Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Les faux présocratiques.

+2
Silentio
Desassocega
6 participants

descriptionLes faux présocratiques. - Page 3 EmptyRe: Les faux présocratiques.

more_horiz
aristippe de cyrène a écrit:
Même Aristophane, dans Les Nuées, se moque d’un Socrate platonisé.

Anachronisme. Les Nuées datent de -423, or Platon est né en -428. De toute façon, Aristophane se moque de Socrate comme représentant le plus fameux des philosophes, c'est-à-dire dans l'esprit du comique athénien, des gens qui vivent "dans les nuages" au lieu de s'occuper activement des affaires de la cité.

descriptionLes faux présocratiques. - Page 3 EmptyRe: Les faux présocratiques.

more_horiz
Effectivement... l'anachronisme est indéniable ! C'est un peu inquiétant tout de même, car Onfray dit avoir fait un réel travail d'historien pour rédiger son livre, et donc ce genre de fautes est un peu limite je trouve !

ps : d'ailleurs, je ne suis plus sûr, mais n'y a-t-il pas un rapport entre Les Nuées et la condamnation de Socrate ? N'est ce pas dans Les Nuées qu'Aristophane évoque le fait que Socrate "trompe" la jeunesse athénienne ? Aussi n'est-ce pas cette pièce qui a valu à Aristophane la haine de Platon ensuite ?

descriptionLes faux présocratiques. - Page 3 EmptyRe: Les faux présocratiques.

more_horiz
aristippe de cyrène a écrit:
ps : d'ailleurs, je ne suis plus sûr, mais n'y a t-il pas un rapport entre Les Nuées et la condamnation de Socrate ? n'est ce pas dans Les Nuées qu'Aristophane évoque le fait que Socrate "trompe" la jeunesse athénienne ? Aussi n'est ce pas cette pièce qui à valu à Aristophane la haine de Platon ensuite ?

Il y a pratiquement 25 ans entre la création de la pièce (-423) et le procès de Socrate (-399), donc je ne crois pas trop à un lien entre les deux. On voit tout de même déjà quelle réputation avait Socrate dans la cité athénienne. Si un philosophe devait être condamné, il est clair que ce devait être lui. Autre argument qui va contre un "Socrate platonisé" (même avant l'heure) chez Aristophane : Socrate y est confondu avec les Sophistes, alors que Platon s'évertue à nous montrer le contraire. Platon ne me semble pas avoir haï Aristophane, puisqu'il lui réserve un discours (celui célèbre des moitiés) dans le Banquet.

descriptionLes faux présocratiques. - Page 3 EmptyRe: Les faux présocratiques.

more_horiz
Platon ne me semble pas avoir haï Aristophane, puisqu'il lui réserve un discours (celui célèbre des moitiés) dans le Banquet.

Eh bien, justement ! Dans Le Banquet, le discours d'Aristophane est celui de "l'illusion amoureuse", avec la fusion des âmes, etc., etc., et Socrate ne manque pas de faire remarquer à Aristophane qu'il a une vision de l'amour complètement illusoire... Personnellement, je vois le discours d'Aristophane comme une moquerie envers lui.

descriptionLes faux présocratiques. - Page 3 EmptyRe: Les faux présocratiques.

more_horiz
aristippe de cyrène a écrit:
personnellement, je vois le discours d'Aristophane comme une moquerie envers lui.

Je ne pense pas. Aristophane y est dépeint fidèle à sa réputation d'auteur comique. Son discours n'est pas dénué d'humour, mais il ne s'applique pas à Socrate en particulier. C'est le jeu d'un esprit facétieux rendu encore plus pétillant par le vin. Du reste, dans ce dialogue, Socrate reste très en retrait. Même son discours est un enseignement de la prêtresse Diotime. Platon a choisi dans ce dialogue sur l'amour de laisser à chacun exprimer ce que lui suggère cette passion divine. Bien lui en a pris, car ce choix a fait le succès du livre depuis l'Antiquité.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum