Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Comprendre la caverne de Platon.

5 participants

descriptionComprendre la caverne de Platon. - Page 3 EmptyRe: Comprendre la caverne de Platon.

more_horiz
Le rapport de l'allégorie de la caverne avec l'éducation est évident, puisqu'au début du livre VII de La République, où apparaît l'allégorie de la caverne, Platon lui-même dit qu'il cherche à faire la distinction entre l'homme ayant une nature éduquée et celui ayant une nature non-éduquée.

L'homme non-éduqué est à l'image des prisonniers enchaînés dans la caverne. Ils ne peuvent en effet regarder que ce qu'ils ont en face d'eux, des ombres, qui ne sont en réalité que des effets de l'agitation des marionnettes et animaux devant un feu qu'ils ne peuvent voir. L'homme éduqué est celui qui ira chercher des causes à ce qu'il voit. C'est celui qui ne restera pas enchaîné à sa seule sensibilité (les chaînes sont l'image d'un emprisonnement à une sensibilité primaire, sans réflexion, sans conversion vers la cause).

L'allégorie est cependant à comprendre en un double-sens (double-sens qui peut être compris grâce à la "ligne" ou "corde" que vous avez déjà lue). Je m'explique.
D'un côté, nous pouvons lire cette allégorie comme la montée du sensible à l'intelligible. L'homme délivré de ses liens se détourne du sensible pour accéder à l'intelligible. Mais d'un autre côté, lorsque nous lisons le passage de la fin du livre VI sur la ligne, nous arrivons à un résultat tel que celui-ci :
Comprendre la caverne de Platon. - Page 3 Sans_t11
Alors il y a un problème : le prisonnier détaché ne sort pas du monde sensible, il reste dans le monde sensible, mais tandis que les autres prisonniers restent attachés au stade des ombres et reflets, lui accède au second stade, et à la fin même (s'il s'habitue assez à voir le soleil), au dernier.
Comment, à ce moment-là, faut-il comprendre l'allégorie ? Comme une analogie qui explique ce qui doit également se passer au niveau de l'intelligible : de même que dans le monde sensible, nous devons nous élever des ombres au Soleil, de même nous faut-il, dans le monde intelligible, savoir nous élever de l'hypothèse à l'idée du Bien. Le point commun qu'il y a ainsi entre l'allégorie de la caverne qui, au fond, ne parle que du sensible, et le monde intelligible, c'est la description de ce mouvement qui nous fait aller du plus bas degré de notre savoir (l'opinion, l'hypothèse) au plus haut degré (l'idée).
Quant à savoir si l'on peut transposer l'allégorie de la caverne au XXIeme siècle, je ne vois pas très bien ce que vous cherchez.

descriptionComprendre la caverne de Platon. - Page 3 EmptyRe: Comprendre la caverne de Platon.

more_horiz
Oui en effet, je n'avais pas vu ce lien entre les deux, je vous remercie pour votre message. Comme toute allégorie, la Caverne explique en des termes sensibles, connus, ce qui est inconnu de la plupart des hommes, et abstrait (la Corde). 

Je me demandais quel était justement le rapport entre l'allégorie et le monde contemporain. Les medias, l'opinion publique/de masse, le gouvernement, l'éducation nationale ou je ne sais quoi, constituent-ils ces chaînes, ou non ? Pour sortir de la caverne, faut-il remettre en question les agents cités ci-dessus ? Quelqu'un a-t-il franchi le pas, et quelles étaient ses conclusions quant au rôle de l'éducation, de l'opinion, de l'information/désinformation aujourd'hui ?

J'ai une autre question. Si j'ai bien compris, l'hypothèse est une forme d'opinion éclairée, c'est cela ?
De plus, Platon différencie-t-il l'opinion de l'enfant (conditionnée et copiée à partir de celle des parents - ce que Bourdieu appelle socialisation primaire) et celle de l'adulte (remise en question des valeurs d'enfance, aboutissement à des opinions plus personnelles - donc la socialisation secondaire, consciente) ? 

Finalement, je suis quelque peu interloqué par ce qui correspond, dans le tableau, à "hypothèses": les mathématiques. S'agit-il ici des sciences en général, incluant les sciences physiques, mathématiques, naturelles, économiques ou/et les sciences politiques, sociales ? Ou uniquement des mathématiques, dans le sens du terme entendu aujourd'hui ?

descriptionComprendre la caverne de Platon. - Page 3 EmptyRe: Comprendre la caverne de Platon.

more_horiz
Non, ce n'est pas vraiment cela. C'est un tableau que j'avais fait il y a longtemps, donc il n'est pas très clair.
Pour être clair :
- Dans le monde sensible, on passe de l'apparence aux objets, en finissant par la réalité en tant que telle
- Dans le monde intelligible, on passe de l'opinion (les hypothèses scientifiques), à la science (principes), en finissant par la vérité
C'est du moins comme cela que je comprends l'allégorie, et surtout, c'est comme cela que je pense qu'il faut la comprendre si l'on ne veut pas tomber dans le piège de la confusion entre réalité et vérité : la réalité est de l'ordre du sensible, la vérité de l'ordre de l'intelligible. D'ailleurs Platon dit bien que le soleil est dispensateur des beautés et de tout ce qui est, et que l'idée de Bien est dispensatrice de vérité et d'intelligence (voir l'allégorie publiée par Euterpe).

Tenter de le transposer à nos sociétés actuelles est une idée intéressante, je tâcherai d'y réfléchir pour tenter de vous répondre. Mais cela suppose une longue analyse des processus médiatiques et politiques actuels qui n'existaient pas du temps de Platon. Et toute philosophie est d'une certaine manière un reflet de son temps.

Et je vous avoue que moi-même, j'ai du mal à comprendre pourquoi Platon range les mathématiques dans les hypothèses ; elles n'avaient peut-être pas le même statut à cette époque, mais je n'en suis pas sûr. J'avoue que je n'ai aucune notion d'histoire des mathématiques, je ne peux donc pas vous éclairer sur ce point.

descriptionComprendre la caverne de Platon. - Page 3 EmptyRe: Comprendre la caverne de Platon.

more_horiz
Donc la vérité est à l'intelligible ce que le réel est au sensible, pour résumer. 

Je suis toujours un peu confus quant au rôle des sciences dans l'allégorie.
Les hypothèses sont à la base des sciences. Elles tirent des conclusions abstraites de l'étude des réels, c'est cela ? Les sciences seraient donc le lien entre monde intelligible et monde sensible ? Une sorte de pont ? C'est ma vision, je me trompe peut-être... 

J'ai aussi du mal à percevoir les hypothèses comme étant au même niveau que les opinions... Ne faudrait-il pas différencier les opinions fondées sur une connaissance et celles qui sont infondées (telles que celles d'un enfant, ressassant celles de ses parents) ?

La philosophie, telle que la décrit Platon, englobe-t-elle toutes les étapes intelligibles, la quête de la Vérité en général, ou seulement ce qui vient après les sciences ?
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum