Portail philosophiqueConnexion

Bibliothèque | Sitographie | Forum

Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Nietzsche, l'art et la vérité.

+2
Euterpe
Desassocega
6 participants

descriptionNietzsche, l'art et la vérité. EmptyNietzsche, l'art et la vérité.

more_horiz
Bonjour,

Suite à quelques lectures et études nietzschéennes durant mes vacances, un sujet me pose problème : celui du rapport que Nietzsche entretient avec l'art et la vérité.

Cette célèbre phrase : "Nous avons l'art afin de ne pas périr de la vérité" me paraît bien obscure ! J'ai du mal à comprendre ce que Nietzsche veut nous dire.
Je sais que chez Nietzsche, la vérité est en somme la dernière illusion dont l'homme doit se débarrasser, qu'elle est une sorte d'artifice, une forme de l'erreur peut-être même. Mais pourquoi la vérité est-elle dangereuse pour l'homme ? En quoi pouvons-nous en mourir ? Et surtout en quoi l'art nous "protège" de cela ? Est-ce parce que l'art ne souffre pas de l'idéal de vérité ? Car il est vrai qu'on ne demande pas à un artiste que son œuvre soit vraie ! En effet, qui irait dire à un peintre : "est-ce que ton œuvre est vraie ?"...

Ayant tout de même fait quelques recherches avant de créer ce sujet, je suis rapidement tombé sur un texte qui parlait de ce rapport. Je vous en livre un paragraphe :

Il n’y a donc aucun esthétisme chez Nietzsche. Une formule comme : nous avons l’art pour ne pas périr de la vérité, ne signifie pas que l’art est le dernier refuge au désespoir devant la perte de tout centre de gravité, mais que la primauté de la science sur l’art instituée par Platon doit être retournée et remise à l’endroit. Rien n’est plus éloigné de l’enseignement de Nietzsche que de croire qu’il veut abolir toute forme de vérité. Ce que veut détruire Nietzsche, ce n’est pas la vérité, c’est la vérité en tant qu’indépendante du monde des apparences.
Nietzsche ne dresse pas l’art contre la vérité, mais contre la volonté de vérité, contre la volonté de vérité à tout prix et contre la volonté de néant qui lui est inhérente. « L’art vaut plus que la vérité » ne signifie pas nier la vérité en tant que telle, mais la faire rejoindre le plan des apparences, dont elle fait partie intégrante.


Qu'en pensez-vous ?

descriptionNietzsche, l'art et la vérité. EmptyRe: Nietzsche, l'art et la vérité.

more_horiz
Bonjour Aristippe,

vous trouverez dans le topic dédié à Nietzsche de la bibliothèque contemporaine le n°8 de la revue Le Portique (2001), consacré à Nietzsche : "Nietzsche et le divin", notamment des articles sur la place qu'il accordait à la musique (voyez l'article d'Éric Blondel). Voici, en plus, un cours du même Éric Blondel consacré à l'art chez Nietzsche :

descriptionNietzsche, l'art et la vérité. EmptyRe: Nietzsche, l'art et la vérité.

more_horiz
Toujours selon la même idée chez Nietzsche que l'illusion nous est plus bénéfique que la vérité. Nous supportons la vie grâce aux illusions que nous nous faisons sur le monde. Il y a cette idée, semblable au mythe d'Oedipe, que si nous regardions la vérité en face, nous en mourrions. De ce fait, je ne suis pas trop d'accord avec le texte que vous citez. A mon avis, Nietzsche cherchait la vérité plus lucidement que quiconque, puisqu'il dénonce les fausses vérités de Platon, qu'il nomme les "arrière-monde". Certains comme Zweig disent même que cette recherche l'a rendu fou. Quoiqu'il en soit, l'illusion nous protégerait de la vérité. L'art dont parle Nietzsche doit être entendu aussi de manière plus large que la musique ou la peinture. Enfin, l'art est aussi bien dionysien qu'apollinien. D'un côté les forces obscures qui créent, de l'autre la lumière de la raison qui organise, rationalise. La musique opposée à l'architecture.

descriptionNietzsche, l'art et la vérité. EmptyRe: Nietzsche, l'art et la vérité.

more_horiz
Mais alors quelle est la différence entre les illusions et les fausses vérités ? Quel critère permet de dire que certaines illusions sont bonnes et d'autres à rejeter si tout est faux (et ce qui est faux l'est au regard de la vérité, du moins d'une autre vérité) ? La croyance en Dieu n'aide-t-elle pas aussi, plus que d'autres, à supporter la vie ?

descriptionNietzsche, l'art et la vérité. EmptyRe: Nietzsche, l'art et la vérité.

more_horiz
Merci pour le lien Euterpe !

J'entends bien l'idée que les illusions sont vitales car l'homme ne peut vivre dans une entière lucidité, sinon il pourrait en mourir. Mais comme Silentio, je me demande bien quel est le critère pour désigner une illusion bonne et une illusion à rejeter.

Liber a écrit:
A mon avis, Nietzsche cherchait la vérité plus lucidement que quiconque, puisqu'il dénonce les fausses vérités de Platon,

Qu'est-ce qui vous fait dire cela ? Car Nietzsche rejette, il me semble, la vérité, non ?
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum