Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Peut-on vraiment définir la philosophie ?

+7
Hervé BOURGOIS
Nescio.
Desassocega
Silentio
Baschus
Euterpe
Liber
11 participants

descriptionPeut-on vraiment définir la philosophie ? EmptyPeut-on vraiment définir la philosophie ?

more_horiz
Le fait est qu'après deux millénaires de pratique, on ne sait pas plus ce qu'est la philosophie. Heidegger disait que Nietzsche savait ce qu'était la philosophie, et que c'était là la marque des plus grands penseurs. Mais on a l'impression qu'ici Heidegger parle d'un talent magique. Et en effet, essayez de dire en quoi Platon est philosophe ! Dans ses dialogues, on trouve toutes sortes de gens possédant un métier et des connaissances, mais qu'est-ce qui fait d'eux des philosophes (ou des amateurs de philosophie) ? Qu'est-ce qui distingue les interrogations de Socrate sur la justice de celles du législateur, Socrate le philosophe de Solon, un des sept Sages ?

descriptionPeut-on vraiment définir la philosophie ? EmptyRe: Peut-on vraiment définir la philosophie ?

more_horiz
aristippe de cyrène a écrit:
Je suis d'accord pour dire que définir ce qu'est un philosophe et comment le distinguer de certaines autres pratiques est difficile, mais pas la définition de la philosophie. La philosophie est pour moi définie à la perfection par Épicure :
la philosophie est une pratique, qui par des discours et des raisonnements, procure la vie heureuse


Dernière édition par Euterpe le Jeu 18 Aoû 2016 - 10:39, édité 2 fois

descriptionPeut-on vraiment définir la philosophie ? EmptyRe: Peut-on vraiment définir la philosophie ?

more_horiz
jean ghislain a écrit:
La philosophie est traditionnellement un savoir
Vous amputez la philosophie de sa plus grosse moitié. Peu importe le savoir qu'on prétendrait spécifique de la philosophie, qui est d'abord et reste une ontologie (cf. la métaphysique), si la sagesse n'est plus le but.

jean ghislain a écrit:
Puis l'arrivée de la pensée biblique dans le monde gréco-romain s'est renforcée en s'imposant après la chute de l'empire romain, la pensée biblique chassant la pensée antique. Il y eut une grande période obscurantiste (de la fin de l'empire romain, jusqu'à la fin du moyen-âge) où la pensée était assujettie aux éminences grises de l’Église, et où la philosophie d'Aristote par exemple a été interprétée. Il faut attendre les Lumières puis la Révolution française pour voir un renouveau de la philosophie, libérée de l'obscurantisme. Ainsi, les principaux philosophes ont soit vécu à l'époque antique, soit après les Lumières. On dit d'ailleurs "les lumières" pour dire qu'on est sorti de l'obscurantisme. Certains cependant sont convaincus que durant le moyen-âge, la pensée avait aussi un minimum d'autorisation à s'exprimer, mais toujours dans un cadre très surveillé. Voici pour l'histoire.

C'est tout ce que vous voulez, sauf l'histoire de la philosophie ou de la pensée. Il y a déjà, et il y aura encore beaucoup de documents historiques hébergés par le forum, Jean. Certains vous montreraient à peu de frais que la réalité n'est pas la caricature que vous énoncez. Ainsi, pour ne prendre qu'un seul exemple, la Révolution française représente un coup d'arrêt pour la philosophie française dont la France ne s'est jamais véritablement remise.

jean ghislain a écrit:
Pour le contenu, la philosophie se pose et se cherche dans une quête de vérité

Vous oubliez le devoir-être. Laissons Nietzsche un instant. La question n'est pas seulement de savoir ce qu'est ce qui est. La question est de savoir, comparativement à la manière dont vivent les hommes ensemble, comment vivre, comment bien vivre (cf. le Philèbe, par exemple). Pour vivre bien ensemble, il faut faire des choix, se déterminer soi-même d'une manière plutôt que d'une autre, etc. La philosophie ne peut pas ne pas être axiologique et, en ce sens, s'intéresser au devoir-être, quand même celui-ci devrait être référé à la vérité ou ce qu'on tient pour tel.


Dernière édition par Euterpe le Jeu 18 Aoû 2016 - 10:45, édité 1 fois

descriptionPeut-on vraiment définir la philosophie ? EmptyRe: Peut-on vraiment définir la philosophie ?

more_horiz
Je crois que l'on sait davantage ce qu'est la philosophie depuis le livre de Deleuze et Guattari sur le sujet, un apport récent (1991) dont on ne mesure pas encore toutes les conséquences. Ce qu'ils avancent n'est pas une conception de la philosophie parmi tant d'autres : ils trouvent une définition précise et claire, pouvant difficilement être réfutée, à savoir que la philosophie n'est rien d'autre que l'art de créer des concepts. La fonction du philosophe n'est pas de trouver la vérité, de s'étonner soi-même, de fonder un système métaphysique, de développer un art de vivre : sa fonction est de former des concepts. Un philosophe n'ayant pas créé de concept n'est pas un philosophe. Lorsqu'on regarde l'histoire de la philosophie, on voit que tous les philosophes sont considérés comme tels parce qu'ils ont fabriqué de nouveaux concepts. Et il n'y a que la philosophie qui procède par concepts ; les concepts, c'est la signature de la philosophie. La philosophie n'est pas la seule discipline à penser, ce serait d'une arrogance insupportable ; l'artiste et le scientifique pensent aussi, mais ces derniers ne créent pas de concepts. [Attention aux fantaisies ! merci de consulter cette liste des concepts scientifiques : ici (Euterpe)]

On se demande souvent si Jésus, Bouddha, Lao Tseu ou je ne sais qui ne peuvent pas être considérés comme des philosophes, puisqu'ils font penser, qu'ils proposent un art de vivre, etc. Eh bien clairement non ! Ils n'ont pas fabriqué des concepts, ces gars là ! Ils ne sont pas philosophes, ce sont plutôt des Figures, comme le disent Deleuze et Guattari. Il y a une pensée orientale, mais sans doute pas de réelle philosophie orientale, comme on le prétend aujourd'hui.

descriptionPeut-on vraiment définir la philosophie ? EmptyRe: Peut-on vraiment définir la philosophie ?

more_horiz
Cette définition n'est pas inintéressante, toutefois est-ce que cela signifie qu'il n'y a de philosophe que là où il y a création de concepts ? Cela nous amènerait à penser que le philosophe et le grand philosophe ne font qu'un, la plupart des professeurs, commentateurs et écrivains indépendants n'étant que des parasites ou des ouvriers. On pourrait tout de même rétorquer que ceux que Nietzsche qualifiait d'ouvriers, tels Kant et Hegel, étaient ceux qui créaient justement des concepts ! Ensuite, comme j'ai déjà pu le dire, Deleuze se positionne par cette définition comme le plus grand des philosophes, puisqu'il a créé des dizaines et des dizaines de concepts à la chaîne dans son usine à "pop'philosophie". Si Spinoza est "le prince des philosophes", Deleuze en est le roi ! Enfin, oserait-on dire que les cyniques n'étaient pas philosophes ? La position deleuzienne n'est-elle pas trop intellectualiste pour un philosophe qui prétend glorifier la vie et distribuer le savoir aux petits, quitte à faire de la philosophie à partir de n'importe quel objet de consommation du quotidien et de n'importe quelle sous-culture ?
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum