Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Le savoir empêche-t-il de croire ?

+5
bodiam
elpiro
Merlaug
Liber
Nescio.
9 participants

descriptionLe savoir empêche-t-il de croire ? - Page 3 EmptyRe: Le savoir empêche-t-il de croire ?

more_horiz
Kercoz a écrit:
Dire que l'intuition est une connaissance qui émerge ex nihilo ou "au contact de l'essence" me semble argumenter une existence métaphysique dont on n'a pas le besoin de démonstration.
L'intuition étant, par définition, une vue immédiate de l'esprit, elle n'a en effet pas besoin de démonstration... 

Kercoz a écrit:
Que peut être une raison non déductive ?
Il faut être bien obtus pour ne pas voir d'efficacité de la raison en dehors de l'opération logique de déduction... Il y a pourtant beaucoup d’œuvres philosophiques n'avançant pas par déduction. Et si l'on jette un œil en dehors de la philosophie, et jusqu'au cœur du quotidien, il est évident que l'usage de la raison n'est pas réduit à la déduction. Lorsque vous vous demandez s'il est raisonnable de faire une fête la veille d'un jour de travail, j'espère pour votre santé mentale que votre cerveau ne va pas chercher un principe général à appliquer à cette interrogation ? 

Kercoz a écrit:
Je plaiderai en ce sens si cette "raison" non déductive est issue plus de la mémoire collective (culturelle) que de la mémoire de l' individu.
C'est en ce sens que je me risque à affirmer que l'intuition est chargée de croyances. Elle est issue de la mémoire ancienne, mémoire collective... et, en ce sens peut précéder la réflexion en faisant le choix de la direction où va porter cette réflexion.
Comment l'intuition pourrait-elle être liée à une mémoire collective, puisqu'elle est par définition immédiate et précise ? Lorsqu'il apparaît évident qu'un tout est plus étendu que sa partie, il est bien clair que cela n'a rien à voir avec une mémoire collective. De même lorsque Newton voit la pomme tomber et qu'il a l'intuition de la gravité ; et lorsque Mozart dit que ses symphonies ne se déroulent pas notes par notes dans sa tête, mais viennent d'un coup, entièrement, comme un tout.

descriptionLe savoir empêche-t-il de croire ? - Page 3 EmptyRe: Le savoir empêche-t-il de croire ?

more_horiz
Il va falloir commencer à tenir à ce dont on parle, Kercoz. Vous étalez des propos que vous ne vous donnez pas la peine d'expliquer, et lorsque je viens vous apporter quelques indications et questions afin de penser plus précisément le sujet, vous vous permettez de passer par dessus pour continuer à asséner vos opinions.

Il se trouve que l'intuition est à la fois un très vieux concept philosophique et un mot du langage quotidien. Donc si l'on veut penser l'intuition par rapport au sujet, il faudrait peut-être commencer par savoir ce que le concept d'intuition a pu vouloir dire (cf. les textes de Descartes et Spinoza), et à partir de là voir ce qu'on peut en tirer pour éclaircir son lien avec la connaissance. Sinon on ne fait que parler à tord et à travers, ce que vous faites depuis 3 ou 4 messages. 

Comme l'indique la charte, l'opinion n'est pas interdite, mais votre manière d'opiner l'est, puisqu'au lieu de penser vos opinions, vous les répandez sans les expliciter. Je vous ai demandé en quoi l'intuition pouvait être liée à une mémoire collective, étant donné qu'elle est une vision immédiate (cf. l'exemple de la partie et du tout et de Newton), et au lieu de vous confronter sérieusement au propos, vous vous lancez dans un propos encore plus nébuleux : l'intuition est lié à l'agir et au choix "commandé par un programme pré-établi", lui-même "géré par une sorte de statistique subjectivée" ? Fini de jouer, Kercoz, désormais soit vous êtes sérieux dans votre manière de participer dans les sujets, soit vous vous abstenez de répondre. 

Votre remarque sur l'aspect théologique de l'intuition est une direction qui pourrait en effet éclairer le sujet. Du reste l'intuition en théologie étant liée à la vision de Dieu, cela vous montre d'emblée que l'intuition n'est pas définissable par une nécessité de l'action immédiate.

descriptionLe savoir empêche-t-il de croire ? - Page 3 EmptyRe: Le savoir empêche-t-il de croire ?

more_horiz
Je développe  l'idée suivante: le savoir n'empêche pas de croire. 
Le savoir ne permet pas de croire
Le savoir permet de raisonner le plus possible une croyance. 
La croyance relève du transcendant, ce qui nous dépasse.
Le croyance est une affaire d'héritage et ou de besoin.
Je donne un exemple: on peut se mettre à appeler Dieu quand on est en détresse et qu'il n’y a aucune aide visible nul part. 
Savoir ne permet pas de croire, car croire implique des actes qui s'inscrivent dans des rituels pouvant rebuter. 


C'est pourquoi il est intéressant de lire plusieurs fois, une fois au moins pour savoir et la deuxième fois pour voir ou peut être croire...je ne sais pas!

descriptionLe savoir empêche-t-il de croire ? - Page 3 EmptyRe: Le savoir empêche-t-il de croire ?

more_horiz
La croyance est au doute ce que l'oubli est à la mémoire

descriptionLe savoir empêche-t-il de croire ? - Page 3 EmptyRe: Le savoir empêche-t-il de croire ?

more_horiz
Cf. de la nature des Croyances Religieuses.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum