Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Gouvernement mondial.

5 participants

descriptionGouvernement mondial. - Page 3 EmptyRe: Gouvernement mondial.

more_horiz
Euterpe a écrit:
Je retiens quand même deux choses...
D'abord, les difficultés viendraient des Burkinabés eux-mêmes....
D'autre part, tout homme serait rationnel. Mais qu'est-ce que l'homme ? Qu'appelez-vous humanité ? L'homme rationnel ? Mais qu'est-ce que c'est au juste ?...
Georges Réveillac a écrit:
Tout le monde sait que les gouvernants d'Afrique Noire sont peut-être les plus corrompus du monde. Pourquoi cherchent-ils à amasser tant de richesses ? N'est-ce pas le souci d'élever leur niveau de vie ?

Les dirigeants d'Afrique noire sont souvent, vous le savez sans doute mieux que moi, des fantoches placés là comme des clients pour l'éternité de la mission civilisatrice de la France. Clients qui agissent et pensent en fonction de modèles exogènes qui n'ont pas fini de produire des conséquences lamentables.

D'abord, les difficultés viendraient des Burkinabés eux-mêmes...

Je crois avoir déjà répondu. Il s'agit du développement économique lequel est vivement recherché par les Burkinabés qui souhaitent faire plusieurs repas quotidiens, avec de la viande, habiter une maison "en dur", etc, etc... Leur culture fait obstacle à ce développement. Mon message précédent montre qu'il ne s'agit pas de détruire cette culture, mais d'aider les Burkinabés à l'améliorer, tout en enrichissant notre propre culture d'éléments venus de chez eux. Il s'agit d'échanges culturels. Tout ceci est, bien entendu, théorique.

D'autre part, tout homme serait rationnel

L'homme rationnel, c'est la part de l'esprit humain capable de percevoir la logique du monde (A est A) et de développer sur cette base l'art du raisonnement. Cette part de l'esprit humain est semblable à l'intelligence des ordinateurs, dénuée de tout sentiment. Dans tout choix humain, je vois une part de sentiment et une part de rationnel. D'une culture à l'autre, les proportions changent. J'ai constaté que, chez les Voltaïques (ancien nom des Burkinabés), la part de rationnel est moindre que chez nous.

Les dirigeants africains sont-ils vraiment des fantoches mis en place par l'ancienne puissance coloniale ? Il y a cette tentation de nos gouvernants, mais les Africains ne sont pas si naïfs qu'ils se laisseraient faire. Ils sont avant tout les membres d'une famille élargie (clan), d'une tribu ou d'une ethnie, voire d'une religion. La notion d'État est trop neuve pour être déterminante. Les empires et les royaumes africains du passé ont été presque tous éphémères. D'ailleurs, au moment de la décolonisation, ils n'ont pas demandé à les reconstituer. Au Burkina Faso, cependant, les royaumes mossis avaient plusieurs siècles d'existence, si mes souvenirs sont bons, et il y avait peu de corruption du temps où j'y travaillais. Mais en général, la patrie de l'Africain Noir est avant tout son clan. Les devoirs envers le clan sont impérieux. On doit recevoir et nourrir tout membre du clan qui le demande. Un de mes collègues, petit fonctionnaire voltaïque, devait nourrir 40 personnes. Un autre, venu du Mali, me disait :"J'ai fui le Mali pour échapper à la famille". Il semble que les Chinois et les Juifs aient la même obligation de solidarité, à ceci près que les bénéficiaires d'une aide doivent rendre ce qu'on leur a "prêté".
Les chefs d'État africains sont-ils des fantoches ? Les puissances concurrentes de la France ne se privent pas de placer leurs pions. Voyez les Chinois. Voyez les Américains.

descriptionGouvernement mondial. - Page 3 EmptyRe: Gouvernement mondial.

more_horiz
Bonjour,

Pour pouvoir ne serait-ce que fantasmer un gouvernement mondial il faudrait déjà que le politique soit à nouveau au centre de notre civilisation.

Aujourd’hui, notre civilisation mondialisée  (le terme civilisation est peut être malheureux il serait plus opportun de parler d’un modèle idéologique qui est aujourd’hui mondialisé) n’est plus ordonnée autour d’un choix politique collectif mais autour d’une notion d’efficience économique (qui est elle-même politique, qualité que nous cherchons à camoufler en parlant notamment d’évolution) qui tend à tout évaluer sous l’angle de la productivité (même l’élément le plus significatif de ce qui fait de nous un animal vivant en collectivité, la production de normes, ne fait pas exception et n’échappe pas à l’emprise de l'expertise des économistes, il suffit de lire les rapport « doing business » émis par la banque mondiale).

Il est donc vain de parler de gouvernement mondial car dans notre univers faussement apolitique la société civile (qui est en réalité l’ordre du marché) s'est substituée au gouvernement politique.

Pour pouvoir un jour parler d’une telle notion (est-il souhaitable de penser un gouvernement mondial ? Je ne le crois pas) il faudrait dans un premier temps opérer un retour du politique, et la seule façon de marquer un tel retour est de s’appuyer sur la seule structure politique tangible actuellement : l’État nation. Les solutions ne pourront venir que de l’échelon national, car cet échelon n’est pas qu’un wagon du « train-monde » mais est l’unique forme dans laquelle peut aujourd’hui exister l’animal politique.

descriptionGouvernement mondial. - Page 3 EmptyRe: Gouvernement mondial.

more_horiz
Le poids des lobbies financiers alias grand capital est énorme. C'est vrai.
Ce grand capital cherche à gagner beaucoup d'argent tout de suite. Les vieilles entreprises dans les vieux pays à forte protection sociale n'offrent plus ces super-profits. Par contre, la fragmentation du monde en États-nations, voilà un délicieux fromage. Elle permet de payer les salariés jusqu'à cinquante fois moins cher, dans les pays pauvres. Quelle aubaine ! Elle permet d'utiliser les paradis fiscaux, les pavillons de complaisance, le trafic d'armes, l'argent des mafias... Elle permet de spéculer sur les monnaies, sur tout ce qui peut rapporter vite, à l'abri des lois nationales.
Comment sortir de cette galère ?

descriptionGouvernement mondial. - Page 3 EmptyRe: Gouvernement mondial.

more_horiz
Dire que l'État nation est une aubaine pour contourner les lois nationales est quelque peu paradoxal non ?

Je pense au contraire que la situation actuelle (est-elle bien ou mal ? peu importe après tout) résulte d'une crise de l'État-nation, crise qui est la conséquence de la substitution de la société civile (ou marché pour faire un raccourci) à l'État qui conduit à substituer des règles mécaniques (la rencontre de l'offre et de la demande pour caricaturer) à la décision politique (au sens Schmittien du terme) dans le processus de production normatif.

descriptionGouvernement mondial. - Page 3 EmptyRe: Gouvernement mondial.

more_horiz
pato a écrit:
Dire que l'État nation est une aubaine pour contourner les lois nationales est quelque peu paradoxal non ?

Dans un monde régulé par une gouvernance mondiale, y aurait-il des paradis fiscaux ? Des pavillons de complaisance ? Des écarts de salaire aussi énormes ? Des possibilités de spéculer contre l'intérêt des hommes ?
Il est également vrai que dans notre petit État français, les politiques ont le pouvoir d'imposer certaines règles de bonne conduite aux marchés qui sont sous contrôle national. Dans la situation internationale que nous connaissons, les États du nord de l'Europe se débrouillent bien mieux que nous.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum