Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Anatole France : L'histoire, ou Critique de la raison romantique

descriptionAnatole France : L'histoire, ou Critique de la raison romantique - Page 3 EmptyRe: Anatole France : L'histoire, ou Critique de la raison romantique

more_horiz
Je voulais dire que j'avais deviné que "l'Art pour l'Art" ne pouvait pas être votre tasse de thé : vous me confirmez que j'avais vu juste.

descriptionAnatole France : L'histoire, ou Critique de la raison romantique - Page 3 EmptyRe: Anatole France : L'histoire, ou Critique de la raison romantique

more_horiz
Cette histoire du pouvoir de la littérature ne me paraît pas si simple. Prenons un exemple historique de poids : La Princesse de Clèves.

Combien de Princesses de Clèves dans le réel avant dame de la Fayette ? Combien par la suite ?

Alors oui, il y a un esprit du temps, tous ces sentiments ne naissent pas d'un seul coup dans un livre, et l'on peut remonter à l'amour courtois ! Mais quelle création tout de même dans la sphère amoureuse !

descriptionAnatole France : L'histoire, ou Critique de la raison romantique - Page 3 EmptyRe: Anatole France : L'histoire, ou Critique de la raison romantique

more_horiz
friedrich crap a écrit:
Je voulais dire que j'avais deviné que "l'Art pour l'Art" ne pouvait pas être votre tasse de thé : vous me confirmez que j'avais vu juste.
Désolé, j'ai lu trop vite.

friedrich crap a écrit:
Cette histoire du pouvoir de la littérature ne me paraît pas si simple. Prenons un exemple historique de poids : La Princesse de Clèves.
Bon exemple d'une œuvre unique en effet. Et justement, ces œuvres phares, pour reprendre un mot baudelairien, exprimeraient bien ce que j'entends ailleurs par singularité : c'est la rencontre du particulier et de l'universel. Le chef-d'œuvre parlera toujours à tout le monde, mais en parlant toujours à tout le monde, elle ne parle jamais qu'à quelqu'un, le quelqu'un qu'est tout le monde. C'est pourquoi on dit souvent, aussi, que la lecture est personnelle. Cela s'applique à toute expérience artistique.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum