Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Une propriété du langage.

+4
Dienekes
Crosswind
Zingaro
laurent75
8 participants

descriptionUne propriété du langage. - Page 3 EmptyRe: Une propriété du langage.

more_horiz
laurent75 a écrit:
La mind projection n'est pas la volonté de son créateur
Je n'ai en effet jamais affirmé cela.

[Edition ; cause édition par laurent75 de son précédent message]
Pourriez-vous préciser en quoi mes propos diffèrent des vôtres en ce qui concerne cette théorie ?  

De plus : 
laurent75 a écrit:
Non la singularité (ou chose en soi comme je l'ai appelé) n'est pas ce qu'on appelle un "objet", par différence avec "chose en soi" de Kant. C'est une singularité au sens commun qu'on est tenté psychologiquement de considérer comme ce qu'il est possible de voir comme ce que le monde nous montre directement de lui-même. La lune, le soleil, une table, voire même le chiffre 2 (par ex., certains vont dire que les maths sont dans la nature, d'autres que c'est notre invention), etc. La différence avec la chose en soi, c'est que la singularité est une potentialité d'être compris comme un objet ou comme une "partie" du monde.
Vous vous contredisez lourdement, et cela me fatigue. D'une part vous mettez sur un pied d'égalité parfait ce que vous nommez "singularité" avec une "chose en soi", en l'opposant à un "objet" dont vous ne dites par ailleurs rien du tout. D'autre part vous précisez l'existence d'une différence sémantique entre ces deux termes, à l'instar d'un schizophrène, en reprenant l'instance "objet" dont on ne sait toujours pas ce qu'il signifie pour vous...

Moi, j'appelle cela tourner en rond.
[/Edition]

descriptionUne propriété du langage. - Page 3 EmptyRe: Une propriété du langage.

more_horiz
Dans un système vide et faisant l'objet de dysfonctions, un étant de la pensée qui se représente lui-même comme étant proche de zéro, on pourrait déjà définir un état du carbone dans l'atmosphère comme immobile. C'est déjà un concept, c'est déjà une structure presque morte et immobile. Le carbone c'est l'état primordial, autant source première avec l'air que sujet au chaos et au hasard. C'est une zone muette car la plus simple.
Qu'est-ce qui traverse le carbone ? Les particules quantiques indéfinissables et peu mesurables. Des variables on va dire. Entre le solide et le moléculaire. Le carbone c'est l'état solide qui n'est même pas le 1, mais qui en est proche. Dire que l'état du carbone est une participation à l'état unitaire complet, c'est déjà dire que l'état moléculaire est un principe qui peut s'accorder à quelque chose de plus complexe. C'est une partie qui existe. Dire que le carbone est une part importante, même la facette la plus fine et la plus essentielle à l'être, sa zone de sensibilité fine et dure, c'est une vérité moléculaire, dans le sens où... quelque chose va faire la molécule, avec l'élément carbone, qui est l'état le plus dur et le plus résistant.
Le carbone jouxte d'autres molécules, jouxte d'autres forces, c'est un point uni qui capte, qui est même victime de tout. Alors dire que ce tout c'est aussi d'autres molécules cohérentes, c'est vrai. On pourrait même dire que dans le spirituel et la représentation, la seule molécule matérielle est le carbone, et c'est bien cela pourquoi c'est douloureux, c'est de la matière intérieure seule. En dehors de la molécule carbone, c'est le chaos.
Alors dire que ce chaos c'est aussi de la matière identifiable, c'est juste aussi. Mais dire qu'il n'y a pas d'univers autour de la zone carbone c'est faux. C'est une conception ça aussi de dire que le monde matériel est égal à zéro car on a conçu cette opinion. Si on dit matière, on dit cohérence et diversité et complément à la molécule. On n'est pas dans un univers inorganisé. Dire carbone en soi, c'est déjà dire " il y a beaucoup de points commun au carbone autour". C'est dire "je suis dans une similitude". Se dire carbone, c'est dire univers qui ressemble à l'univers carbonique. La conscience nous le confirmera.
Avant le carbone, on était dans l'évidence. L'être existait encore. Là on a découvert dans la réduction à la molécule carbone des jeux de forces et des êtres qui sont soumis à ces mêmes forces. Des forces réduites. Alors où est le langage commun, qu'est-ce qui participe à la vie, à la fusion et au contact de beaucoup de molécules ?

1) le carbone
2) la conscience
3) les jeux de forces

Là je pense que le schéma triple peut fonctionner. On est dans un système , plus dans un étant seul.
Le carbone et la conscience, c'est la conscience de toute la matière. Quand on ajoute les jeux de forces inhérentes au monde, là on est dans la vie.

Mais qu'est ce que l'on a découvert au juste dans la réduction et l'étant carbone ? Une particularité de l'histoire, de la conscience et du devenir ? Une épure qui s'est vue multipliée ? Cela rejoint t-il " les données immédiates de la conscience" de Bergson ? Ou avons nous été sur le chemin d'une monade (Leibniz) ?

descriptionUne propriété du langage. - Page 3 EmptyRe: Une propriété du langage.

more_horiz
Crosswind a écrit:
Moi, j'appelle cela tourner en rond.
Moi, un emmêlement de pinceau sur le terme "chose en soi", terme que j'ai repris et que j'ai utilisé maladroitement à la fois pour désigner le concept de Kant sans préciser qu'il fallait le comprendre ainsi, et pour synonyme de "singularité". Quant au terme "objet", je ne pense pas que ça soit utile de l'introduire, il rajoute encore inutilement de l'ambiguïté.

Pour la question sur la mind projection fallacy, il faudrait après relecture, que je comprenne dans votre phrase à quoi se réfère le terme "son créateur", c'est-à-dire le créateur de quoi dans vos propros ?

Par ailleurs, je pense qu'une synthèse de ma part serait nécessaire pour pouvoir continuer cette discussion.

descriptionUne propriété du langage. - Page 3 EmptyRe: Une propriété du langage.

more_horiz
laurent75 a écrit:
Par ailleurs, je pense qu'une synthèse de ma part, serait nécessaire pour pouvoir continuer cette discussion.
Je ne vous le fais pas dire... Je ne comprends rien à votre charabia !

De même, Tridox, que je n'ai pas saisi un traître mot à votre texte...

descriptionUne propriété du langage. - Page 3 EmptyRe: Une propriété du langage.

more_horiz
Crosswind a écrit:
laurent75 a écrit:
Par ailleurs, je pense qu'une synthèse de ma part serait nécessaire pour pouvoir continuer cette discussion.
Je ne vous le fais pas dire... Je ne comprends rien à votre charabia !
Je ne vous le fais pas dire, vous avez fait dévier la discussion et on n'y comprend plus rien du tout, je vous confirme.

Votre posture n'a à présent maintenant qu'un seul objectif, réduire à néant toute possibilité d'une discussion constructive (comme va le prouver la rhétorique de vos prochains messages auxquels je ne répondrai plus).
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum