Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Où se trouve la conscience ?

+2
miny
dom.
6 participants

descriptionOù se trouve la conscience ? EmptyOù se trouve la conscience ?

more_horiz
Bonjour,
Je cherche des réponses à cette question :
"Où se trouve la conscience ?"

descriptionOù se trouve la conscience ? EmptyRe: Où se trouve la conscience ?

more_horiz
On peut se demander si la conscience se trouve dans les neurones, si la vie est dans les processus chimiques, si la pensée est dans les livres. La conscience est un univers en soi qui ne se localise qu'en elle-même, car elle est son propre centre, un peu sur le modèle de la réalité dont la circonférence est partout et le centre nulle part. De même, la liberté ne réside pas dans les institutions mais dans les pratiques. Autant vouloir localiser un  mouvement. Un courant de sensibilité neurobiologique tend à réduire la conscience à un phénomène, alors que la conscience a changé de forme selon les périodes depuis son avènement très tôt dans la préhistoire bien avant l'écriture, la parole, du simple fait de relier des constats pour en faire des concepts. L'art culinaire utilise des vaisselles mais n'en est pas le contenu. Des réalités sont caractérisées par un changement de nature, ce qui rend les repères et références précédentes peu pertinents.

descriptionOù se trouve la conscience ? EmptyRe: Où se trouve la conscience ?

more_horiz
La chose est encore plus simple. "Localiser" la conscience est le seul problème des neurosciences, pour le reste, la conscience ne se distingue pas de l'individu qui en est le "siège" - combinaison de corps et d'esprit. Autrement dit, on ne pourrait pas même se contenter de dire que la conscience habite le corps (cf. l'habitude), est le corps. Cela implique de considérer l'essentiel : la conscience est notre rapport au monde. Elle n'est pas ailleurs que dans ce rapport au monde, puisque nous sommes rapport au monde, relation à. C'est tout à la fois un au dehors et un au dedans. Quant à la localiser dans la boîte crânienne plutôt que dans le coude, ça n'a aucune espèce d'importance : on le sait d'instinct.

descriptionOù se trouve la conscience ? EmptyRe: Où se trouve la conscience ?

more_horiz
jean ghislain a écrit:
[..] et celui de Sarte « l'enfer, c'est les autres », c'est-à-dire que j'existe par le (mauvais) regard d'autrui.

Il n'y a pas chez Sartre de mauvais regard d'autrui, mais un regard qui chosifie. Cette chosification est insupportable dans la plupart des cas, mais on ne peut pas parler de mauvais ou de bon regard. Être chosifié, dans une qualité par exemple, peut être agréable mais aussi insupportable par son caractère définitif.

jean ghislain a écrit:
D'ailleurs pour ce qui est de la mémoire comment ne pas affirmer qu'il faut bel et bien une place dans le cerveau afin de stocker les souvenirs ?

On le peut, car il n'y a pas de lieu de stockage dans le cerveau. Le processus de remémoration est à chaque fois une recréation neuronale d'une expérience passée. Ce qui explique en partie les différentes narrations quand plusieurs personnes parlent d'un même évènement.

descriptionOù se trouve la conscience ? EmptyRe: Où se trouve la conscience ?

more_horiz
miny a écrit:
On peut se demander si la conscience se trouve dans les neurones, si la vie est dans les processus chimiques, si la pensée est dans les livres. La conscience est un univers en soi qui ne se localise qu'en elle-même, car elle est son propre centre, un peu sur le modèle de la réalité dont la circonférence est partout et le centre nulle part. De même, la liberté ne réside pas dans les institutions mais dans les pratiques. Autant vouloir localiser un  mouvement. Un courant de sensibilité neurobiologique tend à réduire la conscience à un phénomène, alors que la conscience a changé de forme selon les périodes depuis son avènement très tôt dans la préhistoire bien avant l'écriture, la parole, du simple fait de relier des constats pour en faire des concepts. L'art culinaire utilise des vaisselles mais n'en est pas le contenu. Des réalités sont caractérisées par un changement de nature, ce qui rend les repères et références précédentes peu pertinents.


Tout à fait d'accord, étant donné que le la conscience est un concept ou une idée, elle ne peut se matérialiser, pas plus que je peux déterminer où se trouve Internet (à part dire sur la Terre). Tout comme le courant d'une rivière peut être "vu" par l'intermédiaire des feuilles qui sont charriées par l'eau vive, la conscience peut être "vue" sur des appareils d'imagerie médicale, dans ces cas cela n'est qu'une représentation des effets de l'idée. La conscience semble être une faculté émergente de notre activité cérébrale, d'où la question : les autres animaux son- ils conscients, on sait que certains mammifères le sont, mais tous les autres ? (actuellement la question est limitée à : sont-ils capables de se reconnaître dans un miroir ? difficilement transposable à un termite).

Mais par élimination, on peut quand même écrire, et ce n'est un secret pour personne, que la conscience, sans être déterminée précisément spatialement, a sa résidence dans le cerveau, pour cela il suffit de couper toutes les parties du corps jusqu'à ce que celle-ci disparaisse, mais heureusement il ne nous est pas nécessaire de faire cette expérience, l'histoire médicale humaine nous a déjà livré la réponse. On ne pourra donc pas localiser plus avant notre conscience.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum