Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

La subjectivité de l'historien

4 participants

descriptionLa subjectivité de l'historien - Page 3 EmptyRe: La subjectivité de l'historien

more_horiz
Et bien j'avoue que je ne comprenais pas tout à fait la nuance mais l'objectivité comme l'exprimait cet historien semblait être plus générale que l'idée d'impartialité qui visait surtout à ne pas donner son avis ou encore à ne pas prendre parti. L'objectivité ce serait n'être influencé par rien du tout (aussi bien sur les idées que sur son propre vécu). 

J'espère que j'ai réussi à faire comprendre la nuance.

descriptionLa subjectivité de l'historien - Page 3 EmptyRe: La subjectivité de l'historien

more_horiz
Vin-100, vous évoquez surtout le(s) choix de l’historien (période, personnage), or il s’agit ici du travail, de l’analyse proposée.
Personne n’ira reprocher à tel historien de se spécialiser dans telle période, mais on peut lui reprocher une analyse idéologiquement orientée, ou trop clémente envers X personnages.

L’objectivité est une boussole, le nord vers lequel nous devons tendre, en ayant conscience de ne jamais y parvenir. L’impartialité, ne serait-ce pas simplement se confronter aux sources sans jugement a priori ?
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum