Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Orientation.

3 participants

descriptionOrientation. - Page 2 EmptyRe: Orientation.

more_horiz
Dienekes a écrit:
Pour ce qui est de devenir enseignant chercheur, attention, passer une thèse ne suffit pas. J’ai une amie qui a suivi cette voie en histoire et ça a été encore tout un parcours après sa thèse (il faut avoir fait une thèse suffisamment reconnue, obtenir des recommandations de professeurs, passer devant une « commission de je ne sais plus quoi », trouver un poste…). D’autres ici pourront peut-être vous donner des détails sur ce passage de la thèse à l’enseignement.


Je le sais : c'est ce que je sous-entendais en disant que je restais lucide quant au nombre de postes :) J'ai en effet grand besoin de témoignages de docteurs et/ou agrégés.

Merci de me motiver pour ce voyage d'études. L'Italie vous paraît une bonne idée ? La voie royale serait (et encore, selon les classements produits dans ces pays) le Royaume-Uni et les Etats-Unis, mais les entrées sont bouchées et je n'ai pas tellement les moyens d'y vivre.

descriptionOrientation. - Page 2 EmptyRe: Orientation.

more_horiz
Dienekes a écrit:
Pour ce qui est de devenir enseignant chercheur, attention, passer une thèse ne suffit pas. J’ai une amie qui a suivi cette voie en histoire et ça a été encore tout un parcours après sa thèse (il faut avoir fait une thèse suffisamment reconnue, obtenir des recommandations de professeurs, passer devant une « commission de je ne sais plus quoi », trouver un poste…). D’autres ici pourront peut-être vous donner des détails sur ce passage de la thèse à l’enseignement.

Disons qu'il est plus facile de devenir maître de conférence avec une thèse que professeur. Mais là encore les places sont monopolisées par l'élite sortie des grandes écoles. Bref, une thèse et un concours aident grandement, bien que cela ne garantisse pas la disponibilité d'un poste.

Il n'est d'ailleurs pas impossible de réussir les concours en sortant de l'université, mais l'avantage des grandes écoles c'est qu'elles forment intensivement à l'acquisition de la méthode. L'université au contraire n'encadre pas, elle incite malgré elle à l'autonomie. Or il est très difficile de s'imposer un rythme de travail soutenu. Personnellement, je ne sais pas penser sur commande et j'ai été vite dépassé par les exigences attendues dans les différents exercices. Je ne sais me discipliner que pour mes propres recherches. Il faut aussi savoir se protéger, car la préparation au concours est solitaire. Comme c'est une compétition, la concurrence est rude et les échanges assez froids. Notez aussi que cela représente un budget conséquent. Un dernier conseil : on n'apprend pas à enseigner (encore moins devant une classe), alors demandez-vous si vous seriez à l'aise, si c'est vraiment ce que vous désirez.

Quant aux débouchés, l'enseignement, l'enseignement et l'enseignement. Mais il existe quelques alternatives : l'édition, le coaching ou conseil philosophique (selon que l'on s'adresse à des individus ou à des entreprises), les RH, etc. Bien sûr, un profil philo seul ne vous distinguera pas de la masse, mais couplé avec une autre formation, cela peut aider. Après, je crois que c'est plutôt valorisé dans les pays anglo-saxons. N'oubliez pas non plus que la philosophie suppose un esprit à la fois critique, analytique et synthétique. Cela peut être un atout dans d'autres disciplines : si la philosophie ne marche pas, essayez la sociologie, l'histoire, etc.

descriptionOrientation. - Page 2 EmptyRe: Orientation.

more_horiz
Ravioli a écrit:
Merci de me motiver pour ce voyage d'études. L'Italie vous paraît une bonne idée ? La voie royale serait (et encore, selon les classements produits dans ces pays) le Royaume-Uni et les Etats-Unis, mais les entrées sont bouchées et je n'ai pas tellement les moyens d'y vivre.


Je ne connais pas du tout l’Italie, mais pourquoi pas. S’ils ont un programme qui vous intéresse, ce peut être un plus un peu original sur un CV, ça ne fait pas de mal.

Pour ce qui est des classements des écoles, il faut tout de même se méfier. Certes les écoles de premier rang aux États-Unis et au Royaume-Uni sont des valeurs plutôt sures, mais je ne pense pas que payer trois fois plus cher pour une école de second rang dans l’un de ces deux pays soit préférable à une bonne école ailleurs en Europe, même moins bien classée.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum