Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

L'Histoire en marche au Japon

3 participants

descriptionL'Histoire en marche au Japon - Page 2 EmptyRe: L'Histoire en marche au Japon

more_horiz
Liber a écrit:
ce sont 40 millions de personnes prises au piège en ce moment.
Y a-t-il des évacuations en cours ? Et aussi des solutions proposées ? Que font les scientifiques en ce moment même ? Ne sont-ils que dans l'expectative ?

descriptionL'Histoire en marche au Japon - Page 2 EmptyRe: L'Histoire en marche au Japon

more_horiz
Euterpe a écrit:
Y a-t-il des évacuations en cours ?

Seulement dans une zone de 30 km autour de la centrale. Les gens commencent à fuir de Tokyo vers le sud. Les expatriés quittent le pays.

Et aussi des solutions proposées ?

L'opérateur Tepco essaie tant bien que mal d'arroser le coeur (par hélicoptère aux dernières nouvelles), dans des conditions épouvantables pour la cinquantaine de travailleurs volontaires qui sont restés dans l'usine.

Que font les scientifiques en ce moment même ? Ne sont-ils que dans l'expectative ?

Oui, je pense. Leur seul espoir est de parvenir à refroidir suffisamment les réacteurs d'ici quelques jours pour éviter la formation de magma radioactif qui finirait par percer l'enceinte de confinement.

descriptionL'Histoire en marche au Japon - Page 2 EmptyRe: L'Histoire en marche au Japon

more_horiz
Si un ou plusieurs réacteurs entrent en fusion il faudra forcément les éteindre, ceux qui s'en sont chargés à Tchernobyl ont été surnommés "liquidateurs", ils sont tous morts dans les mois qui ont suivi... Sinon les dégagements les plus toxiques imaginables vont durer des mois, empoisonnant le sol japonais pour des siècles, et le Japon, ce n'est pas la Russie, mais seulement 300 000 km carrés, dont une grande partie centrale montagneuse, inhabitable ; jusqu'à ce que les réacteurs en fusion s'enfoncent profondément dans le sol du fait de leur action sur leur environnement proche. En cas de fusion, la question d'éteindre s'impose ; les vraies questions, c'est comment, en combien de temps, à quel prix humain et environnemental.

descriptionL'Histoire en marche au Japon - Page 2 EmptyRe: L'Histoire en marche au Japon

more_horiz
Ce n'est pas le même cas de figure. Les réacteurs ne sont pas (encore) à l'air libre, il n'ont pas explosé, donc il n'y a pas tous ces débris, notamment de graphite puisque ce sont des réacteurs à eau. Mais si les enceintes sont endommagées, elles continueront pendant des années à laisser échapper les substances les plus tenaces. L'iode disparaît en 3 mois, mais le reste des produits peut vivre des milliers d'années. Le point négatif est le combustible utilisé par cette centrale, très dangereux (enrichi en plutonium). Oui, il y a un risque pour que le Japon soit rendu en partie inhabitable.

descriptionL'Histoire en marche au Japon - Page 2 EmptyRe: L'Histoire en marche au Japon

more_horiz
Nous sommes bien d'accord Liber, mon intervention commence par "si". Mais même s'il n'y a pas fusion, il faudra envoyer des gens sur ce site pour construire les "sarcophages". Et on soupçonne que certaines enceintes de confinement soient endommagées.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum