Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Cherche bénévole correcteur.

+3
JimmyB
Silentio
Concupiscence
7 participants

descriptionCherche bénévole correcteur. - Page 2 EmptyRe: Cherche bénévole correcteur.

more_horiz
Liber a écrit:
Et votre professeur ? Ne pourrait-il pas mériter un peu son salaire en vous les corrigeant ?


Il corrigera celles faites en cours quand je le connaîtrais. Je ne me réfère jamais à l'année scolaire pour travailler, comme nous sommes en plein milieu des vacances cela semble difficile....c'est juste le temps des vacances histoire de me "mettre à niveau" et de voir par avance ce que j'ai à améliorer.

descriptionCherche bénévole correcteur. - Page 2 EmptyRe: Cherche bénévole correcteur.

more_horiz
J'ai eu (j'ai ?) le même problème que vous concernant les cours. Vous est-il difficile de suivre même un cours qui vous passionne ? Le soucis est qu'une large part des notes que vous donnent les chargés de TDs vient de votre participation et de votre présence (officiellement l'assiduité est notée sur 2 ou 3 points, en pratique la relation joue beaucoup plus). Sans parler du fait que le relationnel joue au-delà de la simple note, un chargé de TDs avec lequel le courant passe bien peut influer sur les décisions vous concernant si vous êtes en difficulté avec l'administration. Également, c'est en suivant leurs cours que vous comprendrez ce que vos profs attendent réellement de vous (autant pour les partiels ils valorisent généralement le fait d'avoir une opinion propre sur des connaissances assez solides, autant les chargés de TD ont souvent tendance à valoriser leurs propres opinions dans les copies des élèves...). Pour finir, c'est en TD qu'on se fait des copains, et à l'université le fait de s'intégrer est primordial (les statistiques sont fatales, dans la grande majorité des cas d'échecs il s'agit d'individus qui n'ont pas tissé de liens).

Personnellement je suis en sociologie et même si la règle est qu'au delà de 3 absences on est défaillant, on nous laisse une marge de manœuvre bien plus importante en réalité. Chaque université a sa propre politique concernant les absences. On dit souvent que la Fac c'est pour les flemmards, que les classes préparatoires sont bien plus difficiles. Au niveau du travail à fournir c'est certain, en revanche la liberté qu'on nous accorde exige qu'on soit autonome, et c'est là que s'effectue le tri principal.

Le mieux reste de s'armer de courage...Travailler à côté des cours permet aussi de relativiser et de se rendre compte que la vie d'étudiant est bien agréable.

descriptionCherche bénévole correcteur. - Page 2 EmptyRe: Cherche bénévole correcteur.

more_horiz
Zingaro a écrit:
Vous est-il difficile de suivre même un cours qui vous passionne ?


C'est relatif, disons que si le professeur explique une chose dont je n'avais pas la connaissance auparavant je cesserais mes activités (gamineries) pour l'écouter attentivement mais à partir du moment ou j'aurais saisi la dimension du propos énoncé je vais décrocher. Donc peut-être que cette année sera différente, mes connaissances sont peut-être si médiocres que je boirai les paroles de mon locuteur comme l'eau du Graal mais je ne sais pas le niveau attendu en L1, juste un niveau terminal ? Car je lis depuis environ 1 an et demi énormément d'ouvrages philosophiques, une quinzaine par mois soit par auteur soit par courant de pensée ou antinomie de pensée.


En revanche je crois mal saisir le côté "relationnel" avec les chargés de TD ? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les notes varieraient selon le degré de sympathie établi ?! :shock:

J'espère de tout cœur avoir mal saisi vos propos car si c'est le cas je trouve cela scandaleux.....je n'aime pas bercer dans cette espèce d'hypocrisie latente si propre au système scolaire.

Pour ce qui est du relationnel avec les autres élèves je verrais bien, je suis d'un naturel solitaire....je n'aimais pas la mentalité lycéenne, trop porté sur les soirées, sur le "m'as-tu vue", et autres ragots ou blagues incompréhensibles. On m'a dit qu'à la fac c'était pire, j'ose espérer qu'en philosophie il y a un minimum de maturité supplémentaire, mais bon après tout, les activités extra-scolaires permettent aussi de rencontrer du monde de divers horizon et de différents âges ce qui est appréciable.

descriptionCherche bénévole correcteur. - Page 2 EmptyRe: Cherche bénévole correcteur.

more_horiz
Concupiscence a écrit:
Zingaro a écrit:
Vous est-il difficile de suivre même un cours qui vous passionne ?


C'est relatif, disons que si le professeur explique une chose dont je n'avais pas la connaissance auparavant je cesserais mes activités (gamineries) pour l'écouter attentivement mais à partir du moment ou j'aurais saisi la dimension du propos énoncé je vais décrocher. Donc peut-être que cette année sera différente, mes connaissances sont peut-être si médiocres que je boirai les paroles de mon locuteur comme l'eau du Graal mais je ne sais pas le niveau attendu en L1, juste un niveau terminal ? Car je lis depuis environ 1 an et demi énormément d'ouvrages philosophiques, une quinzaine par mois soit par auteur soit par courant de pensée ou antinomie de pensée.


En revanche je crois mal saisir le côté "relationnel" avec les chargés de TD ? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les notes varieraient selon le degré de sympathie établi ?! :shock:

J'espère de tout cœur avoir mal saisi vos propos car si c'est le cas je trouve cela scandaleux.....je n'aime pas bercer dans cette espèce d'hypocrisie latente si propre au système scolaire.

Pour ce qui est du relationnel avec les autres élèves je verrais bien, je suis d'un naturel solitaire....je n'aimais pas la mentalité lycéenne, trop porté sur les soirées, sur le "m'as-tu vue", et autres ragots ou blagues incompréhensibles. On m'a dit qu'à la fac c'était pire, j'ose espérer qu'en philosophie il y a un minimum de maturité supplémentaire, mais bon après tout, les activités extra-scolaires permettent aussi de rencontrer du monde de divers horizon et de différents âges ce qui est appréciable.


Si je puis exprimer mon avis, si vous parvenez à lire une quinzaine d'ouvrages par mois, je doute que vous parveniez à en saisir le contenu et la portée en lisant si rapidement.
Ensuite les cours sont utiles pour valider ou invalider vos connaissances que cela soit des TD ou des cours, ne pensez donc pas tout savoir vous allez être surpris et c'est comme cela que l'on se plante.
Quant aux profs et aux chargés de TD ils sont une aide précieuse contre l'administration si jamais le besoin s'en fait sentir et s'ils vous estiment. Il est naturel qu'un prof aide davantage un étudiant auquel il croit.
Moi dans ma fac il y'avait deux camps bien distincts entre les profs et je peux vous dire qu'il était difficile de faire son chemin et de pouvoir s'affirmer. Par conséquent il faut être humble et ne pas penser que les cours ne servent à rien, sinon en effet il ne sert à rien de faire des études.
Enfin le niveau attendu dépend des professeurs mais cela n'a rien à avoir avec la terminale.

descriptionCherche bénévole correcteur. - Page 2 EmptyRe: Cherche bénévole correcteur.

more_horiz
Je partage l'avis de JimmyB quant aux lectures que vous faites. Quinze livres philosophiques par mois ? C'est impossible de tout com-prendre à ce rythme. Si Euterpe était là, il vous dirait à quel point la digestion est primordiale en philosophie, et plus le temps passe, plus je constate qu'il a raison ! Lisez moins mais mieux, vous y gagnerez au change, croyez-moi.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum