Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Traduction du latin

2 participants

descriptionTraduction du latin EmptyTraduction du latin

more_horiz
Voici un texte tiré du Satiricon de Pétrone. C'est du latin vulgaire, parlé par quelqu'un de la rue. Il n'y a pratiquement aucune difficulté grammaticale, et l'histoire est amusante :

Cum adhuc servirem, habitabamus in vico angusto ; nunc Gavillae domus est. Ibi, quomodo dii volunt, amare coepi uxorem Terentii coponis : noveratis Melissam Tarentinam, pulcherrimum bacciballum... Huius contubernalis ad villam supremum diem obiit. Itaque per scutum, per ocream egi aginavi, quemadmodum ad illam pervenirem...
Forte dominus meus Capuae exierat... Nactus ego occasionem, persuadeo hospitem nostrum ut mecum ad quintum miliarium veniat. Erat autem miles, fortis tanquam Orcus. Apoculamus nos circa gallicinia; luna lucebat tanquam meridie. Venimus inter monimenta: homo meus coepit ad stelas <iter> facere; sedeo ego cantabundus et stelas numero. Deinde, ut respexi ad comitem, ille exuit se et omnia vestimenta secundum viam posuit. Mihi anima in naso esse ! Stabam tanquam mortuus. At ille circumminxit vestimenta sua et subito lupus factus est. Nolite me iocari putare! Ut mentiar, nullius patrimonium tanti facio. Sed, quod coeperam dicere, postquam lupus factus est, ululare coepit et in silvas fugit. Ego primitus nesciebam ubi essem; deinde accessi, ut vestimenta eius tollerem: illa autem lapidea facta sunt. Qui mori timore nisi ego ? Gladium tamen strinxi et in tota via umbras cecidi, donec ad villam amicae meae pervenirem. In larvam intravi, paene animam ebullivi, sudor mihi per bifurcum volabat, oculi mortui; vix unquam refectus sum.
Melissa mea mirari coepit, quod tam sero ambularem, et : "si ante, inquit, venisses, saltem nobis adiutasses; lupus enim villam intravit et omnia pecora tanquam lanius sanguinem illis misit. Nec tamen derisit, etiamsi fugit; servus enim noster lancea collum eius traiecit". Haec ut audivi, operire oculos amplius non potui, sed luce clara Gai nostri domum fugi tanquam copo compilatus; et postquam veni in illum locum in quo lapidea vestimenta erant facta, nihil inveni nisi sanguinem. Ut vero domum veni, iacebat miles meus in lecto, tanquam bovis, et collum illius medicus curabat. Intellexi illum versipellem esse, nec postea cum illo panem gustare potui, non si me occidisses.
PÉTRONE, Satiricon, LXI - LXII.


Commençons par la première phrase. Rien de difficile.
Cum adhuc servirem, habitabamus in vico angusto ; nunc Gavillae domus est.

Je vous demanderai d'expliquer brièvement 3 faits grammaticaux :
1) Cum... servirem
2) in vico angusto
3) Gavillae

descriptionTraduction du latin EmptyRe: Traduction du latin

more_horiz
Oh comme j'écrivais mal ! Je dois en plus déchiffrer mon écriture :roll:.
Il va falloir que je reprenne tout, un peu de vocabulaire serait appréciable :).

Cum : avec. Servirem : Il me semble que c'est de l'ablatif. Par conséquent « Cum... servirem » serait une manière mais je ne saurais le traduire.

Adhuc : jusqu'à maintenant, encore.

Habitabamus : 1ère conjugaison, correspond au nous en français.

In vico angusto : Dans… … Serait-ce de l'ablatif là aussi ?

Nunc : maintenant.

Gavillae : du pluriel ?

Domus : …

Est : « Il est », du verbe sum, être.


Voilà ce que j'ai réussi à faire sur cette phrase. Je reprendrai plus tard. Pouvez-vous me rappeler la valeur de l'ablatif ?

descriptionTraduction du latin EmptyRe: Traduction du latin

more_horiz
Alors : Cum: avec. Servirem: Il me semble que c'est de l'ablatif. Par conséquent « Cum...Servirem » serait une manière mais je ne saurais le traduire.

Ici cum est conjonction de subordination, cum dit "de cause ou d'opposition" employé avec le subjonctif, cf. le tour "cum Athenae florerent", donc se traduit par "alors que je servais", "que j'étais (encore : adhuc) esclave".

Habitabamus: 1ère conjugaison, correspond au nous en français.

Oui, à l'imparfait.

In vico angusto: Dans … … Serait ce de l'ablatif la aussi ?

En effet. Ablatif indiquant le lieu où l'on est (question ubi ?), "dans le Vicus Angustus" (la "ruelle étroite").

Gavillae: du pluriel ?

Avec un verbe au singulier, "est" ? Non, c'est le complément de nom (ici un nom propre) au génitif (cas signifiant l'appartenance) de domus, attribut : "Maintenant (aujourd'hui), c'est la maison de Gavilla", qu'on peut traduire en français par "chez Gavilla".

Traduction : "Alors que j'étais encore esclave, nous habitions le Vicus Angustus ; maintenant c'est la maison de Gavilla."


Phrase suivante ?
Ibi, quomodo dii volunt, amare coepi uxorem Terentii coponis

descriptionTraduction du latin EmptyRe: Traduction du latin

more_horiz
Celle-là me semble plus difficile.

Ibi : Là

Quomodo :...

Dii: ce mot a-t-il un rapport avec Dei ?

Volunt : ils veulent.

Amare : l'infinitif de aimer ?

Coepi : un verbe accordé avec aimer ?

Uxorem :...

Terentii : je dirais que c'est un nom propre.

Coponis : un verbe ?



Voilà, je n'ai pas réussi à traduire beaucoup de choses. Je n'ai pas réussi à analyser les mots se finissant par « ii ».

Pouvez vous m'indiquer les conditions d'utilisation de la 3ème déclinaison ?

descriptionTraduction du latin EmptyRe: Traduction du latin

more_horiz
2eme phrase je dirais "Là, comme le veulent les dieux, j'ai commencé à aimer la femme de Terentii coponis".

Mon latin est bien poussiéreux Traduction du latin 3406960028
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum