Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Révisionnisme et négationnisme.

+3
JimmyB
Intemporelle
Plume
7 participants

descriptionRévisionnisme et négationnisme. - Page 3 EmptyRe: Révisionnisme et négationnisme.

more_horiz
L’enjeu n’est pas tant d'arraisonner les négationnistes, complotistes, révisionnistes de tous poils, mais d’endiguer — pour reprendre un terme connoté — la propagation de ces idées. Il faut parler à l’intelligence de ceux qui pourraient être susceptibles de basculer.

La propagation de ce genre de théories soulève une foule de questions sur les causes. Il y a, là aussi, matière à réflexion.

descriptionRévisionnisme et négationnisme. - Page 3 EmptyRe: Révisionnisme et négationnisme.

more_horiz
JimmyB a écrit:
Eunomia ne défend-il pas, comme unique alternative contre eux, de démonter leurs théories par une démonstration historique ?

Oui et j'approuve. Il dit aussi que ce n'est pas gagné, et c'est aussi mon avis. Malgré tout il décide de prendre une position. Il la prend donc, non pas en vue d'un résultat qu'il sait presque perdu d'avance, mais au nom d'une certaine idée de l'humanité. Sinon, au nom de quoi ?

Eunomia a écrit:
L’enjeu n’est pas tant d'arraisonner les négationnistes, complotistes, révisionnistes de tous poils, mais d’endiguer — pour reprendre un terme connoter — la propagation de ces idées. Il faut parler à l’intelligence de ceux qui pourraient être susceptible de basculer.

C'est aussi ce dont j'ai parlé.

Dernière édition par Vangelis le Ven 25 Avr 2014 - 21:00, édité 1 fois

descriptionRévisionnisme et négationnisme. - Page 3 EmptyRe: Révisionnisme et négationnisme.

more_horiz
Alors posons-nous une autre question : pensez-vous que les gens veulent croire à ce genre de théories, ou qu'ils y croient vraiment ? De même pensez-vous que le public qui écoute et se révèle persuadé se laisse persuader par un contexte particulier ou par ces théories elles-mêmes ?

Il n'y a jamais autant d'antisémitisme historique que lorsqu'il existe une détresse sociale. Pourquoi ? Parce que les gens en difficulté économiquement et socialement éprouvent un rejet du système, et du savoir académique en général. Ce qui est du pain béni pour les théories marginales, sans fondement, qui réveillent des affects et endorment la raison.

descriptionRévisionnisme et négationnisme. - Page 3 EmptyRe: Révisionnisme et négationnisme.

more_horiz
Je pense qu'il y a une perte de sens qui cherche à se raccrocher à tout et n'importe quoi. Les hommes – me semble-t-il – ne décodent plus le monde. Et ils attribuent cette perte, non pas à quelque chose qui leur échapperait — ce qui serait intenable —, mais plutôt à la volonté de certains qui seraient proches du pouvoir politique, de l'argent, de la religion, etc. En gros ils ne peuvent pas imaginer que plus personne ne possède de sens, quel qu'il soit. La conséquence est donc qu'on leur cache quelque chose et dans un but bien précis. A partir de là, le délire fait sens (sic).

Bien sûr, il faudrait aussi parler de la détresse sociale et au sens très large du terme.

descriptionRévisionnisme et négationnisme. - Page 3 EmptyRe: Révisionnisme et négationnisme.

more_horiz
JimmyB a écrit:
Il n'y a jamais autant d'antisémitisme historique que lorsqu'il existe une détresse sociale. Pourquoi ? Parce que les gens en difficulté économiquement et socialement éprouvent un rejet du système, et du savoir académique en général.

Nous sommes d’accord.
Néanmoins j’ajoute le relativisme conjoncturel du XXIeme qui fait de chacun un expert de tout, couplé à la baisse de la crédibilité de l’enseignement, que je n’attribue pas à la crise, mais comme conséquence du relativisme.
Il faudrait aussi analyser de quelle manière la mémoire fut élaborée, gérée.

JimmyB a écrit:
Ce qui est du pain béni pour les théories marginales, sans fondement qui réveillent des affects et endorment la raison

Le discours construit devrait permettre de parler à cette raison endormie, justement.

Vangelis a écrit:
il y a une perte de sens qui cherche à se raccrocher à tout et n'importe quoi. Les hommes – me semble-t-il – ne décodent plus le monde. Et ils attribuent cette perte, non pas à quelque chose qui leur échapperait — ce qui serait intenable —, mais plutôt à la volonté de certains qui seraient proches d'un pouvoir politique, de l'argent, de la religion, etc.

Un discours historique clair devrait offrir de tels repères. Je prêche pour ma paroisse parce que nous parlons de négationnisme, mais l'histoire na pas de monopole particulier.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum