Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

La synergologie

2 participants

descriptionLa synergologie EmptyLa synergologie

more_horiz
Le terme synergologie désigne l’étude de la « communication non-verbale ». Il fut inventé par Philippe Turchet en 1987. Le « synergologue » œuvre à établir une grille de lecture de la gestuelle humaine, il étudie les « micromouvements », les combinaisons de mouvements, les attitudes et postures dans leur ensemble. Elle se veut être une science reposant sur des observations systématiques, mais n’a pour le moment pas accédé à ce statut. D’après son principal postulat, tout geste est univoque, c’est-à-dire qu’il a une signification précise, il peut donc être interprété. Cela dit, les synergologues relativisent : un seul geste est insuffisant, il s’inscrit dans un ensemble de mouvements qui, additionnés et mis en relation, permettent de comprendre ce que traverse intérieurement l’individu. Ainsi vous dira-t-on, un individu se grattant le nez avec insistance est en proie à un stress fort car il cache quelque chose - éventuellement, il est en train de mentir. Un autre postulat de la synergologie veut que les micro-démangeaisons que nous ressentons parfois (légère sensation de piqure sur la peau qui donne envie de se gratter) soient provoquées par le cerveau en réaction à des situations bien précises. On explique en formation : vous vous grattez le nez parce que votre ancêtre le reptile enfouissait son nez pour se cacher (un peu comme le chat met la tête derrière un rideau et pense être devenu invisible). Pour le synergologue, les gestes trouvent, chez tous les hommes, les mêmes raisons d’être et les mêmes significations, puisqu’ils héritent des mêmes ancêtres. La synergologie prétend donc à l’universalité.

Elle connaît un franc succès depuis son apparition. On la trouve largement répandue dans les milieux professionnels, notamment. C’est compréhensible : voulez-vous percer les secrets de vos interlocuteurs ? Détecter le mensonge, le malaise, lire à travers vos employés et ne plus dépendre de cet outil dépassé qu’est la parole ? Rejoignez nos formations, vous saurez tout et plus rien ne vous échappera ! Vous, lecteur et néophyte, quand vous passerez un entretien d’embauche, surtout ne vous grattez pas le nez… Car la plupart des recruteurs, négociateurs, des cadres sont formés à la synergologie. Les entreprises paient (très) cher leur formation dans ce domaine afin qu’ils apprennent cette technique révolutionnaire. Elle a réussi ce tour de force, de s’être imposée dans le monde de l’entreprise et d’être devenue indispensable en quelques années (juste ou erronée, si interprétation il y a, alors vous devez le savoir). Mais la synergologie s’adresse également à toute personne souhaitant améliorer sa « compréhension de l’autre »… On est en droit de se demander d’où vient un tel succès. Pour ma part, entre autres, j’y trouve la trace d’une nette détérioration de la communication entre les individus dans nos sociétés, et un avatar de l'"expansion du domaine de la manipulation". Quel besoin aurait-on d’interpréter la gestuelle, si le langage suffisait à communiquer ? L’on peut aussi y voir une forme de voyeurisme, ou encore le résultat d’une insécurité… Je vous laisse compléter la liste, là n’est pas l’intérêt de mon propos. Tout n’est pas non plus négatif dans les raisons qui poussent vers ces théories. Elle répondent à un besoin. Du reste, remarquons que, d’antan, les marchands et négociants se réservaient les précieux secrets quant à ce que le corps veut dire.

Les effets et non les origines de sa diffusion m'interpellent – mieux, m’inquiètent. Un langage est en train de se former sous le langage, de plus en plus prégnant, détrônant l’expression orale puisqu’un autre présupposé transporté avec la synergologie, c’est l’honnêteté du corps. Qu’importe ce que vous dites, vos gestes sont l’expression pure, non consciente de ce que vous pensez (…). Ensuite, n’avoir pas connaissance des interprétations faites de ses gestes, voilà qui porte un sérieux préjudice au néophyte. La synergologie est une forme de domination très pernicieuse, elle ôte son dire à l’autre sans qu'il le sache. Votre parole, votre communication ne vous appartiennent plus face à un recruteur formé à interpréter vos gestes. Par ailleurs, la pratique de la synergologie est très normative (ne pas se gratter le nez, ne pas croiser les bras, maîtriser les mouvements de pieds, etc.) : elle provoque une rapide uniformisation des gestuelles. Et elle brouille la communication lorsque sa pratique ne s'accompagne d'aucun recul critique – et ce n’est certainement pas dans les formations proposées qu’on acquiert un tel recul ; on y vend l'idée que chaque geste dit une vérité - : les synergologues interprétant les gestes et s’adaptant en conséquence, l’interlocuteur néophyte n’y comprend rien s’il ne sait pas à quoi ils réagissent, l’incompréhension se creuse, c’est le quiproquo, la frustration. Mais le quiproquo classique, lui, peut être défait par la parole, quand le quiproquo synergologique, lui, est indémêlable puisque, la plupart du temps, le synergologue en herbe ne voudra pas vendre la mèche et perdre ce qu’il croit être un avantage. Pourquoi parler si le corps dit vrai ?

Voilà une citation affichée avec beaucoup de fierté sur un des principaux sites francophones en synergologie (http://blog.synergologie.org) : « Après tout, si nous pouvions vraiment comprendre 93% de ce que les gens disent sans recourir aux mots, il n’y aurait pas besoin d’apprendre les langues étrangères et personne ne s’en tirerait jamais avec un mensonge ». On voit bien l’esprit… Et le manque de réflexion ! Je ne me permettrai pas de juger de la validité des thèses en synergologie, n’ayant pas les ressources scientifiques pour les infirmer (du moins n’est-il pas ici nécessaire de se noyer dans de grandes ou petites considérations sur l’être humain). Mais il n’est pas non plus besoin d’être un puissant penseur, pour comprendre que la synergologie ne peut pas se répandre sans s’autodétruire : quand on apprend que se gratter le nez signifie cacher quelque chose, quelle est la réaction au prochain picotement de nez face à un interlocuteur qui a autant de raisons que soi d'avoir appris cette théorie ? Apprendre ces théories implique la conscientisation des mouvements et l'adaption de la communication.

Vous l’aurez compris, je ne suis pas vraiment un fan de cette pratique. En vérité, je pense qu’il faut activement lutter contre elle, détruire ses présupposés et empêcher sa diffusion. Cette "discipline" est une fumisterie qui tourne mal, qui participe à la domination des plus faibles, à l'uniformisation dans le monde de l'entreprise et en dehors, à creuser les difficultés de communication... Bref, elle a des conséquences non négligeables.

Qu’en pensez-vous ?

descriptionLa synergologie EmptyRe: La synergologie

more_horiz
Je pense que la plupart des problèmes sociaux qui perdurent au sein des entreprises n'ont rien à voir avec la PNL en général, la synergologie en particulier qu'hormis les recruteurs peu d'employés connaissent.
J'ai eu également une formation en PNL et je ne l'utilise jamais dans mon métier.
Je veux bien que l'on parle d'uniformisation des comportements mais en questionnant les causes ou du moins en s'étant un peu informé sur ce qu'est réellement la synergologie.

descriptionLa synergologie EmptyRe: La synergologie

more_horiz
JimmyB a écrit:
Je pense que la plupart des problèmes sociaux qui perdurent au sein des entreprises n'ont rien à voir avec la PNL en général, la synergologie en particulier qu'hormis les recruteurs peu d'employés connaissent.
J'ai eu également une formation en PNL et je ne l'utilise jamais dans mon métier.
Je veux bien que l'on parle d'uniformisation des comportements mais en questionnant les causes ou du moins en s'étant un peu informé sur ce qu'est réellement la synergologie.


Il ne s'agit pas de PNL, seulement de synergologie, même si les deux sont effectivement assez liées. Je n'avais pas non plus dans l'idée de balayer l'ensemble des problèmes au sein des entreprises, soyez sans crainte. Comment questionneriez-vous l'uniformisation des comportements ? Qu'est-ce que la synergologie, vraiment ? Et qu'est-ce qui vous fait dire que je ne sais pas de quoi je parle ?

descriptionLa synergologie EmptyRe: La synergologie

more_horiz
Je vous cite : "Je ne me permettrai pas de juger de la validité des thèses en synergologie, n’ayant pas les ressources scientifiques pour les infirmer". Vous ne semblez donc pas l'avoir étudiée de près. Il est donc compliqué de critiquer une discipline si vous ne pouvez en infirmer les fondements. Cela semble donc être l'aveu que vous voulez absolument dire ce que vous pensez même si vous savez que ce n'est peut-être qu'une opinion.

La synergologie est une branche de la PNL donc elles sont mêmes plus que liées, l'une constituant en partie l'autre.
L'uniformisation des comportements ne provient pas du fait qu'on puisse interpréter ces comportements de manière scientifique ou non. Simplement il est entendu de façon tacite qu'il est attendu de l'employé ou du futur employé un comportement type qui lui permette premièrement de s'intégrer facilement dans l'entreprise ; or quoi de mieux qu'un milieu uniforme et homogène pour intégrer des parties de ce milieu ? Et deuxièmement d'optimiser la productivité en empêchant toute personnalisation du travail ou des codes sociaux inhérents à la collaboration au travail.

Vincent de Gauléjac a écrit de très bons ouvrages à ce sujet.

La synergologie, contrairement à ce que vous pensez, n'envahit pas le monde du travail. Hormis le secteur du recrutement qui l'utilise de façon plutôt fantaisiste sans prendre totalement au sérieux cette discipline, la plupart des actifs ignorent cette discipline volontairement ou involontairement.

descriptionLa synergologie EmptyRe: La synergologie

more_horiz
JimmyB a écrit:
Je vous cite : "Je ne me permettrai pas de juger de la validité des thèses en synergologie, n’ayant pas les ressources scientifiques pour les infirmer". Vous ne semblez donc pas l'avoir étudiée de près. Il est donc compliqué de critiquer une discipline si vous ne pouvez en infirmer les fondements. Cela semble donc être l'aveu que vous voulez absolument dire ce que vous pensez même si vous savez que ce n'est peut-être qu'une opinion.

Il aurait été bienvenu (cette fois) de citer la phrase complète : "Je ne me permettrai pas de juger de la validité des thèses en synergologie, n’ayant pas les ressources scientifiques pour les infirmer (du moins n’est-il pas ici nécessaire de se noyer dans de grandes ou petites considérations sur l’être humain)."
Remarquez qu'il n'est pas non plus nécessaire de connaître à fond les détails de la fusion nucléaire pour élaborer une critique de son usage. J'ai bien précisé que je m'attardais sur les effets de la synergologie lorsqu'elle prend une telle ampleur, comme c'est le cas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] : "Pour en finir avec la synergologie".

La synergologie est une branche de la PNL donc elles sont mêmes plus que liées, l'une constituant en partie l'autre.

Je ne crois pas, avez-vous des sources à disposition ? La synergologie a entre autres l'agaçante habitude de s'affilier elle-même (cf. le lien que je vous ai fourni)

L'uniformisation des comportements ne provient pas du fait qu'on puisse interpréter ces comportements de manière scientifique ou non. Simplement il est entendu de façon tacite qu'il est attendu de l'employé ou du futur employé un comportement type qui lui permette premièrement de s'intégrer facilement dans l'entreprise ; or quoi de mieux qu'un milieu uniforme et homogène pour intégrer des parties de ce milieu ? Et deuxièmement d'optimiser la productivité en empêchant toute personnalisation du travail ou des codes sociaux inhérents à la collaboration au travail.

Vincent de Gauléjac a écrit de très bons ouvrages à ce sujet.

Merci, j'en prends bonne note.

La synergologie contrairement à ce que vous pensez n'envahit pas le monde du travail. Hormis le secteur du recrutement qui l'utilise de façon plutôt fantaisiste sans prendre totalement au sérieux cette discipline la plupart des actifs ignorent cette discipline volontairement ou involontairement.

Bah, vous vous trompez sur ce point mais je ne sais pas encore mesurer l'ampleur du phénomène. A ma connaissance, les étudiants en master de droit ou de sociologie sont formés à la synergologie. J'imagine qu'ils ne s'agglutinent pas tous dans le secteur du recrutement. Sur le net, les sites traitant la synergologie ont le vent en poupe, ils attirent beaucoup de jeunes.

Puis-je vous demander quel organisme vous a formé à la PNL, si ce n'est pas indiscret ?
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum