Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Les animaux ont-ils des droits ?

+2
Zingaro
Euterpe
6 participants

descriptionLes animaux ont-ils des droits ? - Page 2 EmptyRe: Les animaux ont-ils des droits ?

more_horiz
BOUDOU a écrit:
Pensez-vous avoir le droit de faire souffrir ou de tuer mon chien, mes animaux domestiques qui sont imprégnés de mon amour ou les animaux, sans parler des plantes, de toute la nature dont nous sommes copropriétaires ? Pensez-vous pouvoir impunément abattre par caprice un arbre centenaire qui ornait mon horizon ? Pensez-vous que je peux manger un animal que l'on a fait souffrir inutilement en l'élevant et en le tuant ? Pensez-vous que je peux côtoyer sans rien dire des personnes qui font souffrir, sans raison, des êtres vivants ? Est-il nécessaire de tergiverser sur la signification d'inhérent ou d'intrinsèque pour ne pas répondre à la question : les animaux ont-ils des droits ?


BOUDOU, nous sommes sur un forum de philosophie, pas au café du commerce. Vos états d’âme sur la cause animale n’ont aucun intérêt pour nous si vous ne l’accompagnez pas d’une réflexion construite. Le lien posté par Euterpe donne tout de même de nombreuses pistes pour une approche philosophique intéressante du sujet si ça vous intéresse.

descriptionLes animaux ont-ils des droits ? - Page 2 EmptyRe: Les animaux ont-ils des droits ?

more_horiz
Je suis désolé de présenter ma façon de voir que vous ne partagez pas - ou d'un niveau insuffisant pour que ne vous daignez pas dialoguer avec moi, sinon je serais disposé à argumenter autant que vous le souhaiteriez ce que j'avance dans ce forum. Sincèrement, je ne vois pas en quoi ma réponse manque d'intérêt à une époque où on a beaucoup de mal à reconnaître les droits élémentaires des animaux. Je pense très spontanément, j'espère comme tout le monde, en effet, qu'il devrait y avoir un droit minimal lié aux liens de propriété entre les hommes et les animaux et de façon générale entre les hommes et la nature. Je ne pense pas non plus que ma réponse précédente à kercoz manque d'intérêt. En attendant je prépare pour d'autres forums une réponse très argumentée sur ce que l'on peut penser aujourd'hui sur la nature de la conscience - ce qui n'est sans rapport avec le droit.
PS: La spontanéité apporte au dialogue comme brain storming - à moins que vous souhaitiez que les réponses ici soient rédigées comme des copies de bac ou des lettres à l'académie, si c'était le cas, je préfèrerais publier plus officiellement mes réponses pour en garder le droit d'auteur.
Je sais que Zingaro aime comme moi les animaux. Une de ses réponses dans le forum le montre :

Re: Les animaux pensent-ils ?



  Zingaro le Lun 7 Mar 2016 - 23:20
Bienvenue à vous ! Entendu pour la pensée (merci pour ces références). Dans "Raison humaine et intelligence animale dans la philosophie Grecque" de Jean-Louis Labarrière, celui-ci s'étonne de ce qu'Aristote, tout en faisant de l'âme pensante le propre de l'homme, n’hésite pourtant pas à "attribuer la phronêsis, l’intelligence pratique, à nombre de ceux que nous appelons les animaux par opposition aux humains (...)" (il mentionne alors les livres VIII et IX de l’Histoire des animaux, en précisant qu'il les croit authentiques). Son texte montre bien en tout cas que nombre de grecs anciens attribuaient non pas le logos mais des formes d'intelligence aux animaux - ils concevaient parfaitement une "pensée bestiale". Quant à moi, je constate que ma chienne rêve la nuit puisqu'elle fait des cauchemars (ou ce que je pense en être : elle geint et couine en remuant alors même qu'elle dort). Pour autant, faut-il conclure que d'autres animaux que l'homme peuvent éprouver l'étonnement dont parle Aristote dans l'extrait cité ?

Le sujet est si criant que je trouvais simplement inacceptable que l'on tergiverse sur la signification d'un terme avant de répondre plus directement, car il y a beaucoup à dire sur cette question qui englobe toutes les questions sur le couple homme-animal

Dernière édition par Vangelis le Mar 19 Avr 2016 - 16:59, édité 2 fois (Raison : Mise en forme.)

descriptionLes animaux ont-ils des droits ? - Page 2 EmptyRe: Les animaux ont-ils des droits ?

more_horiz
BOUDOU a écrit:
Je suis désolé de présenter ma façon de voir que vous ne partagez pas - ou d'un niveau insuffisant pour que ne vous daignez pas dialoguer avec moi, sinon je serais disposé à argumenter autant que vous le souhaiteriez ce que j'avance dans ce forum. (...)

N'est-il pas quelque peu retors qu'après une provocation impropre à susciter une réponse argumentée, et ayant provoqué la réaction qui était prévisible, vous feignez maintenant d'en être la victime ? N'avez-vous vraiment pas compris que ce n'est pas du tout du "niveau" de votre "façon de voir" dont il s'agit ni de la forme extérieure de votre intervention, mais du contenu : si vous n'argumentez pas, quel dialogue peut-il y avoir ? Que vous trouviez "insupportable" ceci ou cela n'est pas de l'ordre de ce qui peut être discuté, je n'ai pas à justifier devant vous l'intérêt d'une question posée il y a déjà un moment, et pour terminer vous aurez remarqué que nous ne sommes pas en train de rédiger un texte de loi ici : merci donc de retenir vos éruptions "spontanées" à l'avenir...

descriptionLes animaux ont-ils des droits ? - Page 2 EmptyRe: Les animaux ont-ils des droits ?

more_horiz
BOUDOU a écrit:
En attendant je prépare pour d'autres forums une réponse très argumentée sur ce que l'on peut penser aujourd'hui sur la nature de la conscience - ce qui n'est sans rapport avec le droit.

Et pourquoi pas ici ?

descriptionLes animaux ont-ils des droits ? - Page 2 EmptyRe: Les animaux ont-ils des droits ?

more_horiz
Vangelis a écrit:
BOUDOU a écrit:
En attendant je prépare pour d'autres forums une réponse très argumentée sur ce que l'on peut penser aujourd'hui sur la nature de la conscience - ce qui n'est sans rapport avec le droit.

Et pourquoi pas ici ?


Ah oui, car là pour le coup je suis intéressé et curieux de confronter mes propres lectures.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum