Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Sensation pure et perception (Alain, Robert Lenoble, etc.)

+6
Desassocega
mic1
Anastase
Silentio
Euterpe
goldo
10 participants

descriptionSensation pure et perception (Alain, Robert Lenoble, etc.) - Page 5 EmptyRe: Sensation pure et perception (Alain, Robert Lenoble, etc.)

more_horiz
Il faut en premier percevoir avec notre corps, après on peut avoir de multiples sensations grâce à l'imagination. La sensation de voler comme un oiseau, je peux l'imaginer, mais pas la percevoir.

descriptionSensation pure et perception (Alain, Robert Lenoble, etc.) - Page 5 EmptyRe: Sensation pure et perception (Alain, Robert Lenoble, etc.)

more_horiz
mic1 a écrit:
Oui tout à fait d'accord, c'est pour ça que quand je rêve, j'ai les yeux ouverts pour bien voir.

Je ne suis pas bien sûr de comprendre ce que vous nous dites là... Pourriez-vous expliquer ? Sauf s'il n'y a rien à comprendre.

mic1 a écrit:
Je comprends aussi que d'expliquer par écrit ce que je pense, ce n'est pas évident.

L'écriture me semble au contraire être un moyen adéquat pour expliquer sa pensée le plus précisément !
Boileau a écrit:
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément.

;)

descriptionSensation pure et perception (Alain, Robert Lenoble, etc.) - Page 5 EmptyRe: Sensation pure et perception (Alain, Robert Lenoble, etc.)

more_horiz
Aristippe de cyrène a écrit:
mic1 a écrit:
Oui tout à fait d'accord, c'est pour ça que quand je rêve, j'ai les yeux ouverts pour bien voir.

Je ne suis pas bien sûr de comprendre ce que vous nous dites là...  :scratch: Pourriez-vous expliquer ? Sauf s'il n'y a rien à comprendre.

mic1 a écrit:
Je comprends aussi que d'expliquer par écrit ce que je pense, ce n'est pas évident.

L'écriture me semble au contraire être un moyen adéquat pour expliquer sa pensée le plus précisément !
Boileau a écrit:
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément.

;)

C'était une réponse un peu ironique de ma part (Pour voir, il faut un œil, n'est-ce pas ?). Je le dis assez facilement mais à l'écrit, j'ai un peu plus de mal. Excusez moi.
Ronin a écrit:
Sans doute voulez-vous dire que vous pouvez avoir la sensation de voler comme un oiseau, sans pour autant voler réellement ?

Non, j'ai dit imaginer. Sans doute voulez-vous dire que vous pouvez avoir l'imagination de voler comme un oiseau, sans pour autant voler réellement ? Oui et tout le monde.
Ronin a écrit:
Car je pense que nous pouvons avoir aussi la perception d'un vol, sans voler réellement.
Je ne suis pas en mesure d'être aussi sûr de cela. Je veux dire que je ne suis pas à 100 % certain qu'une chose aussi improbable qu'un vol réel ne soit pas réalisable un jour.

Pour avoir la sensation de voler, il faut voler réellement en premier au moins une fois sinon imagination, mais magique aussi.

descriptionSensation pure et perception (Alain, Robert Lenoble, etc.) - Page 5 EmptyRe: Sensation pure et perception (Alain, Robert Lenoble, etc.)

more_horiz
La sensation est autre chose que la perception. Je crois que vous faites une confusion. La perception recouvre la sensation mais ne s'y réduit pas.
Vous percevez des sons. Mais au départ il y a des vibrations de l’air sur le tympan entraînant, via le système nerveux, des modifications jusqu’au cerveau. Et vous prenez conscience que vous entendez quelque chose, vous percevez quelque chose. Le son n’existe pas en dehors de vous. La sensation du son n’existe pas. Vous parlez comme si, par exemple, le son entrait en vous. Or, il n’entre pas en vous. Dans l’exemple du son, il y a bien quelque chose qui vous atteint, donc il y a bien une sensation. Mais quoi ? Pas le son. C’est quelque chose d’indéfinissable et qui est nécessaire à la perception du son. Idem pour la couleur. Elle n’existe pas dans les choses. Pourtant, il faut bien que quelque chose vous atteigne ; que vous ayez, par exemple, la conscience d’une rose rouge ou d’une autre couleur. Mais, ce quelque chose qui vous atteint, qu’est-ce ? C’est un peu cela la sensation. Nous savons qu’elle existe, elle est nécessaire à la perception (encore que…) mais nous ne la « connaissons » jamais. La sensation est nécessaire à la conscience des choses, mais nous ne sommes pas conscients de nos sensations.
Pour faire une caricature :
Lorsque vous entendez un son, vous dites « j’entends un bruit, je perçois un bruit ». Juste « avant » cette perception, il y avait une sensation. L’organe oreille avait reçu quelque chose. Pourtant vous ne dites pas « mon oreille vient de recevoir quelque chose, les vibrations de l’air ont produit une modification sur mon tympan ». Vous n’en n’avez même pas conscience. Vous avez juste conscience que vous percevez un bruit. Ce que nous appelons « sensation » dans le vocabulaire quotidien (la sensation de chaleur, de froid, etc.) est en réalité la perception. D’où la difficulté de comprendre le sens des mots « sensation » et « perception » dans leur acception épistémologique. Imaginez que votre conscience soit une machine à coder, à interpréter. Elle ne sait faire que cela. Donc, tout ce dont vous avez conscience est forcément « codé » ou « interprété ». Vous n’avez pas accès à l’original des choses, mais bien uniquement à ce qui est « codé, interprété ». C’est la perception.
Et vous savez qu’il y a nécessairement des originaux. C’est obligatoire. Vous savez cela. Mais vous ne pourrez jamais « voir » ces originaux sans le « codage » ou l’interprétation. Cela, c’est la sensation. Lorsque quelqu’un me parle mais que, occupé à autre chose, je ne l’entends pas, que se passe-t-il ? Les vibrations de l’air ont pourtant heurté mon tympan. Et de l’influx a parcouru mon système nerveux jusqu’au cerveau. Ce qui aurait dû me faire entendre le son d’une voix s’est bien réalisé. Il y a bien une sensation. Mais inattentif, je n’ai eu aucune perception.
Pour moi, quelqu’un atteint d’une surdité cérébrale a les mêmes sensations que quiconque. Par contre, il n'entend rien, il ne perçoit pas…
En résumé, la perception serait plutôt du côté de la conscience, et la sensation du côté du corps (André Comte-Sponville).

descriptionSensation pure et perception (Alain, Robert Lenoble, etc.) - Page 5 EmptyRe: Sensation pure et perception (Alain, Robert Lenoble, etc.)

more_horiz
mic1 a écrit:
Oui tout à fait d'accord, c'est pour ça que quand je rêve, j'ai les yeux ouverts pour bien voir.

Aucun rapport avec le rêve.
mic1 a écrit:
Je comprends aussi que d'expliquer par écrit ce que je pense, ce n'est pas évident.

D'où l'intérêt de vous dispenser de poster des messages ici sans passer par la case "brouillon".
mic1 a écrit:
Je voulais dire tout simplement que sans mon corps je n'aurais pas de sensation.

Autrement dit, sans les sensations, vous n'auriez pas de sensations.

Vous n'êtes plus autorisé à intervenir dans ce fil de discussion. A la moindre intervention, votre message y sera supprimé.


Dernière édition par Euterpe le Mer 12 Fév 2014 - 1:54, édité 1 fois
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum