Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Apprendre à définir la démocratie

+9
Vangelis
invité1899
nnikkolass
benfifi
JimmyB
Anastase
Euterpe
Silentio
Janus
13 participants

descriptionApprendre à définir la démocratie EmptyRe: Apprendre à définir la démocratie

more_horiz
NOU-JE a écrit:
Janus a écrit:
ce qui implique un régime autoritaire, pour ne pas dire dictature.

Vous trouvez que nous sommes en démocratie ? Nous ne sommes certes pas dans une aristocratie universelle, mais nous sommes encore dirigés par des élites et par des intérêts économiques : la politique occidentale n'est qu'une politique de la promesse ; on fait des paris sur le futur qu'on ne pourra pas tenir parce que ces paris sont ceux de la compromission : on négocie avec l'ordre imposé par le Capital. Notre politique ne s'identifie qu'à un art de conduire le navire, un art de gestionnaire. Marx l'entrevoyait déjà : l'État est devenu le gestionnaire zélé de l'économie mondialisée, il doit maintenir la nation dans la compétition mondiale. Conduire un navire, oui, à en croire les métaphores actuelles de Bayrou qui nous explique que Sarkozy conduit notre navire jusqu'au naufrage, au capitaine de pédalo Hollande...

Je veux bien ouvrir cette parenthèse : j'ai une conception de la démocratie qui est le gouvernement par le peuple, mais au moyen d'une représentation indirecte qui est justement ce qui est appliqué dans notre pays. Que l'on soit dirigé par des élites je ne trouve pas cela dérangeant, au contraire car j'ai de la considération pour les gens intelligents, je dirais même que c'est rassurant que nos dirigeants fassent partie de l'élite intellectuelle vu la difficulté de la tâche, à condition bien évidemment que ces "élites" aient effectivement mérité leur place, aient pu être jugées sur leur réelle compétence, en toute légalité et hors de tout népotisme, etc. Malheureusement on n'est jamais assuré que les dirigeants aient toutes ces qualités, ne serait-ce qu'à cause du manque de discernement et de compétence des électeurs eux-mêmes. Mais si j'avais eu la naïveté de penser qu'un autre système que celui-ci soit la panacée,  j'aurais opté pour lui tout de suite.  :) Je me limite à essayer de comprendre philosophiquement l'essence  de ce système qui est loin d'être parfait, comme tout organisme vivant, cherche toujours la voie de sa perfectibilité.

descriptionApprendre à définir la démocratie EmptyRe: Apprendre à définir la démocratie

more_horiz
Démocratie représentative : il y a contradiction dans les termes.

descriptionApprendre à définir la démocratie EmptyRe: Apprendre à définir la démocratie

more_horiz
Silentio a écrit:
Démocratie représentative : il y a contradiction dans les termes.
S'il y a contradiction il faudrait le signaler aux spécialistes de ces questions qui me l'ont enseigné, ou bien se référer par exemple à l'article "démocratie" de l'encyclopédie Universalis qui l'indique aussi exactement dans ces termes. A moins qu'on ne puisse même plus faire confiance à un enseignant du centre de recherches politiques de la Sorbonne qui l'a rédigé, ou peut-être qu'ils attribuent des titres de Professeur d'université à n'importe qui.... :|
Mais je suis à votre disposition, Nou-je si vous souhaitez des extraits des longs développements que je détiens sur ces questions, le copié-collé facilite les choses.

descriptionApprendre à définir la démocratie EmptyRe: Apprendre à définir la démocratie

more_horiz
Je vais vous donner rapidement quelques considérations principales pour expliquer mon intervention :

  • Ce que nous appelons des démocraties représentatives en Occident sont des oligarchies libérales (cf. Castoriadis)
  • Le vote ou l'élection est un principe aristocratique
  • La délégation, transfert juridique de pouvoir des mandants à des mandataires, équivaut à une confiscation du pouvoir (la représentation du peuple signifie l'absence du peuple dans les décisions politiques)
  • Vous êtes libres de voter, c'est-à-dire d'affirmer votre volonté et d'exercer votre souveraineté, un jour tous les cinq ans seulement, par exemple, en France lors de l'élection présidentielle
  • Il n'y a pas de révocabilité des mandataires
  • Il n'y a pas de séparation réelle des pouvoirs
  • Ce sont les partis politiques qui détiennent le monopole du pouvoir (reproduction et entre-soi des élites, réduction du choix lors d'une élection à leurs options, collusion entre le pouvoir législatif et le gouvernement faussement appelé pouvoir exécutif)
  • Elles n'ont rien à voir avec les principes de la démocratie directe ou radicale (participation de tous aux décisions, auto-institution explicite de la société, liberté et égalité politiques, etc.)
Il faudrait peut-être approfondir ces raisons et mieux les formuler, de même qu'il en existe peut-être d'autres, mais c'est à cela que je pensais principalement.

Dernière édition par Silentio le Lun 12 Mar 2012 - 0:34, édité 1 fois

descriptionApprendre à définir la démocratie EmptyRe: Apprendre à définir la démocratie

more_horiz
Janus a écrit:
Silentio a écrit:
Démocratie représentative : il y a contradiction dans les termes.

S'il y a contradiction il faudrait le signaler aux spécialistes de ces questions qui me l'ont enseigné, ou bien se référer par exemple à l'article "démocratie" de l'encyclopédie Universalis qui l'indique aussi exactement dans ces termes. A moins qu'on ne puisse même plus faire confiance à un enseignant du centre de recherches politiques de la Sorbonne qui l'a rédigé, ou peut-être qu'ils attribuent des titres de Professeur d'université à n'importe qui.... :|
Mais je suis à votre disposition, Nou-je si vous souhaitez des extraits des longs développements que je détiens sur ces questions, le copié-collé facilite les choses.

J'ai du mal à croire que cet article n'évoque pas les différentes formes de démocratie. Même en supposant que ce soit un vieil article, comment peut-on faire l'économie des apports théoriques, par exemple de Castoriadis, Lefort, Bénéton, Strauss, Schnapper, Raynaud, Jaume, Aron - pour me contenter de quelques contemporains. Votre article ne peut pas ne pas parler de la démocratie athénienne, qui n'est pas représentative, ni de la démocratie suisse, pourtant paradigmatique, ni de la démocratie américaine, si différente de la démocratie à la française. Quelle est la date de l'article, et quel est son auteur ? C'est forcément un bon article et un bon auteur, mais peut-être l'avez-vous lu il y a longtemps, etc. Pouvez-vous nous indiquer le plan de l'article ?

Dernière édition par Euterpe le Ven 22 Juil 2022 - 9:08, édité 3 fois
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum