Philpapers (comprehensive index and bibliography of philosophy)
Chercher un fichier : PDF Search Engine | Maxi PDF | FreeFullPDF
Offres d'emploi : PhilJobs (Jobs for Philosophers) | Jobs in Philosophy
Index des auteurs de la bibliothèque du Portail : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z
Max Weber (1864-1920)

Œuvres

  1. La morale économique des grandes religions. Essais de sociologie religieuse comparée : Introduction (Traduction de M. Rubel et L. Evrard, avant-propos et notes de M. Rubel), Archives des sciences sociales des religions, N. 9, JANVIER JUIN 1960, pp. 3-30,
  2. "De la prédestination calviniste à l'ascétisme intramondain", Archives des sciences sociales des religions, N. 16, JUILLET DÉCEMBRE 1963, pp. 7-16,
  3. "Enquête sur la situation des ouvriers agricoles à l'Est de l'Elbe. Conclusions prospectives", Actes de la recherche en sciences sociales, Vol. 65, novembre 1986, La construction sociale de l’économie, pp. 65-68,
  4. "La Russie en marche vers la pseudo-démocratie" (1917), Revue française de sociologie, 1989, 30-3-4, Sociologie de la révolution. Études réunies et introduites par François Gresle et François Chazel, pp. 621-637,
  5. Allocution prononcée en 1910 à Francfort sur le Main à l'occasion des premières assises de la sociologie allemande, Réseaux, 1992, volume 10, n°51, pp. 101-108,
  6. Weber Max, Grossein Jean-Pierre, "Introduction à l'Éthique économique des religions universelles", Archives des sciences sociales des religions, N. 77, JANVIER MARS 1992, « Arrachés au Diable » l'évangélisation de l'Amérique espagnole, pp. 139-167.

Études

  1. Lindt-Gollin Gillian, "The religious factor in social change : Max Weber and the Moravian Paradox", Archives des sciences sociales des religions, N. 23, 1967, pp. 91-97,
  2. Julien Freund, "L'éthique économique et les religions mondiales selon Max Weber", Archives des sciences sociales des religions, N. 26, JUILLET DÉCEMBRE 1968, pp. 3-25,
  3. Eisenstadt S. N., "Some Reflections on the Significance of Max Weber's Sociology of Religions for the Analysis of non-European Modernity", Archives des sciences sociales des religions, N. 32, JUILLET DÉCEMBRE 1971, pp. 29-52,
  4. Nelson Benjamin, "Droit canon, Protestantisme et "Esprit du capitalisme". A propos de Max Weber", Archives des sciences sociales des religions, N. 34, JUILLET DÉCEMBRE 1972, pp. 3-23,
  5. Bruguière André, "De Malthus à Max Weber : le mariage tardif et l'esprit d'entreprise", Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 27e année, N. 4-5, 1972, pp. 1128-1138,
  6. Ralston Helen, "The Typologies of Weber and Troeltsch", Archives des sciences sociales des religions, N. 50, JUILLET SEPTEMBRE 1980, pp. 111-127,
  7. Colette Moreux, « Weber et la question de l’idéologie », Sociologie et sociétés, vol. 14, n° 2, 1982, p. 9-32,
  8. Archives des sciences sociales des religions, N. 61, JANVIER MARS 1986, Société moderne et religion : autour de Max Weber,
  9. Abel Olivier, "Remarques sur « éthique de conviction » et « éthique de responsabilité » chez Max Weber et chez Michel Rocard", Autres Temps. Les cahiers du christianisme social, N°10, 1986, pp. 60-62,
  10. Séguy Jean, "De Max Weber encore", Archives des sciences sociales des religions, N. 64/2, 1987, pp. 193-206,
  11. Michel Coutu, « L'idée de droit naturel à la lumière de la sociologie juridique de Max Weber », Les Cahiers de droit, vol. 29, n° 1, 1988, p. 121-146,
  12. Michel Coutu, « Les transformations du droit et l'émergence du capitalisme : le "problème anglais" chez Max Weber », Les Cahiers de droit, vol. 33, n° 1, 1992, p. 71-113,
  13. Ouedraogo Jean-Martin, "La Réception de la sociologie du charisme de Max Weber", Archives des sciences sociales des religions, N. 83, JUILLET SEPTEMBRE 1993, pp. 141-157,
  14. Disselkamp Anette, "Prédestination et métier. Une critique de l' "éthique protestante" de Max Weber", Autres Temps. Les cahiers du christianisme social, N°40, 1993, pp. 27-37,
  15. Pierre Gendron, « La théologie comme science et la vocation de savant d’après Max Weber », Laval théologique et philosophique, vol. 49, n° 2, 1993, p. 215-222,
  16. Heran François, "Rite et méconnaissance. Notes sur la théorie religieuse de l'action chez Pareto et Weber", Archives des sciences sociales des religions, N. 85, JANVIER MARS 1994, pp. 137-152,
  17. Klingemann Carsten, Kalinowski Isabelle, "Les sociologues nazis et Max Weber, 1933-1945", Genèses, 21, 1995, Le nazisme et les savants, pp. 53-74,
  18. Colliot-Thélène Catherine, "Rationalisation et désenchantement du monde : problèmes d'interprétation de la sociologie des religions de Max Weber", Archives des sciences sociales des religions, N. 89, JANVIER MARS 1995, pp. 61-81,
  19. Bruhns Hinnerk, "Max Weber, l'économie et l'histoire", Annales. Histoire, Sciences Sociales, 51e année, N. 6, 1996, pp. 1259-1287,
  20. Gregory Baum, « L’avenir de la religion : entre Durkheim et Weber », Nouvelles pratiques sociales, vol. 9, n° 1, 1996, p. 101-113,
  21. Dargent Claude, "Les sciences sociales ont-elles détourné Max Weber ?", Revue française de science politique, 49e année, n°2, 1999, pp. 313-317,
  22. Nemer H. Ramadan, « Pourquoi l’économie monétaire arabe n’a pas débouché sur le capitalisme? Une perspective wébérienne », Politique et Sociétés, vol. 18, n° 1, 1999, p. 61-86,
  23. Elke Winter, « Quelques "études de cas" et une théorie des relations sociales : la sociologie des groupes ethniques de Max Weber », Les Cahiers du Gres, vol. 1, n° 1, 2000, p. 23-33,
  24. Olivier Perru, « Pour une épistémologie du concept d'association chez Émile Durkheim et chez Max Weber », Philosophiques, vol. 27, n° 2, 2000, p. 351-376,
  25. Régis Dericquebourg, « Mystagogie et religions de guérison : Max Weber revisité », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 113 | janvier-mars 2001,
  26. Pierre Gendron, La modernité religieuse dans la pensée sociologique : Ernst Troeltsch et Max Weber, Thèse, McGille University, février 2001,
  27. Raymond Boudon, « La rationalité du religieux selon Max Weber », L'Année sociologique 1/2001 (Vol. 51), p. 9-50,
  28. Revue française de sociologie, 2002, 43-4, Actualités wébériennes : perspectives d'analyses et principes de traduction,
  29. Freddy Raphaël, « Peuples et communautés de parias chez Max Weber et Norbert Elias », Tumultes 2/2003 (n° 21-22), p. 35-56,
  30. Françoise Mazuir, « Le processus de rationalisation chez Max Weber », Sociétés 4/2004 (n° 86), p. 119-124,
  31. Mohamed Cherkaoui, « Le réel et le rationnel. Rationalité et conséquences inattendues chez Max Weber », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], XLII-129 | 2004,
  32. Archives de sciences sociales des religions 2004/3 (n° 127), Max Weber, la religion et la construction du social,
  33. Heino Heinrich Nau, « Institutional, evolutionary and cultural aspects in Max Weber's social economics », Cahiers d'économie Politique / Papers in Political Economy 2/2005 (n° 49), p. 127-142,
  34. Fleury Laurent, « Max Weber sur les traces de Nietzsche ? », Revue française de sociologie 4/ 2005 (Vol. 46), p. 807-839,
  35. Revue française de sociologie 2005/4 (Vol. 46), Lire Max Weber,
  36. Michaël Löwy, « Le capitalisme comme religion : Walter Benjamin et Max Weber », Raisons politiques 3/2006 (n°23), p. 203-219,
  37. Frédéric Gonthier « Relativisme et vérité scientifiques chez Max Weber », , L'Année sociologique 1/2006 (Vol. 56), p. 15-339,
  38. Mohammad-Saïd Darviche, « Sortir de l'État-nation : Juan Linz avec et au-delà de Max Weber », Revue internationale de politique comparée 1/2006 (Vol. 13), p. 115-127,
  39. Régis Dericquebourg, « Max Weber et les charismes spécifiques », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 137 | janvier - mars 2007,
  40. Karim Hammou, « Le troisième protagoniste des rapports de domination. Resituer la direction administrative au cœur de la Herrschaftsoziologie de Max Weber », Tracés. Revue de Sciences humaines [En ligne], 14 | 2008,
  41. Patrick Watier, « M. Weber : analyste et critique de la modernité », Sociétés 2/2008 (n° 100), p. 15-30,
  42. Barbara Thériault, « Max Weber, le sociologue, et le policier : appréhender l’individu », Sociologie et sociétés, vol. 41, n° 1, 2009, p. 55-70.