Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

L'un et le multiple

+3
Vangelis
GPR
benfifi
7 participants

descriptionL'un et le multiple EmptyL'un et le multiple

more_horiz
Deux êtres distingués sont-ils nécessairement différents ?
Cela revient-il à dire : Suffit-il de distinguer deux êtres pour qu'ils soient différents ?
Par exemple deux chênes dans une chênaie, deux fourmis d'une même colonie, deux pneus produits industriellement, deux atomes de carbone d'un même cristal de diamant.

Par ailleurs, cela dépend-il de la qualité (morale ?) et de la quantité (statistique) des observateurs, voire de l'interaction entre l'observateur et l'observé ?

descriptionL'un et le multiple EmptyRe: L'un et le multiple

more_horiz
Je me permets de répondre, en espérant ne pas dire de sottise.

benfifi a écrit:
Deux êtres distingués sont-ils nécessairement différents ?


L'emploi du terme « distingués » implique que ces deux êtres ont subit une opération de distinction; on leur a découvert des caractéristiques comparativement différentes, donc oui ils sont nécessairement différents.

On pourrait éventuellement entendre le terme « distingués » dans le sens où on a séparé deux êtres initialement confondus, sans considération de la différence. Mais la question initiale énonce bien « Deux êtres », ce qui implique qu'il y a déjà eu une séparation préalable. On peut donc supposer que le terme « distingués » dans la question porte bien sur la différence.

L'emploi du terme « distincts » me paraît plus pertinent. Deux êtres sont distincts signifie uniquement qu'ils ne se confondent pas, qu'ils sont séparés, sans considération de la différence.

La question deviendrait donc : Deux êtres distincts sont-ils nécessairement différents ?

Déterminer si deux êtres distincts sont différents ou non dépend essentiellement des critères de comparaison que l'on applique. Ces critères, plus ou moins nombreux, plus ou moins précis, sont choisis par un agent comparant pour un acte de comparaison donné. Deux êtres distincts donnés peuvent faire l'objet de plusieurs actes de comparaison (ayant chacun ses propres critères de comparaison) et être déterminés, en fonction et pour chaque acte de comparaison, différents ou non. Ils ne sont donc pas nécessairement différents.

descriptionL'un et le multiple EmptyRe: L'un et le multiple

more_horiz
GPR a écrit:
L'emploi du terme « distincts » me paraît plus pertinent.

Effectivement.
GPR a écrit:
Deux êtres sont distincts signifie uniquement qu'ils ne se confondent pas, qu'ils sont séparés, sans considération de la différence.

J'ai du mal à concevoir la phrase à cause de sa toute dernière partie. A quoi pensez-vous?

Mais voici un exemple pour dire ce que je comprends:
Séquence A: "Se promenant le long de la rivière, Chico aperçoit un pêcheur. Puis il en voit un autre. Il les regarde un moment."
Séquence B: "Soudain un poisson saute hors de l'eau et plonge. Plouf! En un paquet d'ondes! Et l'image du premier pêcheur disparaît! Chico est bluffé!"
Au terme de la séquence A, Chico a bien distingué deux pêcheurs. Pour peu qu'il s'en fût donné la peine, il aurait abouti au résultat qu'il n'y a pas de différence entre les deux pêcheurs. Ainsi deux pêcheurs distincts et néanmoins non-différents!
Ce n'est qu'au terme de la séquence B que Chico, comprenant l'effet miroir de l'eau, en déduit qu'il n'y avait aucune différence entre les deux pêcheurs, et qu'il n'y avait pas lieu de les distinguer.

Je pense aussi un à autre cas, celui du couple fusionnel, où chacun des membres est bien distinct de l'autre, mais où il est vain de chercher la moindre différence dans une grande part de la vie (posture, pensée, acte) de chaque moitié.
Dans le même ordre d'idées mais sur un autre plan, je pense au couple que forment, il me semble, deux corpuscules dits intriqués (Cf l'expérience d'Alain Aspect).

descriptionL'un et le multiple EmptyRe: L'un et le multiple

more_horiz
benfifi a écrit:
GPR a écrit:
Deux êtres sont distincts signifie uniquement qu'ils ne se confondent pas, qu'ils sont séparés, sans considération de la différence.

J'ai du mal à concevoir la phrase à cause de sa toute dernière partie. A quoi pensez-vous?


Lorsqu’on dit que deux êtres sont distincts, on ne considère pas leurs différences, on ne les compare pas. On indique juste qu’ils sont séparés.

Votre exemple avec le reflet dans l’eau est subtil et intéressant. J’aurais illustré avec un autre type d’exemple, plus simple :

Une femme entre dans un garage et aperçois deux automobiles semblables. Elle les examine et remarque qu’elles sont du même type, que leur couleur de carrosserie est identique, de même que l’habitacle. Elle en conclue que ce sont les mêmes, qu’elles n’ont pas de différence.

Le garagiste en revanche sait que l’une a un moteur essence et l’autre un moteur diesel. Pour lui, elles sont différentes.

Pour étoffer un peu cet exemple, disons que le garagiste informe cette femme de la différence de moteur entre les deux automobiles. Deux possibilités :

1. Ce nouveau critère de comparaison est important à ses yeux. Elle considère alors, tout comme le garagiste, que les deux automobiles sont différentes.

2. Ce nouveau critère de comparaison n’est important à ses yeux, car seul l’aspect visuel de l’automobile lui importe. Elle maintient donc que les deux automobiles sont identiques.

descriptionL'un et le multiple EmptyRe: L'un et le multiple

more_horiz
GPR a écrit:

Lorsqu’on dit que deux êtres sont distincts, on ne considère pas leurs différences, on ne les compare pas. On indique juste qu’ils sont séparés.

Dommage, je pensais que votre assertion allait justement vous entraîner sur la séparation qui est justement une des clefs de la différenciation.

Vous passez à côté et dans votre exemple vous revenez à ce que vous dénoncez, c'est-à-dire à la différence de l'apparence. Il y a pourtant deux notions qui permettent de distinguer si deux choses sont exactement les mêmes ; l'espace et le temps. Une chose ne peut pas se trouver à deux endroits différents en même temps, pas plus que deux choses ne peuvent occuper toutes deux le même espace.
Ainsi votre exemple des voitures ne tient pas. La femme (ou l'homme) sait intuitivement que ce ne sont pas deux voitures absolument identiques, mais deux voitures qui offrent la même apparence. Il n'est pas même besoin de parler des différentes motorisations puisque les deux espaces qu'elles occupent sont différents.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum