Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Désordres et désir

+2
Euterpe
Zingaro
6 participants

descriptionDésordres et désir  - Page 2 EmptyRe: Désordres et désir

more_horiz
Euterpe a écrit:
Je ne supporte pas l'introspection, quoique je me surprenne à plus d'indulgence depuis quelque temps. Je donne beaucoup de prix aux pensées intimes des auteurs que j'apprécie le plus, évidemment. Mais il faut que ce soit des pensées, comme celles de Leopardi, ou encore comme celles qu'on trouve dans les Carnets de Montherlant, par exemple.

Je reproche l'inverse à des gens comme Leopardi ou Valéry. J'aimerais connaître leurs passions, ce qui les a fait vivre, car même la pensée est une passion (cf. le cas Nietzsche). Je n'aime pas l'émotion brute, je la crois sans intérêt en art ou en littérature, mais tout écrivain de grand talent spiritualise la passion. Cela me suffit, je n'ai pas besoin qu'il en tire une pensée à portée universelle. Les critiques de tout poil s'en chargeront.

descriptionDésordres et désir  - Page 2 EmptyRe: Désordres et désir

more_horiz
Liber a écrit:
Je reproche l'inverse à des gens comme Leopardi ou Valéry. J'aimerais connaître leurs passions, ce qui les a fait vivre, car même la pensée est une passion (cf. le cas Nietzsche). Je n'aime pas l'émotion brute, je la crois sans intérêt en art ou en littérature, mais tout écrivain de grand talent spiritualise la passion. Cela me suffit, je n'ai pas besoin qu'il en tire une pensée à portée universelle. Les critiques de tout poil s'en chargeront.

Valéry est un intellectuel, mais Leopardi est un cérébral. Ses pensées sont exclusivement personnelles, mais jamais l'occasion d'une introspection. Peu ont écrit comme lui, non à propos de l'amour, mais en train de vivre les affres et les joies de l'amour. Retirez l'expérience vécue de Leopardi, sa pensée disparaît aussitôt. Chez Valéry, malgré son intellectualisme, et à force de le fréquenter, on parvient à retrouver ou plutôt à reconstituer son expérience vécue. Montherlant ne parle que de lui, mais parlant de lui, ce n'est pas de lui qu'il est question (il n'est pas autobiographique, introspectif, comme l'était un Rousseau par exemple), mais de la vie. Stendhal est également un maître en la matière parce qu'il procède comme un "scientifique" : ce n'est pas sa petite personne qui l'intéresse, mais ce que c'est que de vivre (cf. son égotisme et tout ce qu'il dit de l'amour). La vie est-elle un objet littéraire ? Voilà l'une des principales questions qui taraudent les romantiques. Ce faisant, quand ils écrivent des œuvres littéraires pour spiritualiser leurs passions, ils recourent souvent au symbolisme (Keats, par exemple, qui platonise parfois malgré son matérialisme). Hölderlin et Leopardi me paraissent les plus talentueux pour éviter, soit d'y recourir, soit d'en éviter les inconvénients (faire de la littérature, tomber dans la rhétorique) ; la plupart du temps, il leur suffit de nommer les choses, dans une simplicité absolue. Leurs passions transparaissent d'autant mieux, parce qu'elles sont directes. Et justement, aucun de ces trois-là n'a une portée universelle autrement qu'en ayant vécu comme des singularités qui ne se rencontrent qu'une fois (on disait de Hölderlin qu'une comète était passée). Mais on ne réconciliera jamais les deux écoles, surtout en France, où l'on choisit souvent la littérature plutôt que la vie.

descriptionDésordres et désir  - Page 2 EmptyRe: Désordres et désir

more_horiz
Euterpe, avez-vous lu les correspondances de Leopardi ? Si oui, j'aimerais bien savoir ce que vous en avez pensé ?

descriptionDésordres et désir  - Page 2 EmptyRe: Désordres et désir

more_horiz
Aristippe de cyrène a écrit:
Euterpe, avez-vous lu les correspondances de Leopardi ? Si oui, j'aimerais bien savoir ce que vous en avez pensé ?

Uniquement du bien, comme d'habitude avec lui ! Ça vaut évidemment le Zibaldone. Leopardi, c'est la Belle dans la Bête.

descriptionDésordres et désir  - Page 2 EmptyRe: Désordres et désir

more_horiz
J'avais, il y a longtemps, pensé le lire (je crois même que cette idée m'étais venue après vous avoir entendu parler de lui), mais sans trop savoir pourquoi, je n'ai pas acheté un de ces livres. Mieux vaut-il le lire en poète qu'en philosophe, ou l'inverse ?
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum