Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Stephen Hawking et la philosophie

+9
pierrepons
aliochaverkiev
Mysupername
Silentio
izm342
Dienekes
Vangelis
Desassocega
debutant
13 participants

descriptionStephen Hawking et la philosophie - Page 3 EmptyRe: Stephen Hawking et la philosophie

more_horiz
Je ne vois pas non plus d'opposition entre philosophie et sciences. Mais peut-être s'agit il d'un problème purement américain cette opposition. J'ai souvent lu des ouvrages scientifiques de Feynman et de Hawking et, en effet, ils finissent toujours par écrire des textes contre les philosophes. A tel point que je me suis demandé s'il n'existait pas, aux USA, des écoles philosophiques hostiles aux sciences ! Car ces textes critiques me paraissent être des défenses contre des philosophes plutôt que des attaques contre la philosophie.

Pour ma part je pense que les sciences nous apportent des possibilités de nouveaux choix. Mais quand il s'agit de faire ces choix nous nous référons bel et bien à une certaine philosophie de la vie (ou à une certaine religion). Les sciences proposent mais ne déterminent pas.

Je vais prendre un exemple choc. Si les sciences nous offrent l'immortalité, est-ce pour autant qu'elles nous enjoindront de choisir l'immortalité ? Je pense que, dans un tel cas de figure, dans la possibilité d'un tel choix, il y aura toujours des personnes qui choisiront de mourir plutôt que de choisir l'immortalité. Et ce choix sera la conséquence d'une certaine vision du monde élaborée dans la philosophie (ou dans la religion).

descriptionStephen Hawking et la philosophie - Page 3 EmptyRe: Stephen Hawking et la philosophie

more_horiz
Ce que j'en pense ? Que son jugement me semble logiquement faux : quand bien même partirions-nous du postulat que son constat est exact ("la philosophie ne tient pas face à la physique"), il faudrait :
- Que la physique tienne irréfutablement face à la réalité (ce dont je doute, puisque nous sommes dans une époque où l'on mélange à tour de bras concept (mathématiques) et phénoménal (physique), que ce soit en physique quantique (à la base une mathématique quantique, puisqu'il n'y est question que de probabilités de présence), ou la relativité (où temps et espace sont prétendus objets phénoménaux).
- Que la philosophie aie prouvé être allée au bout de son développement que pour pouvoir juger cette discipline. Ce n'est pas parce que les références dans un domaine ont/auraient failli que le domaine devrait être condamné, puisqu'il devrait pour ce faire être condamné par sa substance même, et non pas par ce que les hommes en ont fait.

Accessoirement, la position d'Hawking est assez banale parmi ceux prenant leur domaine d'expertise pour l'alpha et l'oméga de toute réalité.

descriptionStephen Hawking et la philosophie - Page 3 EmptyRe: Stephen Hawking et la philosophie

more_horiz
"La méthode correcte en philosophie consisterait donc en ceci : ne rien dire que ce qui se laisse dire, à savoir les propositions de la science de la nature ; [mais] à supposer que toutes les questions théoriques possibles soient résolues, les problèmes de notre vie demeurent encore intacts"(Wittgenstein, Tractatus, 6.53-6.52). Il n'y a bien, rigoureusement parlant, de vérité que scientifique. En ce sens, la philosophie, qui, depuis depuis toujours, s'emploie, plus ou moins maladroitement, à circonscrire le domaine du vrai, est, de facto, au service de la science. D'accord. Mais là-dessus, Hawking ne nous apprend rien : ça fait au moins vingt-cinq siècles qu'on est courant. En revanche, ce qui, pour le coup, est résolument moderne, c'est qu'on s'est (enfin) aperçu que la valeur de vérité est loin d'être la seule valeur qui ait de la valeur pour l'humaine condition. Outre le vrai, il y a le beau, le juste, le bien etc., c'est-à-dire des valeurs "supérieures" (das Höhere, écrit Wittgenstein), nullement réductibles au vrai, et sur lesquelles, par conséquent la science n'a absolument rien à dire. Et la philosophie encore moins : "la plupart des propositions et des questions qui ont été écrites touchant les matières philosophiques ne sont pas fausses mais dépourvues de sens. Nous ne pouvons en aucune façon répondre à de telles questions, mais seulement établir leur non-sens"(Wittgenstein, Tractatus, 4.003). Tout au plus, cette dernière peut-elle (et doit-elle !) continuer à donner la chasse aux non-sens (sur ce point, cf. aussi Nietzsche, Bergson, Arendt, Rosset et quelques autres) consistant, non à poser des questions absconses et (prétendre) y apporter des réponses dont la soi-disant profondeur n'est que l'autre nom de l'obscurité, mais, tout au contraire, à purger la vie de la tentation de se poser ce genre de pseudo-questions ("Dieu existe-t-il", "y a-t-il une vie après la mort ?", "ma vie a-t-elle un sens ?", ou encore ... le paradoxe du sorite) "pseudo" parce que sans réponse possible : "d’une réponse qu’on ne peut formuler, on ne peut pas non plus formuler la question. Il n’y a pas d’énigme. Si une question peut de quelque manière être posée, elle peut aussi recevoir une réponse"(Wittgenstein, Tractatus, 6.5).

PhiPhilo.

descriptionStephen Hawking et la philosophie - Page 3 EmptyRe: Stephen Hawking et la philosophie

more_horiz
Je me demande si la "fin de la philosophie" dont parle Hawking ne dépendrait pas de la fin du besoin de philosopher, c'est-à-dire de la disparition d'une tendance psychologique que l'on ne rencontre pas chez tous les êtres humains. Statistiquement, ne trouve-t-on pas parmi les étudiants en philosophie et lettres une majorité de personnes qui trouvaient imbuvables les cours de mathématique, physique, chimie, biologie,...? La "tournure d'esprit" de Hawking est celle d'un grand scientifique. Il n'aurait pu vivre deux vies en une et être aussi un bon philosophe. Pour que la seule vérité reconnue par tous soit la vérité scientifique, il faudrait que chacun dispose d'un intérêt pour la science égal à celui de Hawking. Une mutation génétique ferait-elle l'affaire ?

Mais, de toute façon, que cache le mot "vérité" ? Qu'est-il préférable : être un donatiste massacré par les sbires de Saint Augustin, véritable chef de guerre ("sainte" !) tel que décrit par Peter Brown (La vie de Saint Augustin), persuadé d'avoir compris le message divin mieux que tout le monde, un monde dans lequel les seules lectures disponibles sont philosophiques et religieuses, produisant une réflexion sur des mots seuls, au mépris des faits, et conduisant aux persécutions issues de la scolastique ? Ou bien mourir à Hiroshima en 1945 parce que les équations de la physique permettent de mettre la vérité scientifique au service des projets de domination d'un groupe humain sur un autre (encore et toujours) ?

Il y a une vérité, historique et non physique, qui n'est guère agréable à entendre : notre nature simiesque (par héritage) et son "agenda caché" ; chaque fois qu'un être humain met un enfant au monde, il est prêt à tuer pour qu'il reste en vie. Que sont les vérités scientifique ou philosophique en regard de ce fait ? A mon sens, l'équivalent philosophique de cette vérité historico-biologique, qui nous met le bec dans l'eau, c'est l'Absurde.

Personnellement, parmi les physiciens, je préfère Ilya Prigogine à Stephen Hawking. Prigogine (La Nouvelle Alliance, Entre le Temps et l'Eternité) a le mérite d'avoir proposé que l'Univers s'invente au fur et à mesure. Rien n'est écrit d'avance, donc il n'y a pas de vérité définitive. Pas d'avantage scientifique que philosophique ou religieuse, tout dépend des circonstances actuelles.

descriptionStephen Hawking et la philosophie - Page 3 EmptyRe: Stephen Hawking et la philosophie

more_horiz
"Rien n'est écrit d'avance, donc il n'y a pas de vérité définitive". Pourquoi "donc" ? Quel est le rapport de consécution ?
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum