Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

La solitude

+4
Liber
Janus
Desassocega
Utopie7
8 participants

descriptionLa solitude EmptyLa solitude

more_horiz
L’homme d’esprit, dans la solitude la plus absolue, trouve dans ses propres pensées et dans sa propre fantaisie de quoi se divertir agréablement, tandis que l’être borné aura beau varier sans cesse les fêtes, les spectacles, les promenades et les amusements, il ne parviendra pas à écarter l’ennui qui le torture. Un bon caractère, modéré et doux, pourra être content dans l’indigence, pendant que toutes les richesses ne sauraient satisfaire un caractère avide, envieux et méchant. Quant à l’homme doué en permanence d’une individualité extraordinaire, intellectuellement supérieure, celui-là alors peut se passer de la plupart de ces jouissances auxquelles le monde aspire généralement.
[ Arthur Schopenhauer ]

Utopie 7, vous avez l'obligation de proposer une réflexion pour créer un sujet. Il ne suffit pas de citer un philosophe. Comme c'est Schopenhauer, pour lequel j'ai un faible, je laisse votre fil en place. Mais c'est la dernière fois.

descriptionLa solitude EmptyRe: La solitude

more_horiz
Ce bon vieux Schopenhauer savait bien de quoi il parlait ici ! Lui qui après 1831 a pratiquement passé sa vie sans femme. Il a expérimenté le manque sexuel comme peu d'hommes...

descriptionLa solitude EmptyRe: La solitude

more_horiz
Utopie7 a écrit:
L’homme d’esprit, dans la solitude la plus absolue, trouve dans ses propres pensées et dans sa propre fantaisie de quoi se divertir agréablement, tandis que l’être borné aura beau varier sans cesse les fêtes, les spectacles, les promenades et les amusements, il ne parviendra pas à écarter l’ennui qui le torture. Un bon caractère, modéré et doux, pourra être content dans l’indigence, pendant que toutes les richesses ne sauraient satisfaire un caractère avide, envieux et méchant. Quant à l’homme doué en permanence d’une individualité extraordinaire, intellectuellement supérieure, celui-là alors peut se passer de la plupart de ces jouissances auxquelles le monde aspire généralement.
[ Arthur Schopenhauer ]
Pour vivre heureux, vivons couché... à côté de son nombril et de son intelligence supérieure. Quelle belle apologie de la frugalité et de la misère...

descriptionLa solitude EmptyRe: La solitude

more_horiz
Aristippe de cyrène a écrit:
Ce bon vieux Schopenhauer savait bien de quoi il parlait ici ! Lui qui après 1831 a pratiquement passé sa vie sans femme. Il a expérimenté le manque sexuel comme peu d'hommes...

Faux, du moins pour les relations sexuelles. Schopenhauer était en effet un habitué des gourgandines.

Janus a écrit:
Pour vivre heureux, vivons couché.. à côté de son nombril et de son intelligence supérieure. Quelle belle apologie de la frugalité et de la misère...

Schopenhauer, dont le pessimisme absolu est célèbre, avait comme seul réconfort la pensée. Ses capacités élevées lui ont permis de mieux supporter la "douleur de la vie". Einstein déclarait aussi que son plus grand bonheur était de penser. C'est peut-être ça la vraie liberté humaine.

descriptionLa solitude EmptyRe: La solitude

more_horiz
Hormis à la fin de sa vie où Schopenhauer jouissait de la présence de sa servante et d’Élisabeth Ney, il a connu de très longues périodes d'abstinence, qui l'ont fait méditer sur l'appétit sexuel.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum