Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

La subjectivité de l'historien

4 participants

descriptionLa subjectivité de l'historien - Page 2 EmptyRe: La subjectivité de l'historien

more_horiz
Kercoz a écrit:
votre affirmation sur la "supposition" rejoint le concept d'attirance.

Nullement. Simplement du manque de sources, nécessaire à la formation d’un discours historique plausible, et fiable.

Kercoz a écrit:
Le Fait que l'intuition précède la "raison" devrait nous interpeller.

Cela n'engage que vous. L’intuition ? Qui parle d’intuition ? Je suis curieux de voir un historien justifier sa recherche sur une intuition. C’est de l’analyse des sources que va faire émerger un questionnement, un manque à combler. Et si d’aventure intuition inavouée il y a, pourquoi pas, elle provient des connaissances acquises – qui seules permettent d’envisager, de supputer, sur un sujet.

Kercoz a écrit:
Finis les tombeaux de princes, mais des statistiques importantes et surprenantes sur la vie courante et les pratiques "ordinaires". 

Vous avez un train de retard si vous pensez que l’Histoire se focalise encore sur les batailles et les princes. L’émergence de l’école des annales, et aujourd’hui de l’histoire culturelle, montre l’intérêt historique pour « la vie quotidienne ». 

Kercoz a écrit:
La sociologie retrouve du grain a moudre.

Veynes dit que la sociologie n’existe que du fait d’une vision trop restrictive de l’histoire. Je le rejoins.

descriptionLa subjectivité de l'historien - Page 2 EmptyRe: La subjectivité de l'historien

more_horiz
L'objectivité n'est pas le propre de l'homme.

descriptionLa subjectivité de l'historien - Page 2 EmptyRe: La subjectivité de l'historien

more_horiz
Toutestcroyance, manifestement, vous n'avez rien à faire sur un Forum de philosophie. Vous êtes banni de manière définitive. 

descriptionLa subjectivité de l'historien - Page 2 EmptyRe: La subjectivité de l'historien

more_horiz
Évidemment l'idéal de l'historien est d'atteindre l'objectivité. 

Cependant, c'est impossible, on a forcément été plus ou moins inconsciemment influencé, aussi bien par nos études, notre vie que notre entourage. 
De même l'historien choisit souvent un objet d'étude qui lui parle. Par exemple si l'historien choisit d'étudier un personnage en particulier, il peut le faire parce que ce personnage lui plaît tout simplement. Cette relation entretenue par l'historien avec son sujet d'étude nuit forcément à l'idéal d'objectivité mais en même temps cela lui permet de comprendre son personnage et la compréhension est d'une grande aide pour l'étude du passé. 

Je crois que c'est Antoine Prost qui dit que mieux que l'objectivité, c'est l'impartialité (qui semble moins stricte) qu'il faut viser pour l'historien.

descriptionLa subjectivité de l'historien - Page 2 EmptyRe: La subjectivité de l'historien

more_horiz
Quelle différence faites-vous entre objectivité et impartialité ?

privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum