Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Démocratie et élitisme

5 participants

descriptionDémocratie et élitisme  - Page 6 EmptyRe: Démocratie et élitisme

more_horiz
Georges Réveillac a écrit:
Quand les électeurs se détournent de la voie laïque, c'est qu'elle n'a pas su leur donner de bonnes conditions d'existence. Alors, ils cherchent ailleurs. Mais, que la voie laïque, quelque part dans le monde, réussisse à créer un semblant de paradis, un nouveau rêve américain, et les peuples accourront de nouveau. Vous souvient-il des foules qui, joyeusement, se jetaient dans les bras de la fiancée soviétique, après la victoire de l'Armée Rouge sur les Nazis ?
Si la science politique devenait fiable et efficiente, comme le rêvaient les idéologues ainsi que  Comte et Marx, les électeurs auraient enfin les moyens de voter en connaissance de cause. Nul doute qu'ils se mettraient à nouveau en marche vers une vie meilleure. C'en serait fini du syndrome de la poule. Je crois que nous y arriverons un jour.

Le problème ne vient-il pas aussi (sans entrer dans du cas par cas) du manque d'implication des citoyens ? D'un rejet vis-à-vis de la politique ? Puis les problèmes actuels semblent si énormes que l'abattement touche certainement une masse importante des citoyens.

Pour les Espagnols, c'est un mouvement général en Europe qui tend vers la droite, voire l’extrême droite. Puis en temps de crise, on se tourne vers les extrêmes.

Il n'existe que très peu d’États laïques au monde, j'entends qui inscrivent la laïcité dans leur constitution : la France, la Turquie et la Belgique qui comptabilise plusieurs religions d’État dont la laïcité (excepté le bouddhisme). Ne confondons pas  sécularisation, qui ne fait plus reposer la vie quotidienne sur la religion, et laïcité, qui sépare le pouvoir spirituel du pouvoir temporel (Saint Augustin si tu nous lis...). La Suède, un des États les plus séculiers au monde a adopté il y a peu le protestantisme comme religion d’État.

descriptionDémocratie et élitisme  - Page 6 EmptyRe: Démocratie et élitisme

more_horiz
Kvothe a écrit:
Il n'existe que très peu d’États laïques au monde, j'entends qui inscrivent la laïcité dans leur constitution : la France, la Turquie et la Belgique qui comptabilise plusieurs religions d’État dont la laïcité (excepté le bouddhisme). Ne confondons pas  sécularisation, qui ne fait plus reposer la vie quotidienne sur la religion, et laïcité, qui sépare le pouvoir spirituel du pouvoir temporel (Saint Augustin si tu nous lis...). La Suède, un des États les plus séculiers au monde a adopté il y a peu le protestantisme comme religion d’État.



Wikipedia cite 11 États qui ont inscrit la laïcité dans leur constitution, et ce n'est pas tout à fait exhaustif. La Belgique est classée dans les États séculiers : l'État paie les prêtres des religions reconnues de même que les responsables d'une organisation des partisans de la laïcité. La Suède n'est plus un État séculier : en 2000, la séparation de l'Église et de l'État a été décidée d'un commun accord. La Suède est même un des États les moins religieux au monde.
Je suis un ancien "laïcard", formé dans une École Normale d'Instituteurs que Monsieur le curé de mon village appelait "l’École du Diable". On y formait les instituteurs de "l’École Laïque", les "Hussards de la République". La laïcité qui transpirait par tous les murs de la maison était fortement teintée d'athéisme et surtout d'anticléricalisme. Il s'agissait pour nous de contribuer à bâtir le monde sans dieu. J'en ai gardé quelque chose, d'où le sens de mon intervention : j'ai confondu laïcité et athéisme.
Permettez-moi de revenir à la raison : l'État laïque est simplement un État séparé de toutes les confessions religieuses ou autres. Si les électeurs d'un tel pays choisissent leurs représentants dans un parti religieux, comme c'est le cas en Turquie, la laïcité inscrite dans la constitution incitera quand même le gouvernement à diriger le pays sans faire appel aux préceptes religieux, c'est-à-dire en cherchant les réponses scientifiques et humanistes aux problèmes. La laïcité inscrite dans la constitution n'est pas l'athéisme, mais en écartant les religieux du pouvoir, elle pousse à rechercher les explications naturelles des choses en même temps qu'à faire des choix inspirés par les désirs des hommes et non par la volonté supposée de tel ou tel dieu, de telle ou telle idéologie.
Vers l'An Mil, en Occident, tous les hommes étaient censés mener leur vie en suivant la loi divine révélée aux hommes dans la Bible et autres saintes écritures, et interprétées par l’Église ; en pratique, il suffisait de bien faire tout ce qu'enseignaient les prêtres. Puis Saint Thomas d'Aquin et quelques autres, redécouvrant Aristote et quelques autres, trouva qu'il était bon d'observer les lois naturelles, sans pour autant négliger la religion : "Le temps appartient à Dieu. La terre appartient aux hommes." De fil en aiguille, en passant par la Renaissance et les Lumières, une majorité d'hommes en arrivent à conduire leur vie sans Dieu. Nietzsche ne part-il pas du constat que "Dieu est mort" ?
Nous avons donc essayé de construire un monde sans dieu. Nous avons essayé ceci, et puis cela, et puis autre chose, et nous sommes arrivés à la situation actuelle : si ce n'est pas l'échec, cela y ressemble beaucoup. Quantité de gens, mécontents de leurs conditions d'existence, pensent qu'il vaut encore mieux revenir aux bonnes vieilles religions du passé. C'est le cas, principalement, de pays musulmans qui, après leur "printemps arabe", donnent le pouvoir aux partis islamistes. C'est aussi le cas des intégristes musulmans dont j'ai parlé.
Bref, ce n'est pas sur la laïcité que je voulais attirer l'attention, mais sur l'échec des sociétés contemporaines.

descriptionDémocratie et élitisme  - Page 6 EmptyRe: Démocratie et élitisme

more_horiz
Édition complète du topic. Messages hors-sujet déplacés dans les Archives du forum.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum