter tels ou tels modèles (et encore à ce niveau, la science est trop sujette à l'opinion des chercheurs et à leur intuition).
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum