Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

L'inconscient en peinture.

+3
Vangelis
Euterpe
Lou S.
7 participants

descriptionL'inconscient en peinture. - Page 2 EmptyRe: L'inconscient en peinture.

more_horiz
Lou S. a écrit:
Je cherchais une image qui soit vraiment parlante sur ce sujet autant que celle de Escher me semble l'être pour l'être et le néant :
L'inconscient en peinture. - Page 2 Poissons_oiseaux_penches


Celle d'Escher ne convient vraiment pas pour ce que vous cherchez, on l'étudie beaucoup dans les écoles d'arts appliqués à propos notamment de la perception visuelle et dans le cadre de la sémiologie appliquée à l'image.

Vangelis a écrit:
Parler ou figurer l'inconscient ce n'est déjà plus de l'inconscient.

Seulement si on considère qu'il est irreprésentable, or considérer cela équivaut à considérer que, si rien ne peut, en fait, figurer l'inconscient, alors tout, en droit, est une figuration de l'inconscient, puisqu'il est à l'œuvre partout, tout le temps, à propos de tout, et chez tout le monde.

Vangelis a écrit:
Personnellement je préfère le considérer comme un magma de sensations et de pensées inabouties. Aussi cette toile, comme bien d'autres chez Pollock, représente pour moi à la fois une figuration (un système neuronal) et une action (pourring, c'est-à-dire l'écoulement de la peinture du pot) qui en découle au plus près sans passer par la réflexion.

Le problème, c'est que la démarche de Pollock est préméditée, c'est comme s'il voulait court-circuiter la pensée pour accéder directement à l'inconscient ; or court-circuiter le conscient, c'est court-circuiter de facto l'inconscient. L'écriture automatique des surréalistes me paraît témoigner d'une meilleure compréhension de l'inconscient, et je ne crois pas que l'action painting puisse être appréhendée comme si c'en était la transposition.

Aristippe de cyrène a écrit:
Il me semble qu'on peut trouver ce que vous rechercher chez Magritte par exemple...

C'est vrai que Magritte est un bon exemple. Ce que je trouve dommage, non à son propos, mais pour le propos qui nous occupe, c'est que sa démarche est d'un symbolisme conscient, c'est très cérébral ce qu'il fait. On voit qu'il maîtrise son sujet. Dalí se laisse plus librement glisser dans le délire, alors même que son œuvre est construite.

Chirico, c'est intéressant. Mais on peut remonter plus loin dans l'histoire. Odilon Redon, ça vaut plus que le coup d'œil, Füssli aussi, William Blake, Paolo Uccello, etc.

Dernière édition par Euterpe le Mer 12 Fév 2014 - 1:34, édité 2 fois

descriptionL'inconscient en peinture. - Page 2 EmptyRe: L'inconscient en peinture.

more_horiz
Euterpe a écrit:
sa démarche est d'un symbolisme conscient, c'est très cérébral ce qu'il fait. On voit qu'il maîtrise son sujet. Dalí se laisse plus librement glisser dans le délire, alors même que son œuvre est construite.

Je vois ce que vous voulez dire.

Peut-être pourrions-nous aussi regarder du côté de Kandinsky, car même si je ne sais pas s'il a peint quelque chose en rapport direct avec l'inconscient, je sais qu'il considérait l'inconscient comme une grande source d'inspiration.

descriptionL'inconscient en peinture. - Page 2 EmptyL'inconscient en peinture

more_horiz
Pourquoi pas Munch ? Si la folie est l'expression la plus aiguë et palpable de l'inconscient...

descriptionL'inconscient en peinture. - Page 2 EmptyRe: L'inconscient en peinture.

more_horiz
Aristippe de cyrène a écrit:
Peut-être pourrions-nous aussi regarder du côté de Kandinsky
Kandinsky ne me paraît pas convenir non plus. Son abstraction lyrique est beaucoup trop consciente. Tout est trop calculé chez lui. Même dans sa période expressionniste, c'était déjà trop "conscient". Kandinsky c'est lyrique oui, mais je doute encore que ce soit personnel. Je me suis souvent demandé à son propos s'il y avait un psychisme, chez lui ; du moins le sien est-il d'une espèce très particulière, ça manque de sentiment, de sensibilité.

cicero a écrit:
Pourquoi pas Munch ? Si la folie est l'expression la plus aiguë et palpable de l'inconscient...
Oui, en effet. Vous pensiez à quelle œuvre de Munch, cicero ?

descriptionL'inconscient en peinture. - Page 2 EmptyL'inconscient en peinture

more_horiz
Je pensais bien évidemment au Cri qui trahit sur tous les plans l'angoisse et sa propre perception vertigineuse, ou à L'enfant malade ou au Vampire.
Tous les portraits de Munch mettent souvent en image la folie et ses expressions.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum